👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tue, tue, tue encore et recommence

Je crois que je l'ai déjà dit, mais j'aime les survival game, c'est un genre que je trouve fun et en même temps psychologique, avec des exemples comme le cultissime Battle Royale, BTOOOM!, Mirai Nikki ou encore Danganronpa (même si ça n'en est pas vraiment un). Et dans les classiques du genre, il y a Gantz, un manga assez culte et popularisé pour son ultra-violence, son ton cru et cynique et sa psychologie assez tordue ; et l'adaptation en animé est... juste bonne, une bonne série bien efficace, bourrine, fun et sombre a la fois et avec un esprit choc et torturé mais loin d'être parfaite...
Reprenant les premiers tomes du manga, Gantz raconte la mort soudaine et inattendue de Kurono Kei, un étudiant antipathique et pervers qui se retrouve écrasé par un métro avec son ami d'enfance, et les deux lycéens se retrouvent projeté dans un appartement, avec d'autres personnes, leurs morts sera le début d'un survival game épique, incompréhensible et tordu : avec le thème de la vie après la mort, Gantz propose une série d'arcs qu'on peut considérer comme des missions, mais toutes liées par la galerie de personnages que le "héros" rencontre durant ses différentes missions, et c'est la que Gantz (autant manga qu'animé) est fort : c'est dans sa façon de critiquer la société et l'humanité a travers les décisions et les questionnements de tous ces gens, et le fait de mettre des gens lambda ou pas face a la mort et au meurtre, une psyché tordu, multiple et toujours intéressante qui fait se laisser prendre au jeu ; un intérêt encore amplifié par l'antihéros absolu et détestablement adorable Kurono Kei, une ordure sentimentale qui a les attraits d'un héros américain couplé a ceux d'une ordure égoiste et cynique, un mélange intéressant pour un personnage qui devient attachant au fil du temps. Mais Gantz est aussi un des animés les plus gore que j'ai pu voir, une violence barbare et gratuite, autant physique que psychologique, qui m'a vraiment accroché mais aussi, bizarrement, m'a lassé aussi, une telle gratuité devient assez rébarbative sans jamais être insoutenable, et le rythme est assez lent aussi (c'est un peu dommage...)
Etant donné qu'il date de 2004, l'animation est on ne peut plus ambitieuse pour l'époque : une des premières tentatives de fusion d'animation 2D-3D qui pique les yeux quand même, mais l'ambition visible, certaines séquences d'action grisante et une ambiance très sale, réaliste et solide compense les difficultés techniques dû a l'époque (c'était il y a 11 ans, c'est pas rien en temps technologique).
Une série vraiment cool, efficace, psyché et prenante, qui a des défauts bizarre mais qui se prend tout autant comme une bonne série B gore et choc que comme une critique sociale et humaine tordu a souhait !

Supmad
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Mon top 50 des animés japonais

il y a 7 ans

1 j'aime

Gantz
Stanlette
2
Gantz

Creux et sans nuances

Profondément vulgaire et gore, on aurait pu croire et espérer (pour peu qu'on soit coutumier des thématiques que peut soulever ce genre d'anime) qu'il s'agissait là d'un choix scénaristique pour nous...

Lire la critique

il y a 3 ans

11 j'aime

Gantz
Eliott_Smith
1
Gantz

COUCOU l'apologie du viol.

Cette série "survival horror scifi" avait dans son résumé tous les éléments pour un manga merveilleux. De l'action, du sang, des drames, du sexe, des personnages certes caricaturaux mais attachants...

Lire la critique

il y a 4 ans

8 j'aime

3

Gantz
cityhunternicky
2
Gantz

Critique de Gantz par cityhunternicky

Deux saisons, 26 épisodes de 24 minutes, l'animé de Gantz se conforme au manga pour commencer, pour se terminer dans un grand WTF. La première impression est un gachi. Comme pour les films, l'animé...

Lire la critique

il y a 10 ans

4 j'aime

JoJo's Bizarre Adventure : Golden Wind
Supmad
9

The Italian Dream

Cette cinquième saison, qui adapte la cinquième partie du manga, de Jojo's Bizarre Adventure est comme la précédente : quasi-parfaite. David Productions a trouvé le format parfait pour créer animé...

Lire la critique

il y a 3 ans

6 j'aime

Gambling School
Supmad
6

Jeux d'argent = Jeux de psychopathes

Thriller school life autour du jeu et du pari, Kakegurui (qui veut dire « Parieur compulsif ») est un bon animé. Il commence bien, très bien durant les trois-quatre premiers épisodes. Mais les jeux...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime