Mouais, bof

Avis sur Deadly Class

Avatar Vancetti
Critique publiée par le

Je suis tombé sur cette série totalement par hasard. Elle compte actuellement six épisodes que j'ai tous regardés. Je n'ai pas lue la BD à partir de laquelle la série est adaptée.

Bon, alors pour où commencer?

On suit un jeune... SDF? Fugueur? Orphelin? Ha bah déjà ce n'est pas clair vu qu'à chaque fois il dément. Enfin bref, on suit un jeune homme réputé pour avoir incendié une école et tué quelqu'un. Il est donc envoyé dans une école d'assassin, où les élèves se regroupent en castes ou gangs.

D'entrée de jeu il y a un truc qui m'énerve et que je ne supporte pas : le personnage principal "pseudo beau gosse" que tous les personnages féminins importants vont essayés de s'arracher (Saya et Maria, si j'ai bonne mémoire), super badass (j'y reviens plus tard), pseudo troublé par son passé etc. Enfin, le personnage tout à fait original, mais bon, c'est tiré d'un comics après tout.

Ha oui, le mec est badass, il est prêt à se bagarrer avec n'importe qui. Il réussit à tenir tête à des gars sur entrainés alors que lui n'a en fait

jamais tué personne

En plus de ça il est chanceux comme pas possible. Le mec de Maria est un tueur dans l'âme, comptant plus de victime que de cheveux sur sa tête, mais malgré ça le personnage principal est réussit à s'en tirer...

D'entrer de jeu ça en fait un peu trop pour moi. Je vous épargne les autres personnages qui gravitent autour du personnage principal (dont j'ai oublié le nom tellement j'ai eut du mal avec).

Les points positifs sont

  • L'action, les bagarres
  • Les triangles amoureux (même si c'est vraiment tirés par les cheveux)
  • Les morts brutales (qui peuvent vraiment faire viré la série à tout moment, et faire entrer de nouveau personnages etc etc)
  • L'humour (pourtant je ne suis pas bon publique)

En conclusion

Six épisodes transparents pour moi, on nage dans des codes visités et re-visités des millions de fois, des personnages trop carrés dans leur double définition, une intrigue un peu tiré par les cheveux, des relations qui naissent sans réels raisons et qui se stabilisent de façon improbables (Saya présentée comme la fille inaccessible mais qui est en faite super émotive, amie avec tout le monde etc).

Je n'ai pas accroché, sans pour autant détesté la série. Mais j'aurais certains oublié cette série dans une semaine tant elle est transparente et vide...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1327 fois
2 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Vancetti Deadly Class