Avis sur

Firefly par Retsylc

Avatar Retsylc
Critique publiée par le

C'est la 1ere série avec l'étiquette (de merde) "de geek" collée dessus, que je regarde. Enfin, que je regarde vraiment, parce que j'ai bien dû, par mégarde, voir quelques minutes de Stargate SG1 ou ce genre de saloperies.
Mais vu la réputation qu'a Firefly et étant donné que le chômage m'a permis de bouffer tout ce que j'avais à bouffer en séries de qualité (en suivant ce principe, j'ai pas maté la saison 7 de SOA), j'ai tenté ma chance. Je ne risquais pas grand chose, il n'y a qu'une saison...

Après un pilote long et un peu poussif, j'ai rapidement accroché. C'est kitch, c'est sans doute tourné en une prise max (oui max, parce que parfois on dirait qu'il manque des plans) et les décors et les SFX sont loin d'être géniaux (les flingues des années 1900 à 2000 qui font "piou piou" sans flamme, ni laser, ni fumée). La force de la série, au delà des scenarios sympatico-rigolo-originaux et de l'univers assez peu dévoilé mais qui semble bien présent, c'est les personnages. La pute philosophe est bonne, la mécano est mignonne, l'autiste est bonne aussi, le pasteur plein de mystère dont on saura jamais la fin du mystère est mystérieux, le pilote rigolo est parfois rigolo, le bourrin débile est plus débile que bourrin (pour le coup on se demande quelle est son utilité ds la team), le médic coincé est coincé, naïf et attendrissant de maladresse et la bourrine au cœur noble est noble et bourrine. Décrit comme ça, on dirait qu'en fait je dis de la merde et que les persos sont nazes. Et c'est vrai, mais il y a un catalyseur à toute cette merde, qui embaume et enjolive le résultat, c'est Nathan Fillion. J'ai jamais maté Castle et je ne sais pas d'ou je connais ce type, mais malgré sa tronche d'abruti il a un fort capital sympathie. Et force est de constater que l'ensemble de la série repose sur lui (comme Misfits reposait sur Nathan) et sur son personnage. Parce que pour le coup, Malcolm Reynolds est intéressant. Un genre d'Indiana Jones/John McClane/Nathan Drake qui fait des blagues, qui se fout dans la merde, qui peut être radical et obtus même avec ses alliés et qui s'en sort toujours à la cool.

En plus de tout ça, on retrouve des éléments qui rappellent plus ou moins Borderlands (plus), Mass Effect (moyen) et Dead Space (moins). Même si chronologiquement c'est plutôt Borderlands, Mass Effect et Dead Space qui rappellent Firefly.

Y'a 3 Nathan dans ma critique et ils sont tous cool. Pensez y lorsque vous nommerez vos mioches.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 275 fois
1 apprécie

Retsylc a ajouté cette série à 2 listes Firefly

Autres actions de Retsylc Firefly