Esprits criminels: clichés sans frontières

Avis sur Esprits criminels : Unité sans frontières

Avatar OliOliOli
Critique publiée par le

J'ai pu voir hier les trois premiers épisodes de ce spin-off d'Esprits Criminels version globe-trotter. Et j'ai tout simplement trouvé que c'était tout pourri. Vraiment. Pourtant j'aime bien la première série.

Donc, on a une équipe de profilers qui sillonne le monde pour sauver des américains en détresse.
Voici le résumé type de l'épisode:
- Enlèvement dans un pays exotique
- Arrivée de l'équipe avec petit topo sur les us et coutumes locales (mettant en avant les pratiques discriminatoires du pays en question et comment que la police elle collabore pas avec nous les gentils américains) - avec vue sur leur avion cargo/QG/avec un 4*4, une moto et des horloges indiquant l'heure partout- on se croirait dans GI Joe.
- Enquête: en voiture avec un fond vert, en studio ...Tentative de faire voir du pays.
- On se rappelle qu'on est dans une série de profilage: notre équipe nous sort de nulle part un profil psychologique torché en deux minutes et exposé aux équipes de polices locales (aux gros nuls incapables de se débrouiller sans les américains pour résumer)
- Menace de Gary Sinise de représailles géopolitiques si la police locale ne collabore pas
- Conclusion de l'enquête grâce à la perspicacité de l'équipe américaine. L'équipe se fait toujours au moins un nouveau copain/copine, et accroche sur un tableau un billet du nouveau pays visité.

L'équipe, c'est:
- Gary Sinise, rescapé des experts, qui reprend ici son rôle exact
- La jolie brune qui parle toutes les langues et a vécu un drame personnel (et semble liée de manière plus que professionnelle à Gary Sinise)
- L'asiatique. Sa seule autre caractérisation est d'avoir 4 enfants. Sinon, aucune personnalité, aucun talent particulier. Il est seulement asiatique.
- La rentre dedans féministe - médecin légiste. Celle qui a compris que pour obtenir des infos en local, il faut bien leur faire comprendre que ce sont des gros c... sexistes. Technique bien connue.
- Le geek. Cette fois-ci, il est black. Et c'est un geek. Aucune autre caractérisation. Ah si, dans le premier épisode ils ont tenté de lui faire avoir un genre de flirt amical avec la féministe. Quelle originalité par rapport à la série originale!

C'EST NUL. C'est blindé de clichés. L'aspect psychologique qui fait le charme de l'original passe à la trappe. Les "effets spéciaux" sont nuls, même un vulgaire poteau photoshopé est raté! Les personnages sont caricaturaux et énervants, c'est blindé de paternalisme culturel et d'amérique triomphante.

Ca peut éventuellement devenir culte pour l'aspect nanardesque. En tout cas, pour les fans de la série originale, comprenez bien que cette série n'a rien à voir, sauf le nom.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 640 fois
2 apprécient

Autres actions de OliOliOli Esprits criminels : Unité sans frontières