Derrière les Barreaux (titre VF)

Avis sur Derrière les barreaux

Avatar Nostradamousse
Critique publiée par le

Il s'agit ici du mariage, étonnamment assez heureux, entre Orange is the New Black (la pauvre blondinette qui ne devrait pas vraiment être là) et Prison Break (la multiplication des rebondissements capillotractés et des cliffhanghers) le tout en se prenant assez au sérieux. Cela reprend un peu la recette de La Casa de Papel du même auteur, Alex Pina, qui officie dans les deux cas comme créateur, scénariste et producteur (même si techniquement c'est plus la Casa de Papel qui reprend la recette de Vis a Vis sorti avant). On y retrouve aussi l'actrice qui joue "Nairobi".
Ca n'invente pas grand chose pour peu qu'on ait vu quelques séries du genre mais il faut reconnaitre que c'est divertissant et efficace.

Au moment ou j'écris ces lignes j'ai vu les trois premières saisons et la quatrième (et ultime saison) est en cours de diffusion.

Attention, tout comme la Casa de Papel, les épisodes originaux en espagnol durent plus longtemps que les formats "classiques" de 45min/1h et donc les épisodes ont été redécoupés pour la VF, passant pour la saison une par exemple de 11 à 16 épisodes, et bousculant au passage la narration…

Sinon faudrait que je me lance dans Wentworth un jour… (série carcérale Australienne dans une prison pour femme)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2667 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Nostradamousse Derrière les barreaux