Bukowski sans le talent d'auteur..

Avis sur Black Books

Avatar Lastrada
Critique publiée par le

Bernard Black, propriétaire de la librairie Black Books a trois buts dans la vie : rester ivre, lire, et tenir les emmerdeurs de tous poils à bonne distance. Asocial, addict, irresponsable, vicieux, paresseux, introverti, égoïste, exploiteur, excessif, lâche, rancunier, envieux, sans aucune limite, sont les mots qui le définissent le mieux. On l'aime tout de suite. Fran, voisine et amie, la trentaine solitaire, sexuellement morte de faim, est toujours partante pour lever le coude ou commenter la presse people. Très vite, Mannie, être lunaire et imprévisible, dégoulinant de gentillesse et d'ingéniosité, atterrit dans ce microcosme, pour occuper essentiellement un rôle : souffre-douleur de Bernard. Dylan Moran, Bill Bailey nous ont gratifiés de trois saisons avec des épisodes de 20 minutes à voir en VO exclusivement !
Black, c'est Bukowski sans le talent d'auteur. Avec des répliques d'anthologie telle que "Which one of you bitches wants to dance ? " juste pour se faire casser la gueule par des skins et éviter de remplir sa déclaration d'impôt. À voir et à revoir sans modération.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2596 fois
58 apprécient

Lastrada a ajouté cette série à 1 liste Black Books

  • Séries
    Illustration

    Top 10 Séries

    Avec : Black Books, Chapeau Melon et Bottes de Cuir, Les Soprano, Les Allumés,

Autres actions de Lastrada Black Books