Génial

Avis sur Alice: Otherlands

Avatar Romaric Caïn Bates
Critique publiée par le

J'entends beaucoup de critiques dédaigneuses à l'égard de ces deux courts métrages. J'ai mis 6 ans avant de les voir et je suis loin d'être déçu.

Une nuit à l'opéra nous montre une Alice craintive qui, pour combattre ses démons, en devient littéralement un. Référence donc au premier jeu.

Léviathan, au contraire, nous dévoile une Alice plus humaine qui semble ne plus rien craindre et qui se rapporte à la fin de Madness Returns. Grand effort quand au voyage entre les mondes traversés dans les jeux et les romans de Jules Vernes qui les a inspirés. J'ai apprécié aussi le détail de l'accent français de ce bon vieux Jules, souci du détail oblige.

L'animation que ce soit pour le dessin plus qualitatif que les dessins animés de cette période (Galactic Football par exemple) ou pour le stop motion (qui me fait beaucoup pensé au travail de Lee Hardcastle).

En fait, je pense que les fans s'attendaient juste à des cinématiques et leurs espérances étaient trop à la hausse. Le travail effectué est monstrueux (surtout pour le budget).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 9 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Romaric Caïn Bates Alice: Otherlands