Le drama qui se voulait la suite de Goblin (spoilers)

Avis sur A Korean Odyssey

Avatar Elyzae
Critique publiée par le

On ne va pas se le cacher; au bout de 30mins du premier épisode j'avais abandonné ce drama pour regarder 2 dramas que j'ai trouvé franchement bien faits; While you were sleeping et I hear your voice avec le fabuleux Lee Jong-Suk. Je venais de terminer Goblin, véritable chef-d'oeuvre et comme après avoir regardé un chef-d'oeuvre, tout me semblait fade en comparaison. Heureusement, Lee Jong-Suk était là et m'a rappelé que ce n'était pas parce qu'on venait de tomber de voir un chef-d'oeuvre qu'on ne pouvait pas en découvrir un autre.

Armée de courage, et légèrement en overdose de Lee Jong-Suk, me revoilà devant A Korean Odyssey, bien décidée cette fois à le regarder avec attention. Bien m'en a pris puisque j'enchaîne les épisodes en riant à gorge déployée, m'amusant de la terrible relation entre Ma Wang et Son Oh Gong et observant d'un oeil intéressé le personnage intriguant qu'est notre héroïne, une femme bien particulière, semblant être un véritable mur face aux émotions humaines.

Les épisodes s'enchaînent, la relation entre les deux persos principaux s’approfondit et là... C'est le drame. Adieu héroïne étrange et intéressante dans ses particularités, bonjour larmes et "Oh je t'aime mais tu ne m'aimes pas vraiment car ton amour est factice". Heureusement, elle reprend du poil de la bête dans les derniers épisodes mais... Seulement pour un court instant (on en parle de sa fin merdique ?).

Le rare moment où j'ai eu l'espoir de voir une oeuvre se rapprochant de Goblin fut rapidement enterré en voyant la terrible relation magnifiquement malsaine entre les deux protagonistes à base de "Oh, pourquoi lui dire ? C'est tellement plus sain de tout lui cacher, et surtout ne lui dîtes pas que je risque ma vie pour iel sinon iel va vouloir s'en mêler et risquerait de se retrouver blessé(e) ce que je ne puis supporter". Wouah, j'en ai eu des frissons dans le dos devant une relation amoureuse aussi... Merdique humainement parlant. Franchement, si quelqu'un se trouve dans une relation où iel ne peut pas, ou ne veut pas, se confier à l'autre... Alors même que pour le coup, c'est légèrement très important puisque des vies sont en jeu... Bah, personnellement, je m'interrogerai quand même un peu sur la sanité de la relation.

Autre point qui m'a fait rire légèrement jaune; on a droit à des objets présentant de magnifiques dragons sculptés et là, on arrive à THE combat, celui auquel on se préparait depuis 5 épisodes et tout ça pour quoi ? UN DRAGON EN PAPIER MÂCHÉ ? Que s'est-il passé ? Est-ce que tout l'argent de la prod est allé dans les statues et les vêtements ?
Et enfin... Vraiment ? Un combat qui dure 2mins, montre en main ? C'est triste. Très triste.

Bref, on sent qu'effectivement, en comparaison à d'autres dramas où je ne l'avais même pas remarqué, ce drama a du se finir dans la précipitation et on a vaguement tenté de tout montrer aux spectateurs en peu de temps. Et c'est là où le bat blesse, malheureusement.

Qu'est-ce que j'en retiens ? Que le début promettait un nouveau chef-d'oeuvre, marchant dans les pas de Goblin, pour finalement devenir son antithèse parfait, à mon grand regret.

Quelle tristesse de ne pas avoir eu droit à un nouveau coup de coeur, surtout que Lee Seung‑gi est quand même super sexy dans ce rôle de dieu-singe agaçant et méprisant au possible !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7415 fois
3 apprécient

Autres actions de Elyzae A Korean Odyssey