Moffat, Moffat, Moffat

Avis sur Coupling - Six Sexy

Avatar Urkyjo
Critique publiée par le

Dans la lignée des séries créées par Marta Kauffman et David Crane (Dream On et Friends), Steven Moffat nous propose de l'autre côté de l'Atlantique, une petite pépite qui aurait mérité d'être plus connue en France. L'histoire d'une bande de six trentenaires londoniens, amis de surcroît, qui narrent leurs aventures et mésaventures, sexuelles principalement.

Hilarante de bout en bout, cette sitcom est clairement inspirée de Friends : trois filles, trois garçons. Des personnages aux caractères équivalents : le tombeur de ces dames, l'intelligent, la fille avec une araignée au plafond, la frustrée... Des situations similaires : là où les Friends se rejoignaient au Central Perk, le lieu de prédilection de Coupling (ou Six Sexy pour le titre francisé...) est un pub. Les mêmes séquences s'enchaînent, mêlant des scènes au bar avec celles dans leurs appartements. Mais l'avantage principal de cette série reste son écriture qui relève du génie. Là où Friends montrait clairement un puritanisme américain ambiant, Coupling se lâche et parle ouvertement de sexe, sans langue de bois, et surtout sans jamais être vulgaire. Et pourtant, niveau cul, c'est 70 % de la série ! Une classe et un raffinement qu'on envie aux Britanniques. De même, on dit que les Français ont du vin, et les Anglais de l'humour. Cette perle est en une nouvelle illustration. Quatre trop courtes saisons qui sont un cocktail explosif de rires, de crampes au ventre à force de glousser, et de zygomatiques paralysés par le bidonnement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 508 fois
2 apprécient

Urkyjo a ajouté cette série à 1 liste Coupling - Six Sexy

Autres actions de Urkyjo Coupling - Six Sexy