Démons de mes nuits

Avis sur Demon Slayer

Avatar InconnueDePassage
Critique publiée par le

Je n'ai pas une grande culture du shonen, mais je sais en reconnaître un bon. J'ai passé une semaine complète à regarder cet anime chaque nuit (d'où le titre de ma critique haha), pour suivre l'histoire de Tanjirou et Nezuko. Il est vrai que ça n'arrive pas à tout le monde de rentrer chez soi et découvrir sa famille décapitée par une organisation criminelle effroyablement dangereuse (ici, les Démons), à part pour Polanski... Dans la plupart des shonen, quand un personnage vit un telle traumatisme, il devient dark, froid, peu aimable, mais son passé fait sa force. Je suis agréablement surprise de voir qu'ici ils n'ont pas remuer ce cliché. Tanjirou transpire de bonheur, de bienveillance, de joie et de motivation rude à toute épreuve. Sa persévérance, son odorat aiguisé et son côté téméraire le démarque du commun des mortels. Il réfléchit peut être un peu trop, mais c'est ce qui fait sa sagesse. C'est à croire qu'il n'a d'ailleurs aucun défaut, à l'exception de sa légère naïveté. Je suis juste déçue que personne n'ait mentionné l'origine de sa cicatrice, c'est pas commun pour un personnage d'en avoir une aussi énorme avant même de devenir un soldat !
Nezuko, sa soeur devenue démon qui l'accompagne durant son périple, est mignonne. Mais c'est tout ce qu'on peut dire d'elle puisqu'elle est réduite à un statut d'animal depuis sa transformation. Elle ne parle pas à cause du baillôn, et on peut la voir jouer dans certaines scènes comme un petit chat.
Zen'itsu, pourfendeur de démon, est un personnage assez atypique. Froussard, fuyant, stressé de la vie, c'est à se demander comment il a pu devenir soldat (c'est bien évidemment expliqué dans l'anime je compte pas vous spoil). Mais quand il dort, c'est comme si une autre personnalité se réveille en lui. Il devient un vrai combattant, sûr de lui, intrépide, et doué qui plus est. Zen'itsu est aussi un grand "romantique", pour ne pas dire gros lourd avec la gente féminine. Pardonnez-moi d'avance pour mes paroles, mais si j'aime autant ce personnage, c'est pour sa voix, et j'aurai voulu le voir en tant que personnage principal uniquement pour l'entendre parler pendant 26 épisodes....
Inosuke, lui, est le cliché du culturiste inculte. Il est fort, rude, rapide, endurant et encaisse facilement, mais il est dénué d'intelligence. Pas qu'il soit idiot, mais réfléchir lui fait peur. Et sans réflexion, on se retrouve vite Bête. Sang chaud, il cherche constamment le conflit, et malgré son manque de jugeote on ne peux pas nier qu'il est persévérant, toujours en quête de s'améliorer afin de devenir un meilleur soldat. Et même s'il ne l'admettra jamais, il admire énormément Tanjirou pour sa force et surtout sa bienveillance.
Muzan, le Grand Méchant, le boss final des Démons, est un manipulateur narcissique hors pair. Il a l'emprise sur tous ceux ayant reçus de son sang, il sait maintenir l'ordre et la peur, si bien que beaucoup de ses sous-fifres souffrent l'admirent malgré la malveillance qui émane de lui. C'est une belle métaphore d'un système dictatorial ou d'une mafia dangereuse. Se servir des points faible de chacun pour en faire de véritables pantins, leurs promettre ce dont ils rêvent le plus, implanter le culte de la personnalité, en faire des véritable admirateurs, c'est la spécialité de Muzan: détruire des vies pour servir son propre interêt.

Demon Slayer est un anime magnifique, une claque visuelle parfois. Les charadesigns sont très souvent bien travaillés, originaux et intéressants. Le scénario est franchement pas mal, et je trouve hyper intéressant le fait qu'il nous pousse à l'empathie envers l'ennemi (pas Muzan, ses souffre-douleurs). En résumé, c'est un excellent anime que je recommande, et dont j'attend la suite avec impatience.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 248 fois
1 apprécie

Autres actions de InconnueDePassage Demon Slayer