Manque un truc !

Avis sur Conviction

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Conviction est une série dont je n’avais jamais entendu parler avant de tomber dessus sur TF1. D’ailleurs j’ai même loupé les trois premiers épisodes au moment de me lancer dedans. Pourtant, le synopsis avait tout pour me plaire et le casting rassemble des acteurs bien connus d’autres séries. En me lançant dans le quatrième épisode, je n’ai plus décroché.

Hayes Morrison (Hayley Atwell) est avocate et accessoirement fille de l’ancien président des Etats-Unis, sa mère se lançant à son tour dans la politique, et se retrouve arrêtée en possession de drogues !

Un de ses ex, et également, procureur de Los Angeles, Conner Wallace (Eddie Cahill) lui propose le marché suivant : soit d’aller en prison, ce qui ne serait pas une excellente publicité pour ses parents ou alors prendre en charge la nouvelle unité du CIU (Conviction Integrity Unit), composée d’avocats, d’enquêteurs et d’experts, et chargée de réexaminer des dossiers de certains condamnés afin de prouver leur innocence.

Le choix est vite vu ! Mais Hayes veut avoir la liberté de choisir les dossiers qu’elle veut sans avoir à se soucier de l’avis de Wallace ou du politiquement correct !

L’équipe de CIU est pour le moins hétéroclite. Sam Spencer (Shawn Ashmore) est avocat, comme Hayes, mais avec une vision quelque peu différente à sa patronne, et qui surtout n’hésite pas à emprunter des chemins dangereux lorsque la justice, bien que juste, peut mettre en danger.

Maxine Bohen (Merrin Dungey) est une ancienne flic, maintenant enquêtrice, élevant seule son fils, ayant beaucoup de mal avec les inégalités raciales du pays et sortant de problème d’addiction aux médicaments.

Tess Larson (la sublime Emily Kinney) est une experte de la justice et de ses affaires (surtout les serial killer) à son niveau, avec un passé assez douloureux qui la hante et l’empêche d’avancer.

Enfin, Frankie (Manny Montana) est un ex tolard et surtout un petit génie !

A chaque nouvelle affaire, cette équipe à cinq jours pour enquêter et tout faire pour innocenter une personne injustement emprisonnée ! Et cela est parfois plus que pressant quand la dite personne est dans le couloir de la mort, à quelques heures de sa peine capitale !

La série propose des intrigues, des enquêtes assez classiques, une fois le pitch original passé. Plaisant à suivre mais pas inoubliables. Il n’y a, également, pas de fil rouge pour tenir en haleine lors des coups de mou (un comble d’en avoir dans une saison à moins de quinze épisodes) hormis le personnage de Hayes ! Cette dernière accapare toute la couverture sur elle, du coup les autres personnages, pourtant prometteurs et intéressants, passent un peu à la trappe.

Si le titre est intéressant, si les intrigues se laissent suivre avec plaisir, certains épisodes étant même franchement excellents, la série souffre donc d’un manque d’un fil rouge. D’un petit quelque chose qui fait que l’on suive, que l’on accroche malgré la faiblesse de certains épisodes, et qui pourrait ponctuer les épisodes de quelques révélations de temps à autre. On a l’impression d’avancer sans but à terme, sans n’avoir rien à attendre pour le grand final. C’est d’ailleurs, sans doute, pour cette raison que la série n’a pas été renouvelé pour une seconde saison.

Bref, si la série fut plaisante à suivre, avec de bons personnages, malgré une Hayes omniprésente, on reste sur quelque chose de très basique. Il n’y a pas de saison 2 ? Oui ben tant pis, cela n’est pas aussi terrible que pour Forever ou Terra Nova. Même le dernier épisode ne laisse pas en haleine, c’est pour dire. Au moins, un titre comme Ally McBeal n’avait pas de fil rouge, mais proposait un humour original pour se démarquer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 204 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Romain Bouvet Conviction