Massacre d'une Série Culte

Avis sur Destin : La saga Winx

Avatar Raphaële Martinat
Critique publiée par le

Bloom, ayant tout juste découvert qu’elle était une fée, se rend à l’université d’Alféa, pour apprendre la magie et se faire pleins d’amis… mais un mystérieux secret se cache derrière ses origines…

Etant petite, je devais me battre pour voir un épisode de Winx Club et suivre ainsi la série. Avec W.I.T.C.H, autre grande série sur plusieurs filles qui cassent de méchantes tronches et qui n’ont besoin des mecs que pour vivre une vie sentimentale (perso, je m’en serais bien passé mais bon), Winx Club représentait vraiment un truc génial pour la gamine que j’étais : un monde où les femmes n’étaient pas uniquement belles mais aussi intelligentes (bien que leurs voix de doublage ne laissaient pas toujours paraître une telle chose), stylées et surtout fortes !!!!

Cette petite introduction pour dire que DIEU QU’EST-CE QU’ILS ONT FAIT SUR NETFLIX ??????

Je sais bien sûr ce qu’ils ont fait : ils se sont dits qu’ils allaient adapter une série de jeunesse culte en quelque chose de plus mature et sombre comme ils ont fait avec Sabrina. Dis comme ça, sur le papier, ça passe… mais quand tu confies ça à un mec qui a bossé sur The Vampire Diairies, tu comprends tout de suite un peu plus comment les trailers peuvent avoir l’air aussi pourri ! Il faut avoir vu cette série et la connaître suffisamment pour comprendre son intérêt, ce qu’il a à sortir, à faire mûrir et à moderniser !!!!! Certes, il ne faut pas être uniquement une femme mais c’est bien si les thèmes te parlent un peu ! Là, je le vois tellement regarder un coup d’œil à la page wikipédia et se dire « oh, purée, mais c’est de la merde, ce que regardent mes filles ! » (oui, parce que je l’imagine très bien avoir accepté ce projet parce qu’il a des filles qui regardent/ont regardé la série).
Du coup, le mec a ôté, élagué tout ce qu’il y avait de bien (enfin tout ce qu’il y avait de potentiellement bien) pour offrir une version sombre et bien nulle de l’histoire des Winx. Enfin, mince, que tu veuilles donner un aspect mature à ton adaptation, ok, mais tu peux quand même jouer sur les couleurs ! même si le temps irlandais était pourri, elles pouvaient quand même porter des verts pétillants, des rouges fringants, etc… enfin, si même la mode est un truc négligé dans la série…
Le problème est qu’il a beaucoup modifié de détails, notamment le caractère des personnages, ainsi que leur physique pour coller aux critères Netflix, comme ajouter une grosse pour faire de la « diversité » (alors qu’il y avait déjà trois blanches, une asiatique, une latina et une noire dans la série originelle) sauf que, du coup, en plus de nous faire un mix entre Tecna et Flora, on te sort tous les clichés à la con qu’on peut sortir dans les films sur les gens gros ! Oh, et puis, les noms n’ont jamais été très fins dans Winx Club mais au moins ils avaient du goût pas comme « Terra » !
Alors, après, tout n’est pas à jeter. En effet, Winx Club avait quelques défauts comme le fait de ne jamais expliquer quelles étaient les différences entre une fée et une sorcière et un spécialiste (concrètement, hein ! autre que les fées sont gentilles et ont des ailes, les sorcières sont méchantes et n’aiment rien de joli et les spécialistes sont des garçons) ou encore des incohérences typiques de ce genre de série telles que des problèmes de date, de lieu ou des histoires de parents qui changent en cours de route… mais franchement, dans l’ensemble, il y avait des trucs biens !
Bon sang, ce n’était quand même pas compliqué de relever les incohérences et les défauts et de les modifier en gardant ce qu’on jugeait bon de l’intrigue principale de la première saison de Winx Club ? Bah, apparemment si !
Avant d’attaquer, il faut quand même reconnaître qu’il y avait plein de petites idées à droite et à gauche… mais de petites idées.

Sinon, là où on avait une lente progression du personnage de Bloom qu’on découvrait petit à petit être au cœur des intrigues magiques des Trix (grandes absentes de cette série, elles sont remplacées par une Bea*trix*) avant de découvrir sa véritable origine magique et princière, ici, on nous fait tellement monter l’attention dans une espèce d’enquête, d’enjeux magiques et politiques planétaires (qui ne seront jamais réellement développés parce que, les gars, c’est quand même pas comme si on avait des idées concrètes à raconter) pour finalement… ne rien nous dire ! Faut maintenant attendre la deuxième saison pour enfin savoir… enfin, bon sang, ça n’est pas non plus un si gros mystère que ça, le secret de Bloom !
Pareil, les histoires amoureuses étaient ici relativement simples : Flora n’avait personne dans la saison 1 (parce qu’on pouvait aimer les fleurs et ne pas s’intéresser aux garçons, nous disait-on à l’époque), Tecna et Timmy se tournaient gentiment autour, Layla (pardon, Aïsha) n'apparaissait pas encore mais elle allait ensuite vivre une histoire tragique avec un fiancé indésirable-finalement-désiré, Musa n’avait que des yeux pour Riven qui préférait Bloom mais surtout, le principal était que Stella était tombée amoureuse du prince Skye (ça tombait bien, elle était, elle aussi, une princesse), tandis que Bloom développait de tendres sentiments pour Brandon, l’écuyer de Skye. Petit hic ? En milieu de saison, on découvrait que les deux jeunes hommes avaient en fait changé d’identité pour la protection du prince : Stella devait donc se remettre de l’idée d’avoir été trompée et de sortir avec un roturier (je vous jure, elle le vivait comme une trahison) et Bloom devait surmonter le chagrin d’apprendre que Brandon/Skye était… fiancé (d’ailleurs, c’est grâce à sa fiancée que Bloom et Stella apprenaient la supercherie, merci à l’abruti qui n’avait pas jugé bon d’expliquer à Diaspro pourquoi ce n’était pas une super bonne idée de rendre visite à son fiancé à l’école !) !
Encore une fois, il y avait de la matière à raconter, surtout que Riven, énervé de ne pas être regardé par Bloom, finissait par trahir tout le monde pour les Trix (dont Darcy avait le béguin), avant de se racheter une conduite à l’aide de Musa, dont il finissait par apprécier la gentillesse et la douceur. ET BIEN NON ! Le mieux qu’ils auront à nous proposer sera un triangle amoureux bien cliché entre Skye (même pas prince), Stella (RIP Brandon) et Bloom et Musa se tape le frère de Terra (bon, pour le coup, leur romance est mignonne mais quand tu vois le manque d’alchimie entre Riven et Bea*trix*…) !
Alors, peut-être qu’ils vont se rattraper dans les prochaines saisons, c’est possible ! mais il y aura quand même beaucoup de choses à réparer : le charisme des personnages, supprimer les clichés liés à différentes personnes, faire de vrais cours (oui, parce que, je ne sais pas si vous l’avez compris mais Alféa est une école), donner des couleurs, ou même changer carrément de chef costume (non parce que les rares fois où il y a un truc tentant, c’est tendant), supprimer des éléments qui font trop « terriens » et fournir de VRAIS éléments magiques (les mecs ont des ordis et instagram sur leurs portables ! Même Winx Club le faisait avec nuance et une touche futuriste), donner un vrai background aux personnages et à l’univers (les rares fois où on a une tentative d’explication, ou on ne te dit finalement rien pour conserver le mystère, ou on te vend ça comme du mainsplaining -ce que ce n’est jamais) et surtout, SURTOUT, créer une véritable amitié entre les Winx !
Non, parce qu’on nous montre au début qu’elles ont toutes les raisons d’avoir aucun atome crochu entre elles et puis, boum ! elles sont les meilleures amies du monde ! Alors qu’elles se font tellement de coups vaches (Bloom en tête qui exploite ses amies, ne prenant jamais la peine de leur demander comment elles vont, sous le prétexte que sa quête est plus importante que tout le reste) que la meilleure alchimie amicale est celle entre Bloom et Bea*trix* ! VOUS FOUTEZ DE MA GUEULE ?!
Donc, je veux bien qu’ils puissent s’améliorer avec le temps, mais vue comme c’est parti, qu’ils arrêtent au plus tôt le massacre !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1955 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Raphaële Martinat Destin : La saga Winx