👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

L'injustice à la Prison Break version coréenne: une bonne réussite !

Si vous aimez les dramas à suspense, les personnages intelligents et psychopathes, et Ji Sung, alors ce drama saura combler vos attentes voire plus. Malgré un début difficile pour moi, c'est encore une fois une recette gagnante pour Ji Sung qui nous éblouit de son talent dans un drama assez sombre. Je développerai tout cela en long et en large dans mes pavés habituels mais sachez que je le classerai tout de même dans les dramas incontournables de ce début d'année et les incontournables de manière générale.


Un début qui tourne un peu en rond...



... tout comme la mémoire de Jung Woo !

Dès le premier épisode, nous sommes happés par la folie de certains personnages et nous tombons très vite dans le piège de Cha Min Ho/Cha Seon Ho (Uhm Ki-Joon) avec Jung Woo.

Bien que le premier crime auquel nous assistons manque considérablement de crédibilité si on ose s'attarder sur la méthode du crime, le lieu de "fin" du corps et le timing entre le crime et l'arrivée de la police et le manque de témoins; nous tentons vite d'en faire abstraction pour suivre le procureur Jung Woo qui tente d'attraper le coupable. Malheureusement, le véritable coupable n'est pas un criminel de petite envergure et n'échappe pas à la Justice seulement car il est de la Haute Société comme dans de nombreux dramas de type entreprise/justice. Notre coupable Cha Min Ho est un psychopathe qui est très intelligent et très machiavélique. Il est bien plus que ça: fascinant, en tout cas en terme de psychologie, mais je ne m'y attarderai que plus bas dans le focus des personnages.

Notre beau Ji Sung finit alors en prison, seul, sans famille, sans soutien, sans ami et surtout sans mémoire pour l'aider à se sortir de là. Etant donné que le "prologue" nous dépeint un procureur tenace et très malin, le spectateur n'a de cesse de se demander si l'amnésie est réelle ou simulée... Je vous laisserai y répondre au fur et à mesure des épisodes. Le Procureur Jung Woo devra surtout apprendre à survivre en milieu carcéral: deal, gardes corrompus par Cha Min Ho et autres détenus, d'autant plus qu'il y retrouve ceux qu'il a fait emprisonner auparavant. Toutefois, qui peut vouloir tuer un prisonnier condamné à mort ? Ce serait prendre de gros risques et une lourde peine additionnée pour une finalité inchangée... Si on veut parler de réalisme du milieu carcéral, contrairement à un Secret (aussi avec Ji Sung), on peut dire que les co-détenus de sa cellule sont vraiment bisounours. J'ai trouvé cela très dommage puisque le scénariste a tenté de ne pas créer des personnages trop manichéens mais alors qu'on apprend dans un épisode les crimes et délits de chacun des colocataires de cellule de Jung Woo, on se dit qu'on aimerait pas forcément s'y retrouver, surtout en tant que femme hm. Et pourtant, ce seront eux qui apporteront la dose d'humour et de petite comédie au drama afin d'offrir au spectateur quelques moments de repos entre deux séquences stressantes et sombres.

La première partie du drama est surtout centrée sur l'amnésie de Jung Woo. Que ce fut long ! Jung Woo alterne les périodes de mémoire et d'amnésie rendant ses colocataires et les spectateurs fous et rendant Cha Min Ho curieux et méfiant. Je comprends le besoin de montrer à quel point Jung Woo a été traumatisé, au point d'en perdre la mémoire et de souffrir à chaque pensée pour sa famille. Malheureusement, au bout de 3-4 épisodes, je m'en suis vite lassée car on attend plus évidemment. J'attendais personnellement que son avocate Seo Eun Hye (Kwon Yuri) s'immisce plus dans cette affaire et avec plus de dynamisme. J'attendais également de savoir comment son ami procureur Kang Joon-Hyuk (Oh Chang-Suk) allait l'aider et agir sur différents plans.

Cette première partie de drama est donc plutôt molle en rythme, elle tourne en rond avec l'amnésie de Jung Woo et elle n'apporte pas grand chose en révélations pour nous permettre de devenir plus curieux et plus impatient quant à la suite du drama et donc du sort de Jung Woo. J'ai trouvé aussi que malgré la souffrance de Jung Woo et son amnésie et surtout malgré ses coups de folie, il ne cherchait pas assez à savoir certaines choses et ça collait peu avec sa personnalité de procureur. Bien sûr, on peut penser qu'il ne veut pas connaître plus de choses sciemment pour ne pas souffrir plus mais cela signifierait qu'il a su dépasser en partie son amnésie. J'en connais qui me diront que je chipote, c'est un peu mon devoir puisque je critique le drama, mais c'est un drama basé sur le suspense et surtout sur la psychologie forte des personnages. Tout défaut à ce dernier niveau atténue la qualité générale du drama.


Enfin que le meilleur gagne !



A partir des épisodes 8-9, le drama prend enfin un nouveau tournant: rythme plus dynamique, stress crescendo et des révélations qui arrivent au compte goutte. De plus, Jung Woo se réveille et commence à agir.

Je ne peux malheureusement pas trop détailler cette partie du drama qui est décisive et qui nous oblige à nous attacher à certains personnages clefs qu'on ne soupçonnait pas forcément. Je pense notamment à un personnage que je serai obligée de décrire sous spoiler tout à l'heure. :(

Dans cette partie, Jung Woo retrouve aussi certains soutiens de ses proches suite à des révélations qui l'innocentent enfin. Mais comment communiquer avec ses proches et comment allait chercher des preuves alors que tout est sous contrôle et sous la surveillance de Cha Min Ho ?


Ji Sung: un papa en or qu'on adore ! ♥



Pour un drama qui est essentiellement à suspense, de drame et assez sombre tant dans l'histoire que dans la réalisation, on nous sert une relation père/fille exceptionnelle et encore plus touchante que dans les dramas du genre familial ou tranche de vie.

Dans le rôle de la fille Park Ha-Yeon, nous retrouvons la merveilleuse Shin Rin-Ah qui est à croquer ! Vous l'avez connu dans Endless Love ou plus récemment dans le populaire The Legend of the Blue Sea. Ce petit bout promet une belle et longue carrière si elle persévère dans cette discipline. Ses mimiques, son rire, ses dents du bonheur, son jeu très bon pour son âge font qu'on ne peut lui résister. Cette jeune actrice a la chance ici d'être la fille aimée, choyée, protégée de Ji Sung. A certains moments, j'avais moi aussi envie de retrouver mes 8 ans !

En soi, le fait de tenter coûte que coûte de retrouver un proche, de se battre pour lui, de vouloir le protéger n'est pas nouveau dans les dramas. Toutefois, le scénariste n'a pas survolé ce combat ni cette relation familiale au profit de la relation des protagonistes masculins Cha Min Hon vs Jung Woo. Les souvenirs de Jung Woo concernant sa femme et sa fille sont forts, très présents et touchants. Mais même lorsqu'on évolue dans l'histoire, on arrive à suivre l'enfant de Jung Woo, son amour pour son papa qui lui manque, et les scènes entre les deux personnages qui seront sans cesse séparés -parfois par défaut parfois pour la protection de l'un- ne sont pas brèves. Il y a une réelle attention du scénariste sur cette relation et c'est que du bonheur ! J'ai vraiment apprécié cela, n'en ai pas perdu une miette et j'ai hâte de retrouver Ji Sung dans un rôle paternel similaire. Nos "héros", comme Ji Sung les incarnent si bien, ont toujours une personnalité forte et très virile qu'on associe à une femme afin de développer une romance. Il est bon de montrer qu'un homme fort, intelligent et viril comme notre procureur ici peut aussi avoir une grande sensibilité avec sa femme mais surtout avec sa fille. C'est beaucoup plus émouvant que dans les romances dramatiques en plus et cela nous change.


Des personnages qu'on adore ou qu'on adore haïr !




  • L’ANTIHÉROS PARFAIT !


A mes yeux, le personnage masculin principal le plus intéressant et le plus fascinant est celui de Cha Min Ho !

Il "vole" majestueusement la vedette à Jung Woo incarné par Ji Sung. Ji Sung est excellent mais son personnage a une psychologie moins développée et moins complexe. Lorsque vous découvrez le personnage de Cha Min Ho, vous le détestez instinctivement: tueur de sang froid, comploteur, maître de la manipulation et de l'imposture, il incarne pratiquement tout ce qui peut vous faire détester un personnage. Et en plus il n'a pas peur de se salir les mains lui!

Et puis... au cours du drama, on apprend à le voir différemment même si cela ne change pas les atrocités qu'il a commises. On apprend à composer tout le long du drama avec un homme au masque de Fantôme de l'opéra et la question qu'on commence à se poser est: est-ce que cette part de lui qui nous a tant effrayé au début est l'homme ou le masque qui a fini par se fondre au visage de cet homme et qu'il est trop tard pour le détacher ?

La suite finira par nous dévoiler le passé de Cha Min Ho, ses relations avec son père et son ex petite amie Na Yeon-Hee (Uhm Hyun Kyung) qui incarne elle aussi un personnage époustouflant. Cha Min Ho finit par apparaître comme un homme sensible, doux, attentionné et très protecteur (trop du coup ?) avec ceux qu'il aime. Les crimes du début qui nous semblaient n'être qu'une échappatoire à la poursuite du procureur apparaissent en fait comme une suite logique de son éducation et d'une partie de sa vie qu'on lui a volé. Je n'essaie pas, bien entendu, de vous faire le coup des avocats qui parlent toujours du passé de leur client afin de mieux faire avaler la pilule et réduire la peine de leur client pour circonstances atténuantes du fait de leur enfance etc mais on a enfin un "méchant" de plus grande envergure et plus passionnant à suivre.

Vers la fin du drama, on s'aperçoit que finalement certains de ses crimes (hé oui pas tous haha!) pèsent sur sa conscience et SPOILER

bien qu'à la fin il tente d'échapper à la prison en se faisant passer pour un fou, on le retrouve en prison avec des hallucinations sur la non assistance de son père mourant.


FIN SPOILER.

Cha Min Ho est l'exemple type du déterminisme et la réflexion finale à son sujet est que même s'il est maître de son destin, même s'il pouvait éviter de commettre certains crimes car il n'y étais pas contraint, est-ce qu'il aurait réalisé tout cela si son père lui avait permis de vivre correctement et plus librement ? C'est une morale récurrente dans les dramas autour des chaebols: la pression, le moule parental les obligent a priori à être ce qu'ils sont et à faire ressortir ce qu'il y a de plus noir en eux.

Toutefois, si on finit par le détester tout en appréciant la psychologie de Cha Min Ho, c'est aussi grâce à sa relation avec Na Yeon-Hee qui possède, à mes yeux et en dehors de la fille de Jung Woo, le personnage féminin le plus intéressant de l'histoire. En même temps, le drama introduit très peu de personnages féminins...

Avant d'entamer le personnage de Yeon Hee, il faut ajouter que Uhm Ki-Joon qui incarne Cha Min Ho et Cha Sun Ho est vraiment remarquable ici. Je l'avais adoré dans d'autres dramas tels que Dream High 1 . Je suis ravie qu'on lui ait donné l'opportunité de jouer un rôle aussi intéressant et autant mis en avant dans l'histoire. Un rôle et un acteur qui font presque de l'ombre à Ji Sung ;)


  • LA BELLE ET LA BÊTE


Na Yeon-Hee... le personnage féminin qui demande beaucoup d'empathie mais de manière originale. Elle n'est pas une victime comme la femme de Jung Woo, elle n'est pas menacée et Cha Min Ho ne la considère pas comme un objet et pourtant... si vous êtes une femme, vous vous demanderez très souvent ce que vous auriez ressenti et fait à sa place.

Na Yeon Hee n'est pas la petite femme bourgeoise bien sage qui se sent supérieure à tout le monde. Derrière son calme olympien permanent et derrière tant de délicatesse, se cache une femme qui a des désirs de vengeance car son destin a été lié à celui de Cha Min Ho et son père par un événement funeste.

J'ai vraiment adoré ce personnage pourtant très discret car Yeon Hee donne de l'ampleur au personnage de Cha Min Ho. C'est un peu comme avoir un pétale doré bien disposé sur une part de chocolat. Le petit agrément qui magnifie le tout**.Comment son épouse va le voir, vivre avec lui et interagir au quotidien avec lui et leur enfant tout en sachant que c'est un tueur ?** Cette relation est fascinante puisque dans la plupart des dramas, l'épouse n'est soit pas au courant, soit aussi au courant et aussi sadique que lui en l'accompagnant dans ses mauvaises actions. Si demain votre "mari" (et ceux qui l'ont vu comprennent pourquoi je le mets entre guillemets) revenait à la maison, que vous compreniez tout ce qu'il s'est passé et que vous allez devoir vivre avec un meurtrier (entre autres casquettes), que feriez-vous ? Même si vous êtes pour une moralité exemplaire, une tolérance zéro, vous ne pouvez pas vraiment prédire si vous quitteriez la personne qui vous aime autant et qui vous a protégé et vous protège encore énormément. Malgré ses propres crimes, ce mari serait prêt à aller en prison à votre place si demain vous commettiez un délit de fuite par exemple. Allez vous le dénoncer ou continuer à vivre avec lui ?

On entre dans une sphère psychologique merveilleuse grâce à ces deux personnages qui s'aiment, se craignent, se protègent et se sentent coupables du malheur de l'un et de l'autre. Même si à la fin du drama, le personnage parle de pitié, je pense qu'il y avait vraiment encore l'amour de leur jeunesse en socle de leur relation présente et que ce n'est pas que la culpabilité qui a réussi à les réunir aussi longtemps dans le mensonge public.

Na Yeon Hee, c'est aussi une femme très forte qui n'oubliera pas son passif familial, sa volonté de se venger de certaines personnes et surtout elle n'oublie pas qu'elle est une mère avant tout: avant d'être une épouse, avant d'être la fille de feu son père, avant d'être une héritière pour l'entreprise.


  • UN HÉROS PAR EXCELLENCE !


Jung Woo... un procureur de l'autre côté du miroir ou plutôt des barreaux! :p
Incarné par Ji Sung, ce dernier apporte tout son talent au procureur dévasé, au mari éploré et au père anéanti de ce qu'il croit être ses crimes.

Je ne développerai pas trop ce personnage car même si Ji Sung l'interprète très bien, il est sans grande surprise psychologique. Au départ, Jung Woo se présentera majoritairement comme un détenu fou qu'il faut éviter car instable, impulsif à cause des flash qu'il a de sa famille et du jour des meurtres. Ce qui m'a rendu personnellement folle dans la première partie du drama, c'est que Jung Woo jongle entre désespoir et abandon se laissant conduire vers le couloir de la mort et entre un état très agressif, un sursaut de survie et la volonté de vouloir sortir de prison.

Bien que je comprenne que tout ceci reste cohérent à son amnésie, j'ai trouvé certains passages assez disproportionnés en terme de réaction . J'aurais surtout préféré, afin qu'au début on ne tourne pas en rond et afin de ne pas me rendre folle, que l'amnésie s'atténue au fil du temps sans rechute. Le fait est que Jung Woo est amnésique, puis le temps de quelques heures ou quelques jours, il recouvre la mémoire pour ensuite retomber dans l'amnésie. Ce fut une torture intéressante durant 3-4 épisodes mais après cela devient trop pesant surtout quand en arrière-plan il n'y a pas d'avancement notable.

La performance de Ji Sung n'est pas dans son rôle de procureur, de prisonnier fou puisqu'il a bien incarné la folie dans Kill me Heal Me et le procureur dans Secret mais dans son rôle de père. On peut même dire que le combat omniprésent sur le plan juridique entre Cha Min Ho et Jung Woo se retrouve sur une sorte de rivalité du meilleur père entre ces deux hommes.

Jung Woo est donc le héros plein de morale, d'intelligence, de coeur, celui qui ne jugera pas ses co-détenus et qui jusqu'au bout décidera de les garder en amis... bref un bon côté bisounours tout de même en lui. C'est pourquoi Ji Sung n'incarne pas le personnage masculin le plus intéressant du drama. Le scénariste aurait pu accomplir un antihéros et un héros sur le même piédestal mais pour cela, il aurait fallu faire comme dans Mask et faire du héros un homme qui n'apparaît pas tout le temps si gentil et altruiste.


  • Un petit mot sur LE PERSONNAGE CLEF SECRET


Je ne mettrai pas son image évidemment. Il a été une agréable surprise pour moi tant dans le choix de l'acteur que dans le personnage. Un personnage qui apporte la touche de drame supplémentaire et une touche "paternaliste" qui fait fondre notre petit coeur. On adore le voir avec Ha Yeon (la petite fille de Jung Woo) . Son rôle va être déterminant à bien des niveaux et on a envie de lui faire des câlins tout le long du drama! ;)

Je précise qu'il est présenté comme un personnage secondaire mais il est bien plus principal que la hiérarchie du casting le laisse paraître. Un personnage qui m'aura beaucoup émue.

En parlant de faux personnages secondaires: on peut citer l'épouse Na Yeon Hee, ce personnage secret clef et Yoon Tae-Soo (Kang Sung-Min) qui est le beau-frère de Jung Woo et également gardien de prison.


  • YOON TAE-SOO: un personnage plus principal que secondaire


Rapidement encore ici pour ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte mais Yoon Tae Soo est un personnage qui va beaucoup vous plaire. Enfin un personnage qui se démène vraiment pour connaître la vérité et pour savoir où sont les corps de sa soeur et sa nièce. Sa ténacité, sa haine pour Jung Woo mêlée à son affection passée et surtout le doute qui persiste dans un coin de sa tête font que Tae Soo va être votre plus gros espoir de première moitié du drama. Alors que tous ceux qui ont connu Jung Woo ont déjà abandonné la partie, voyant un crime parfait et quand bien même son ancien chef doute toujours de sa culpabilité, ils sont tous passifs. C'est d'un pénible ! Mais heureusement, on a notre Tae Soo national. Il n'est pas le héros de drama mais il est un peu le nounours qu'on aimerait tous avoir quand ça ne va pas dans notre vie et même quand ça va bien ahah.

Tae Soo va risquer gros pour parvenir à faire la lumière sur cette affaire et pour retrouver certaines choses ou certaines personnes à partir de l'épisode 9.

Concernant l'acteur: je l'ai adoré! Il paye pas de mine comme ça mais j'ai adoré ses expressions. Il a un visage naturellement très expressif et par conséquent, lorsqu'il sourit, il illumine tout sur son passage, et lorsqu'il est en colère, ou triste, vous avez envie de déchaîner les éléments à ses côtés. J'ai particulièrement hâte de le revoir dans un gros rôle dans le futur comme pour Uhm Ki Joon.


  • Avant de passer aux faux personnages principaux voire aux personnages qui ne servaient pas à grand chose, focus sur le personnage de SHIN CHUL-SIK (Jo Jae-Yun) .


Il joue aussi un sacré rôle pour innocenter Jung Woo même si on sait que c'est car sa propre innocence dépend de notre ancien procureur. Autant dire que lui et son Optimus ou I love you baby (chanson) vont beaucoup vous faire rire. L'acteur est vraiment génial: on le connait depuis The Chaser et récemment il s'est illustré dans Descendants of the sun, Woman with a suitcase , Fantastic et Voice. Oui il est de partout ahah !

Son personnage sera un grand soutien pour Jung Woo et il sera un peu notre dose d'humour, notre clown du drama.


Les faux personnages principaux ou ceux qu'on aurait pu moins développer sans que cela change quoique ce soit...




  • L'avocate Seo Eun-Hye (Kwon Yuri) : personnage naïf, innocent et mignon au possible. Un cliché de personnage féminin sans envergure et surtout sans importance. Bien que Eun Hye prendra, à un moment donné, un gros risque pour aider Jung Woo et ses amis prisonniers, il n'y avait aucun besoin de nous laisser découvrir la vie personnelle de cette avocate, son histoire familiale qui est à peine effleurée d'ailleurs, son passé avec le procureur Jung Woo, sa soit disant ténacité alors qu'elle est molle, inutile et n'est que les mains de Jung Woo quand celui-ci ne peut rien faire depuis la prison.


En soi, je suis heureuse de ne pas avoir de romance, et je suis pour que l'avocate reste un personnage très secondaire qui n'est qu'un coup de pouce dans l'innocence de Jung Woo. Dans ce cas alors, nul besoin pour les scénaristes de nous faire des scènes en particulier sur elle, ni de nous faire croire qu'on peut attendre quelque chose d'elle pour aider le procureur Jung.


  • Autre personnage qui présente un gros problème, le procureur Kang Joon-Hyuk (Oh Chang-Suk): personnage détestable, inutile avant la fin, et acteur pas très bon...


C'est à mes yeux le personnage le plus détestable de toute l'histoire devant Cha Min Ho. Hé oui, ce dernier ne commet pas ses crimes ni ne trahit pas ses proches au nom de l'ambition. On a l'habitude des trahisons pour l'ambition mais là, ce qu'il fait et laisse faire pour son ambition, est un peu too much selon moi. Les scénaristes ont vraiment raté la psychologie de ce personnage qui n'a a priori rien de complexe dans ses motivations (jaloux de Jung Woo par rapport à sa femme, par rapport à sa promotion) . Cela me fait d'ailleurs toujours rire que dès que tu as une promotion, hop direction les Etats-Unis. C'est d'ailleurs bien connu que les lois sont les mêmes et que les diplômes sont donc de même valeur ahahah ! Bon cela mis à part, ce personnage est totalement illogique. Au début, il ne connaît pas la vérité et ne cherche pas à défendre Jung Woo alors même qu'il a pourtant déjà tout fait pour "sécuriser sa place". Ensuite lorsqu'il apprend la vérité, il reste calme et passif devant Cha Min Ho. Et le must du must est que lorsqu'il reçoit le coup de téléphone d'une personne annoncée morte, d'une personne qu'il aime quand même assez, il ne change pas de comportement. J'aurais pensé que cela aurait été l'élément déclencheur d'un revirement de situation et de choix pour lui mais non...

Typiquement le personnage lâche, qui abandonne ses amis pour son ambition personnelle même s'il risque la peine de mort, qui se laisse couler, se laisse piéger et subir le chantage de criminels sans au moins avoir l'intelligence de garder des preuves de tout cela. C'est affligeant et le personnage est vraiment mal construit. Une vraie exagération de ce qu'on peut faire par ambition. En tout cas, pour un homme qui n'a pas une personnalité forte à tendance meurtrière comme Min Ho.

La cerise sur le gâteau est que l'acteur interprète très mal ce procureur qui n'a aucun courage, il a un air de bichette qui fait pitié autant qu'il nous donne envie de le détester. Personnage comme acteur vont vous rendre les scènes avec lui vraiment difficiles à regarder.

Je m'arrête ici pour les focus personnages et pour ma critique qui est déjà bien conséquente.

C'est un bon drama à voir, notamment à partir des épisodes 8-9. C'est un drama qui aura permis de mettre en valeur tant des acteurs que des psychologies de personnages qu'on introduit peut dans les dramas. Je souhaite à ces acteurs/actrices qui interprètent de faux personnages secondaires que ce drama leur offrira un bel envol pour leur carrière et qu'on les retrouvera très prochainement.

Les deux grandes relations à retenir dans ce drama sont les relations paternelles (les pères Jung Woo et Cha Min Ho et le personnage secret) et la relation extraordinaire entre Min Ho et son épouse.

Si vous n'aimez pas les dramas très sombres, rassurez-vous, ce n'est pas un Signal, il y a beaucoup de scènes drôles qui tempèrent le drame de l'histoire. Je vous le recommande dans tous les cas !

Critique par Zadie Dramagazine de Dramagazineblog.wordpress.com

ZadieDramagazine
8

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à sa liste Mes Dramas

il y a 5 ans

2 j'aime

Defendant
ZadieDramagazine
8
Defendant

L'injustice à la Prison Break version coréenne: une bonne réussite !

Si vous aimez les dramas à suspense, les personnages intelligents et psychopathes, et Ji Sung, alors ce drama saura combler vos attentes voire plus. Malgré un début difficile pour moi, c'est encore...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Defendant
Jung_
10
Defendant

Une descente aux enfers effroyable

La descente aux enfers d'un procureur irréprochable qui menait une vie parfaite. Un jour, il se réveille en prison accusé du meurtre de sa femme, sa fille est portée disparue. Pour couronner le tout,...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

2

Defendant
Karma_S_Tarchin
4
Defendant

Un calvaire

Un aperçu d'une justice coréenne corrompue, une crédibilité qui s'effrite au (très) long du récit, où le seul suspens reste le niveau de France bêtise des victimes et de sadisme des bourreaux, des...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

Chief Kim
ZadieDramagazine
10
Chief Kim

La comédie incontournable: enfin une comédie pure sans romance !

Ma critique sera pour une fois très courte (si si je vous jure, je devrais y arriver! :p) car ce drama mérite d’être recommandé en 3 mots: « foncez le voir! » KBS nous a fait un très beau cadeau en...

Lire la critique

il y a 5 ans

10 j'aime

2

Uncontrollably Fond
ZadieDramagazine
10

Une petite perle

Tout d'abord mettons-nous dans l'ambiance Ah ce drama... il nous en a fait voir de toutes les couleurs (c'est positif!) car on est passé par quasiment toutes les émotions !!! Au-delà des goûts et...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

W: Two Worlds
ZadieDramagazine
8

Le chef d'oeuvre râté...

Le paradoxe qu'il réside dans mon titre est le même paradoxe qu'il existe dans le drama des deux mondes parallèles: un drama original qui en plus de flinguer des personnages au sens propre, se...

Lire la critique

il y a 5 ans

7 j'aime

1