👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

They'll be there for us - Critique de la saison #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7 #8 #9 & #10 de FRIENDS

Friends - Season #1 - US (1994)

[Second visionnage] [Bluray]

Excellent.

Un véritable plaisir de revisionner cette 1ère saison de la série culte des années 90, en en V.O.

Le passage en Bluray est de très très bonne qualité et accentue encore le bonheur de retrouver nos New Yorkais préférés.

Les épisodes se dévore à vitesse grand V, multipliant les storylines prioritairement amoureuses.
Les caractères des personnages se développent et restent souvent sur le fil entre la comédie burlesque et la chronique, et c'est ce qui selon moi a fait le succès de la série, au moins sur le début.
En effet, dans mon souvenir, les personnages étaient devenus des caricatures d'eux-mêmes sur la durée, mais peut-être que mes restes de VF de l'époque ont modulé ma perception, car sur ce visionnage en VO, il est très positif d'apprécier le jeu des acteurs qui reste en devenir, je suis donc très curieux de poursuivre.

A part la mode nineties, Friends reste relativement contemporaine dans les sujets abordés, et l'on se rend compte de ce que la série a pu apporter au paysage télévisuel à l'époque sur la tolérance et les tabous.

Friends - Season #2 - US (1995)

[Second visionnage]

Une excellente saison.

Les storylines couvrent une foultitude de thèmes : amours, amis, famille, enfants, emploi, logement, ... tout les thèmes de la vie active, toujours traités avec légèreté et justesse, avec un enrobage d'humour.

Toujours aussi crédible, seules les folies de Phoebe sont parfois trop cocasses pour être crues mais s'intègrent dans cet ensemble harmonieux.

Preuve du succès del a série dès sa saison 1 : une multitude de guests apparaissent déjà, de Julia Roberts à Tom Selleck, en passant par VanDamme et Brooke Shield.

Friends - Season #3 - US (1996)

Excellente saison!

Les épisodes se suivent, se ressemblent au niveau du fun et de la tonalité, mais varient concernant les storylines.

Les épisodes se dévorent comme du bon pain chaud, Friends est clairement LA série pour binger et/ou se détendre.

Concernant les acteurs/personnages, les acteurs habitent parfaitement leur personnage et les enrichissent. Ross et Monica commencent à devenir agaçants, les acteurs en font un peu trop parfois et limite se la pètent par moments...

Vivement la suite !

Friends - Season #4 - US (1997)

[Multiples visionnages]

Une excellente saison.

Rien de spécial à ajouter, Friends n'est que du bonheur.

Seul le personnage de Ross est devenu relativement caricatural et abruti, et on se demande bien ce que Rachel a pu lui trouver.

Dans mon souvenir, les personnages secondaire de Mark et Emily était bien plus présents dans la saison et leurs aventures respectives étaient plus "installés" mais il s'avère que c'est très vite expédié pour mieux se recentrer sur Ross & Rachel.

Friends - Season #5 - US (1998)

[Second visionnage]

Que dire... Excellent. La série est à son plus haut niveau. Les personnages sont maîtrisés, les storylines toujours aussi accessibles, détendues mais prenantes. Friends confirme un statut jusqu'alors inégalé pour une comédie TV.
Le personnage de Ross est cependant le seul à prendre très cher, car présenté comme un pauvre type de plus en plus, sans avoir un pendant contrastant, contrairment aux autres.

Mention spéciale à la scène du canapé, qui m'a vraiment fait RIRE et que je regarde depuis en boucle.

Friends - Season #6 - US (1999)

[Second visionage] [Bluray]

Une nouvelle excellente saison.

Que du plaisir devant ces épisodes qui se dévorent sans sourciller.
A noter cependant le premier épisode "mauvais", composé de plusieurs scènes d'autres épisodes, souvenirs des personnages...

Sur cette saison, les personnages se caricaturent souvent eux-mêmes, Ross sortant une nouvel fois le grand gagnant du plus bouffon.

Au fur et à mesure des saisons, et du visionnage VO avec du recul, Chandler reste le plus complexe et le plus nuancé, à l'époque, je ne pouvais pas l'encadrer.

Friends - Season #7 - US (2000)

[Second visionnage] [Bluray]

Une très bonne saison, à nouveau.

Le rythme de croisière est bien engagé et nos amis poursuivent leurs aventures amicales, amoureuses et professionnelles en tous genres.

Chandler confirme être le plus crédible et le plus intéressant sur cette saison, et il est agréable de voir Courtney Cox avoir des émotions et des "ridules" d'expression.

Le groupe fonctionne toujours aussi bien, et c'est un plaisir d'entamer la 8ème saison.

Friends - Season #8 - US (2001)

[Second visionnage]

Excellente saison à nouveau, centrée principalement sur Rachel et sa maternité surprise, puis Rachel & Joey, revirement tout aussi surprenant.

En effet, la saison 8 parvient à relancer de nouveaux enjeux et des tensions entre les personnages qui sont pourtant déjà bien installés.

Le couple maudit Ross/Rachel devient alors un triangle des plus intéressants, car bien amené et plutôt bien traité.

La légèreté des autres événements et l'implication générale du cast donnent des moments toujours aussi agréables et positifs.

Friends - Season #9 - US (2002)

[Second visionnage]

Sans blabla, excellente saison à nouveau, mais suis-je réellement objectifs.
Nos Friends, on les aime, et on adore suivre leur quotidien et leurs aventurettes.

Je suis déjà en pré-manque de la future fin de ce revisionnage.

Friends - Season #10 - US (2003)

[Second visionnage]

Voilà, c'est fini.

Au revoir les Friends, après 10 saisons de bons et loyaux service...

Série générationnelle mais pas que, Friends aura marqué l'histoire de la tv et des séries, en présentant des personnages attachants et représentatifs d'une époque, pas si éloignée que ça.
La formidable énergie des acteurs fonctionne parfaitement, et apporte son lot d'humour et de bons moments.

En "bingeant" les 10 saisons, cette dernière semble un peu abrupte et montre qu'on aurait pu et aurait voulu suivre les Friends sur encore 4-5 ans sans sourciller, mais les histoires de gros sous et les envies d'ailleurs des acteurs auront scellé la fin de leurs aventures. Les créateurs de la série ont beau dire que c'était un choix calculé et prévu, je n'en crois rien.

Au final, une excellente série, à voir et à revoir, (qu'il n'en déplaise ;) ), pour tout les fans de sitcom, difficile à remplacer ou après laquelle succéder. Ils vont me (re)manquer ! ! !

il y a 4 ans

Friends
Sergent_Pepper
9
Friends

Days of our laughs

Sérieusement ? Une sitcom ? Avec des rires enregistrés ? Lissée par la bien-pensance du prime-time US ? Rythmée par le formatage des mariages et naissances des WASP ? Sérieusement, ou plutôt,...

Lire la critique

il y a 2 ans

81 j'aime

13

Friends
Strangelove
8
Friends

Central Show

Friends. Je sais que rien qu'à la lecture de ce seul mot, j'ai fais sourire certaines personnes, et irrité d'autres. Tel est le destin de Friends, la sitcom aimée, et même parfois vénérée, ou...

Lire la critique

il y a 8 ans

72 j'aime

37

Friends
GagReathle
10
Friends

They'll be there for us

Il était temps d'apporter à cette critique le dépoussiérage qu'elle méritait. Car cette critique n'est pas n'importe quelle critique, c'est celle de la série Friends ! Et la série Friends, mais...

Lire la critique

il y a 11 ans

66 j'aime

21

[REC] 4 : Apocalypse
Glaucome_Porte-
6

Tout RECommence pour Angela !

REC4 Apocalypse - Jaume BALAGUERO - ESP (2014) Quand des soldats viennent poser les explosifs pour détruire l'immeuble d'infectés (REC1), ils sauvent la journaliste Angela. C'est sur un paquebot...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

3

Océan
Glaucome_Porte-
8
Océan

Sous l'Océan

Océan - Websérie documentaire - FR (2019) "Océan" est un auto-portrait intime d'un homme trans que les gens connaissent jusque là sous le nom d'artiste Océanerosemarie, humoriste et véritable icône...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

Sauvage
Glaucome_Porte-
5
Sauvage

Une illustration bien simplette

Sauvage - Camille VIDAL-NAQUET - FR (2018) Léo, 22 ans, se vend dans la rue pour un peu d’argent. Les hommes défilent. Lui reste là, en quête d’amour. Il ignore de quoi demain sera fait.. Mouais...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime