Une fin décevante

Avis sur Grand Hôtel

Avatar Roland Comte
Critique publiée par le

Anthony Costa (Victor Meutelet), vingt-cinq ans, se fait embaucher comme serveur au Grand Hôtel, un palace de la Côte d’Azur entre les mains de la famille Vasseur, pour tenter de comprendre ce qui est arrivé à sa sœur, Amélie Pereira (Juliet Lemonnier), une femme de chambre qui a mystérieusement disparu depuis des mois.

Dès son arrivée, il est confronté à un conflit d’intérêt entre Margaux (Solène Hebert, l'une des actrices phares de Demain nous appartient), l’une des filles d’Agnès Vasseur (Carole Bouquet), revenue des Etats-Unis pour épouser Sam Mogador, le directeur de l’hôtel (Virgile Bramly) et reprendre la direction de l’hôtel créé par son père, mort dans des conditions troubles.

Comme Anthony, on se rendra vite compte que rien n’est clair dans cette affaire, à commencer par la gestion de l’hôtel, où chaque individu semble jouer sa propre partition dans le dos des autres. A commencer par la « patronne », Agnès Vasseur, qui a promis l’hôtel au sulfureux homme d’affaire Paul Andrieux (Hippolyte Girardot).

Anthony mettra au jour un juteux trafic de prostitutions croisées dans lequel sa sœur s’est laissée prendre au point d’en être détruite.

Mon opinion

J’ai adoré la prestation de garce machiavélique et royale interprétée par Carole Bouquet, la beauté animale de Victor Meutelet et de la fragilité de Solène Hebert. J’ai regretté cependant que certains rôles, comme celui de Will (interprété par Maxence Danet-Fauvel, qui explose dans la série Skam), ou d’Anny Duperey, très prometteurs, n’aient pas aussi été développés que ce que le spectateur était en droit d’attendre.

On s‘attendait aussi à beaucoup mieux que cette fin absurde qui a déçu une majorité de spectateurs dont je suis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 156 fois
1 apprécie

Autres actions de Roland Comte Grand Hôtel