It Was Fate

Avis sur Crash Landing on You

Avatar LL0516
Critique publiée par le

J'avais un peu peur en commençant ce drama à la vue des quelques longueurs du premier épisode. Il n'empêche que j'ai décidé de continuer... Et j'ai bien fait. Je vous le dit tout de suite, pour ma part j'ai adoré ce drama, j'essayerai de ne pas monter vos expectations trop haut mais ça risque d'être difficile. Pour profiter pleinement de ce drama, il faut savoir s'immerger dans une histoire et être ouvert à l'évolution des personnages et à l'idée de destin.
Crash Landing on You, c'est l'histoire d'une PDG (Yoon Se-ri, jouée par Son Ye-jin) d'une grande ligne de mode et héritière de la société de son père - au grand dam du reste de sa famille. Au départ elle est assez égocentrique, enchaîne les aventures d'un soir, et paraît d'abord très froide et manipulatrice. Bref, alors qu'elle teste un équipement de parapente de son entreprise, s'enchaînent tempête, accident, coupure de courant chez les voisins nord-coréens, et YSR se retrouve, vous l'aurez compris, en Corée du Nord ! MAIS le glas ne sonne pas pour elle car elle se fait trouver par un soldat nord-coréen dans la zone démilitarisée (Ri Jeong-hyeok, joué par Hyun Bin) qui s'avère être très beau, très généreux (ça reste un k-drama), et qui, suite à quelques péripéties, décide de l'aider à rentrer chez elle. Scénario certes plutôt cliché en apparence mais néanmoins bien ficelé et finalement différent des k-dramas classiques.

Je vais commencer par les points négatifs (oui, il y en a quand même quelques-uns).

Points négatifs

  • Le premier épisode : bon, quand j'ai re-regardé le drama, ça ne m'a pas trop dérangé, mais il n'est pas si représentatif du reste de la série. Il reflète davantage l'aspect comique du drama, qui pourtant tire sa force de l'émotion qu'il fait naître en nous. Par ailleurs, un peu trop de longueurs dans cet épisode ; YSR qui met trois heures à réaliser qu'elle est toujours au Nord, etc. Et la séquence de l'accident était un peu surjouée avec des effets spéciaux pas très convaincants. Mais au final dès le second épisode le drama retrouve du rythme, et il ne faut jamais juger un kdrama par son premier épisode me direz-vous.
  • Les commères du village au tout début de la série : au final elles se sont révélées très attachantes, mais durant les deux premiers épisodes l'on peut s'ennuyer à les entendre commérer sans trop connaître l'intérêt de leurs personnages (c'est valable aussi pour les subordonnés de YSR).
  • Le frère aîné de YSR (Se-jun je crois?) et sa copine : insupportables ces deux-là. Surtout les scènes de clash entre les deux copines des frères.

Globalement, ces points ne sont pas très dérangeants. L'on s'attache rapidement aux personnages, ou bien les personnages agaçants et ennuyeux à regarder occupent une place de moins en moins importante. Dans tous les cas ça n'enlève en rien à la qualité du drama, ce qui m'amène aux points positifs.

Points positifs

  • Des OST magnifiques :
    IU, 10cm, Davichi, Crush... Mention spéciale à I Give You My Heart de IU, Sunset de Davichi et Here I Am Again de Baek Yerin :P

  • Pareil pour les costumes :
    Hyun Bin a un de ces charismes en uniforme et j'ai adoré son style surtout dans la deuxième partie. (On a eu droit à plusieurs séquences relooking (épisodes 11 et 12 il me semble) qui dénotaient l'importance de la mode en Corée.) Pareil pour Kim Jung-hyun qui jouait Gu Seung-jun d'ailleurs. Et surtout, les tenues de Son Ye-jin et de Seo Ji-hye (Seo Dan) sont tellement iconiques, elles détronent le style d'IU/Jang Man-wol dans Hotel del Luna.

  • Le rythme :
    Hormis le premier épisode, il n'y a pas énormément de longueurs. Seules les scènes "importantes" peuvent être rallongées mais on est tellement pris dans l'histoire par le jeu d'acteur et la musique que ce n'est pas gênant, au contraire. Certains ont trouvé ça trop long vers la fin, ce n'était pas mon cas.

  • Les personnages principaux :
    D'abord, on a Yoon Se-ri, elle est belle, elle est riche, elle est indépendante, mais elle n'a pas vraiment d'amis et sa famille n'en est une que de nom. Aussi, elle est d'abord très sarcastique, solitaire

    , au point de s'être rendue en Suisse quelques années auparavant, prête à mettre fin à ses jours

. Sauf que cette belle, riche, indépendante demoiselle se retrouve dans un lieu modeste, où son sort dépend à la fois du hasard, de RJH et de son entourage, mais où elle est également amenée à se faire des amis proches (les subordonnés du capitaine). On assiste alors à un développement assez intéressant, où peu à peu YSR réalisera ce qui importe réellement dans la vie (oui, ça sonne cliché, mais c'est tellement bien amené). C'est un personnage fort, drôle, impressionant, loin des protagonistes un peu attardées ou pleurnichardes. Oui, elle pleure aussi parfois, mais elle a d'autant plus de raisons de pleurer au vu de sa situation, et ce n'est pas non plus l'archétype du personnage pathétique inutile auquel l'on nous force à nous attacher (Anna de K2, c'est à toi que je parle). Elle garde la tête haute et sait ce qu'elle vaut.
Ensuite, Ri Jeong-hyeok, le bon soldat, bon capitaine, bon fils, ex-pianiste au caractère très froid depuis

la mort de son frère

7 ans auparavant. Que dire si ce n'est qu'il est parfait, mais pas trop. Comme la plupart des leads masculins de kdramas, il est beau, courageux/sait se battre, intelligent, mignon, attentionné, voire même encore plus que la moyenne. Sans dec. Le mec on n'a qu'une envie, c'est l'amener à l'autel et l'épouser. Et pourtant, il a ses défauts. Un peu jaloux et surprotecteur sur les bords (bien que ce soit comique et non toxique), et surtout froid envers Seo Dan

(sa fiancée)

.
Ca montre d'autant plus l'impact de YSR dans sa vie et c'est l'un des aspects qui contribuent grandement à leur alchimie sur laquelle je reviendrai plus tard.
Pour en revenir à Seo Dan justement, j'ai eu un peu de mal au début avec son personnage. C'est un peu RJH version féminine mais sans le côté protecteur et généreux. Autrement dit, elle nous est présentée comme forte, glaciale, jalouse, mystérieuse voire insensible. Ce n'est que vers le dixième épisode que j'ai commencé à vraiment l'apprécier. Car oui, malgré les apparences, elle a un côté très attachant. Elle est effectivement forte et cynique mais ça la rend aussi impressionnante - voire plus - que YSR, on adore la voir démolir ne serait-ce que grâce à sa prestance ceux qui se moquent d'elle. Elle n'est pas juste le deuxième lead féminin absolument détestable qui fait des coups bas. Certes, elle s'énerve, certes, elle verse quelques larmes, mais elle le fait avec classe et en ressort encore plus forte. D'ailleurs sa relation avec RJH était intéressante, ils n'ont jamais vraiment été amis ni ennemis, il était juste absolument indifférent et elle qui croyait l'aimer ne réalisait pas que cet "amour" tournait à l'obsession, comme le disait Gu Seung-jun.
Justement, parlons de Gu Seung-jun, tout aussi détestable au début (quoique lui, j'ai vraiment adoré le détester, son charisme y étant pour beaucoup). Pour le coup lui se rapproche plus du caractère de YSR, riche, influent mais sans amis et orphelin. A partir de l'épisode 9 je l'ai vraiment adoré même si j'avais de la peine pour lui (son passé,

la friendzone dans laquelle l'a laissé YSR... Enfin bon, il s'en est vite remis grâce à SD

). Il est vraiment devenu serviable et était toujours amusant à regarder. J'ai aimé la sagesse dont il faisait preuve lorsqu'il discutait avec SD.

  • Les 4 soldats + Man-bok :
    Ils avaient tous leur personnalité attachante, ils étaient de bien meilleurs frères pour YSR que sa propre famille et leur relation avec leur capitaine était incroyablement touchante (épisode 12 notamment). Ils apportaient une bonne touche de fraîcheur et d'humour sans que ce ne soit lourd ou redondant. J'ai eu un peu plus de mal avec Man-bok qui m'agaçait lorsqu'il pleurnichait tout le temps, mais il s'est rattrapé vers la fin et il restait attendrissant.

  • Les commères du village :
    Oui, je sais, j'ai dit qu'elles n'étaient pas si attachantes au début, mais finalement, idem que pour les soldats, elles apportaient une gaieté et un humour bienvenus, qui contribuent à l'aspect mémorable de ce drama.

  • Les parents de RJH, la mère de SD et la mère de YSR :
    Leurs relations avec leurs enfants étaient touchantes. J'ai beaucoup aimé aussi la scène du dernier épisode avec la mère de RJH et celle de SD. Et le père de RJH était si badass.

  • La réalisation & le jeu d'acteur :
    Rien à dire de ce côté-là, scènes d'action crédibles, rien de dérangeant. Le jeu d'acteur est vraiment excellent ! SYJ et HB se sont vraiment surpassés. SJH et KJH étaient charismatiques aussi. Pas de big boss méchant que les héros vont vaincre qui ricane dans sa barbe toutes les trente secondes, mais un petit fourbe convaincant en guise d'antagoniste principal, avec à la clef une garce manipulatrice et un frère arrogant qui se fait totalement utiliser par sa femme. Même les personnages supposés "ridicules" étaient bien interprétés, c'est-à-dire qu'on riait du personnage en lui-même et non pas d'un acteur/d'une actrice bien cringe. Les soldats et les villageoises aussi étaient bons, les diverses réactions des soldats à la fin de l'épisode 13 étaient vraiment émouvantes.

  • L'émotion :
    Le point fort principal pour moi de CLOY. Tout dans la réalisation et le jeu d'acteur sait rendre les scènes hilarantes, bouleversantes ou absolument déchirantes. Sérieux. C'est vrai que j'ai la larme facile ; il n'empêche qu'après l'épisode 6, il n'y a pas un épisode où je n'aie pas pleuré. C'est si beau, au point de m'avoir laissée toute confuse à la fin du dernier épisode. Je l'ai revu trois fois, et je ne m'en remets toujours pas. L'ennui c'est de passer à autre chose après. Je ne vous conseille pas de le regarder trop vite. Il y a tant de moments émouvants qu'il faut du temps pour digérer tout ça, comprenez-vous.

  • L'alchimie :
    Tout a l'air naturel entre les leads, ils n'en font pas trop, ils n'ont pas besoin de rester cinq minutes à se regarder dans les yeux pour tomber amoureux, ça se fait progressivement et naturellement. Ils sont drôles et mignons à regarder, leurs scènes romantiques ne sont pas forcées, il n'y a pas de flashbacks du style "oh, depuis qu'il a effleuré ma main, mon coeur bat si vite...". Oui, il y a des scènes du genre (le coup de la bougie), mais soit c'est tourné en dérision soit ils ne nous rabâchent pas la scène à moins qu'elle ne soit d'une haute importance. Les flashbacks sont la plupart du temps utiles car ils apportent de nouveaux éléments ou un point de vue différent (scène du pont du pdv de YSR, de RJH et de SD). Et la question n'est pas "quand vont-ils être ensemble ?" mais "pourront-ils le rester ?". On s'attache très vite à leur relation, ils restent fidèles à eux-mêmes et c'est ça qui est si prenant. Il n'y a pas de toxicité entre eux non plus. Les malentendus ne durent pas plus d'un épisode ou alors ils n'en font pas tout un fromage.
    Le deuxième couple était attachant aussi, même si je n'ai pas immédiatement accroché à leurs relations, ils étaient aussi mignons ensemble.

    La mort de Gu Seung-jun ne m'a pas parue si incohérente que ça, contrairement à ce que disaient d'autres critiques que j'ai lues. Depuis le début il était en danger, et même si il aurait pu s'échapper, cela a permis de montrer son courage, et a abouti à l'arrestation du frère de YSR grâce à SD. Au final il aura été comme un ange dans la vie de SD, l'aidant à retrouver sa fierté, à s'émanciper réellement pour vivre pour elle-même et non pour quelqu'un d'autre. Oui, c'était triste, mais c'est aussi beau comme ça.

En fait pour les deux couples, les leads se sont aidés mutuellement, se sont construits mutuellement. Ce n'est pas juste du "je t'aime parce que t'es si beau/belle, sympa, classe", c'est plus que ça.

YSR qui apprend à aimer la vie et à être plus agréable grâce à RJH. RJH qui surmonte son passé et va de l'avant grâce à YSR. SD qui s'émancipe de son obsession grâce à GSJ. GSJ qui n'est plus l'orphelin destiné à être oublié grâce à SD.

De tous les dramas que j'ai vus jusqu'à présent, le couple principal est sans aucun doute mon préféré.

  • Le scénario :
    Ils l'ont fait! Enfin un drama qui se tient du début à la fin sans incohérences, sans plot twists sortis tout droit des mines de La Moria, sans storylines alourdissantes mais avec suspens et beaux rebondissements ! Tout se tient. La Corée du Nord est certes enjolivée (le drama est fidèle à 60% de la réalité du pays je crois... en espérant que le cap'tain fasse partie de ces 60%) mais ce n'est pas non plus le monde des bisounours ; ça reflète bien des aspects intéressants de la société. La romance n'alourdit pas l'histoire, elle la fait avancer, au même rythme que l'action, la tension et le développement des personnages et des autres relations. Alors oui évidemment, il y a l'aspect "la force du destin",

    on s'est croisés trois fois il y a sept ans, et voilà que tu me retrouves dans la forêt, et voilà que je me retrouve devant chez toi, et voilà que comme par hasard trois ans plus tard je tombe devant toi en parapente au pays de la paix...

mais c'est le concept de base du drama, si vous n'appréciez pas l'idée de destinée, il est possible que CLOY vous impacte moins. Pour ma part je suis tombée amoureuse de ce drama, de ce couple. Je ne m'intéresse habituellement pas tant que ça aux célébrités en elles-mêmes, mais suite à CLOY j'ai dû regarder toutes leurs interviews ensemble.

J'ai d'ailleurs une théorie par rapport au dernier épisode. Attention spoilers.

Nombreux sont ceux qui ont trouvé les retrouvailles de RJH et YSR trop tirées par les cheveux. C'est vrai qu'à première vue, on peut se dire, "ok destin, si tu veux, qu'ils se retrouvent en Corée du Nord après avoir été en Suisse ok, c'est un élément-clef de leur histoire et de leur développement, mais que comme ça par hasard ils se retrouvent sur une montagne en Suisse trois ans plus tard, même endroit même moment, faut pas pousser mémé dans les orties". OUI, MAIS. RJH le dit lui-même : il a "pris le mauvais train". Au début j'ai cru aussi que ce n'était qu'une façon de parler en référence à l'épisode 5 où YSR dit quelque chose de similaire, mais après mûre réflexion, peut-être qu'il l'entendait au sens littéral. Je m'explique.
YSR croyait avoir vu RJH pour la première fois à Iseltwald (scène du piano). C'est donc autour de cet endroit qu'elle le cherchait. Mais RJH s'est surtout souvenu de leur première rencontre comme étant celle à Sigriswil (scène du pont). SD lui avait remis dans le dernier épisode l'appareil photo où il avait cette image de YSR sur le pont. Donc lui s'attendait plutôt à la retrouver à cet endroit-là. On peut supposer qu'il prenait un train pour aller la chercher sur ce pont (comme le train qu'il prend dans le flashback où il est dos à dos avec YSR). Mais ces deux-là voulaient forcer le destin, forcer leur rencontre, donc évidemment, quand on force le destin on ne l'accomplit pas. Ce n'est que lorsque YSR a décidé de vivre sa vie (elle le dit elle-même lorsqu'elle saute en parapente en Suisse), de laisser faire les choses que le destin a de nouveau frappé. RJH a dû prendre le mauvais train, qui l'a emmené non pas au pont mais à cette colline où il a retrouvé sa "destinée". Du moins, j'ai compris ça comme ça.

Bref, vous l'aurez compris, Crash Landing On You est globalement un excellent drama qui a su alterner entre comédie, tragédie, thriller, action et romance avec une belle fluidité et de façon cohérente, le tout en assaillant le spectateur d'émotions diverses qui se graveront probablement dans votre sensibilité et dans votre mémoire pour un bout de temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1650 fois
2 apprécient

Autres actions de LL0516 Crash Landing on You