Mauvais Karma pour cette série géniale

Avis sur Earl

Avatar Akenshi
Critique publiée par le

Vous connaissez tous ce genre de mec qu'on croise sur les sites de critiques en allant rendre visite à ses amis sur facebook... l'air pas net et asocial... le genre de type qui s'achète une pizza, un dvd et un soda à 10h00 du soir. Le genre de gars qu'on préfère attendre qui se déconnecte avant de passer sur le site tranquillement... Ben, c'est moi tout craché et moi je suis Akenshi... Donc comme vous l'aurez compris voilà la critique d'une série originale et incroyable qui n'est autre que My name is Earl. L'histoire raconte l'épopée d'un petit truand qui décide de devenir une personne honnête après avoir gagné 100 000 $ et juste quelques secondes plus tard avoir perdu cette somme dans un accident de voiture. Donc notre héros après avoir vu une émission de Carson Daly décide que c'est Karma qui le punit d'avoir eut une vie malhonnête c'est alors qu'il se résout à faire une liste avec toutes ses mauvaises actions et essayent alors de réparer ses tords. La série se poursuit sur quatre saisons et on peut voir une multitude de rebondissement pendant ses années. Chaque épisodes durent 20 minutes et on voit comment Earl va essayer de se racheter. Le scénario peut paraitre bateau mais il est une vraie mine d'or en supplément les twists finals à la fin de chaque saisons sont vraiment fabuleux et on voit une réelle évolution des personnages.

Maintenant parlons-en de ces personnages car chacun est vraiment remarquable. Partons de Earl personnage très construit et présentant une vraie évolution au cours des épisodes car dès fois celui-ci perd la foie ou s'attribue un nouveau but. En plus Jason Lee est un très bon acteur, on adore ses mimiques et apporte vraiment quelque chose au personnage. Il se l'attribue parfaitement. Après passons au frère de Earl, le dénommé Randy Hickey qui est un vrai débile car le jeune Hickey est un personnage vraiment très lent qui ne comprend rien à rien. Il repose sur son frère comme un parasite. On peut donc voir un Ethan Suplee très réaliste et jouant à la perfection son rôle d'idiot. Après je veux terminer sur un dernier personnage qui complète notre trio, Joy Turner, l'ex femme d'Earl, vraiment l'incarnation du mal à première vue mais en avançant de plus en plus dans les épisodes. On peut voir une personne douce et aimante mais qui à du mal avec les relations amicales. Franchement chapeau pour la prestation de Jaime Pressly. Après beaucoup de personnages secondaires ont leurs intérêts comme Darnell Turner, Catalina Aruca, Patty, Kenny James... Ces personnages permettent vraiment des situations improbables et on aime ça.

Deux mentions spéciales sur l'humour et la musique. A chaque épisodes on rigole sans le moindre problème car le comique de situation est très présent et en supplément cette série caricature la société américaine en montrant tous les abus de celle-ci et nous permet de voir un coté de l'Amérique que nous connaissons moins. Donc on vénère ça. Maintenant autre mention pour la musique car cette dernière est très présente tout le long de l'œuvre. On retrouve à chaque épisodes, une musique d'un grand groupe américain et sérieusement, c'est vraiment rare et ça nous fait vraiment plaisir. Donc voilà je n'ai rien à reprocher à My name is Earl.

Donc je vous conseille cette série qui n'est autre que l'une des meilleurs séries des années 2000. Elle est vraiment originale et pleine de surprise. Elle nous apporte réellement quelque chose et nous montre effectivement une humanité qui peut changer et nous offre un message de paix. Donc cette série est à visualiser absolument.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1520 fois
22 apprécient · 3 n'apprécient pas

Akenshi a ajouté cette série à 6 listes Earl

Autres actions de Akenshi Earl