Avatar <  OSWΔLD >

Critiques de < OSWΔLD >

Versus
  Suivre
Bande-annonce
7.0

Ich bin ein Berliner.

Berlin. Aujourd’hui mais en noir et blanc (souci d'esthétisme + touche indé, t'inquiète!). Nico, un jeune homme de bonne famille (attention son père fait du golf) traine sa mélancolie et ses doutes dans la capitale allemande, le temps d’un jour et d’une nuit. Succession de rencontres douces-amères, à la fois drôles et acerbes, Oh Boy est avant tout le panorama désabusé d’une galerie de... Lire l'avis à propos de Oh Boy

3
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.6

Telenovela + clip de Rihanna, réalisé par un mec qui prendrait de la MDMA pour la première fois.

Des brésiliens vont à une grande rave party sur la plage. Ils sont jeunes, ils sont beaux, ils se défoncent. La nana fait du « ons », le mec va à Amsterdam pour un traffic d’extas, ils se rencontrent, enfin se re-rencontrent, mais lui ne se souvient pas d’elle, et tombent amoureux - mais ça c’est deux ans plus tard. Loin d’être un « L’année dernière à Marienbad » version techno, ces paradis... Lire l'avis à propos de Les Paradis Artificiels

7 1
Avatar <  OSWΔLD >
4
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.7

Le singe qui ne nous apprendra pas à faire la grimace.

Une bourgeoise tombe in love d’un primate sur lequel elle a flashé dans un zoo (bah voyons, moi j’avais bien aimé un renard polaire une fois…), alors elle le pécho dans un appart « au quatrième sans ascenseur » qu’elle a loué et où elle va tous les jours. Son mari, ambassadeur (forcément), engage un détective et le pot aux roses est découvert. Contre toute attente, il propose à sa femme de... Lire la critique de Max mon amour

3
Avatar <  OSWΔLD >
5
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
7.3

Mangez-moi, mangez-moi, mangez-moi.

Film allemand fauché et méconnu, Das weiße Rauschen (aka The White Sound) est possiblement le portrait le plus vibrant d'un schizophrène jamais réalisé. Vibrant car intime et extrêmement réaliste. Lukas est un jeune homme venant de rejoindre sa soeur à Berlin et qui, suite à un trip sous champignons hallucinogènes , commence à entendre des voix dans sa tête - des voix qui le persécutent, et sa... Lire l'avis à propos de Das weisse Rauschen

Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.6

Salem aalaykoum.

The Lords of Salem c'est avant tout une bande-annonce mensongère, qui ne constitue qu'un dixième du film. Visuellement propre, la folie visuelle promise n'intervient cependant qu'à la toute fin d'une heure trente légèrement poussive et plus généralement peu intéressante. Histoire d'une malédiction ancestrale des plus banales qui fait son come-back à notre époque, le film évoque souvent un... Lire la critique de The Lords of Salem

16 1
Avatar <  OSWΔLD >
4
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.5

L'alpha de l'omega.

Attenberg c'est l'exemple même du film qui a traîné sur mon disque dur pendant un an et demi et auquel j'aurais du m'intéresser bien plus tôt. Au début on est un peu perplexe, on pense à Canine - il y a un sens du burlesque froid très similaire, une façon de filmer l'absurdité avec un détachement particulier (d'ailleurs, ne pourrait-on pas commencer à parler d'un nouveau courant dans le cinéma... Lire l'avis à propos de Attenberg

1
Avatar <  OSWΔLD >
8
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.5

A-serbe.

Sulfureux portrait d'une jeunesse serbe en perdition, Clip n'est pas - comme on pourrait tout d'abord le croire - qu'un ramassis de scènes chocs et dégradantes, à même d'exposer frontalement le misérabilisme de la situation. Audacieux et scabreux, lorgnant par moments vers une approche pornographique extrêmement sordide (avez-vous déjà vu une actrice de 14 ans tailler une pipe en gros plan?), le... Lire l'avis à propos de Clip

4
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
7.1

Colocation : déboires et prospérité.

Ce qui frappe d'abord dans Parade, c'est l'intelligence du récit. Là où on aurait pu craindre un drama mélodramatique et hystérique, ou au contraire une analyse auteurisante clinique et lourdingue de cette bande de colocataires, on se retrouve ici face à un film à la fois étrangement léger et pesant, dans ce qu'il montre, dans ce qu'il suggère. Un équilibre parfait: Yukisada prend son temps pour... Lire l'avis à propos de Parade

5
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
5.9

C'est toujours mieux que Prometheus.

Oblivion, c'est: Tom Cruise avec des gros muscles et des griffures sur le visage, une rousse relou qui n'a pas compris que la queue de cheval ça la grossit, Olga Kurylenko qui ne sautille pas sur place (bisous A la merveille), Morgan Freeman en steampunk (ça c'est classe) qui porte une cape, une scène de cul dans une piscine céleste, M83 qui refait la BO de Tron 2 à sa sauce (un poil discount... Lire l'avis à propos de Oblivion

4
Avatar <  OSWΔLD >
5
< OSWΔLD > ·
Bande-annonce
6.9

Glasgow : du dépotoir à la lune.

Douze ans avant le génial We Need To Talk About Kevin, la rare Lynne Ramsay réalisait son premier long-métrage : Ratcatcher, divagations poético-morbides d'un gamin de 12 ans ayant commis le pire dans le Glasgow industriel et dégueulasse des années 70. Comme dans ses films suivants, on retrouve déjà cet étonnant sens de l'image - héritage naturel de ses études de photographie - et du son (la... Lire la critique de Ratcatcher

17
Avatar <  OSWΔLD >
7
< OSWΔLD > ·