👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Grey's Anatomy, 10 ans que ça dur, 200 épisodes plus tard on en est où ?

Tout d'abord GA c'est quoi ?
C'est l'histoire de Mérédith Grey (bitch have the name of the show) ni belle, ni moche qui va exercer son internat dans l'hôpital où sa mère (maintenant atteinte de la maladie d'Alzheimer) fut une rock star du scalpel.
On imagine d'emblée les problèmes familiaux qui vont faire surface favorisant les scénarios dramatiques, et les futurs préjugés pour l'héroïne principale...
Point de départ donc, ajouter à cela des acolytes et futurs BFFS qui l'accompagneront dans cet internat.

On pourra dire ce qu'on voudra de GA; mielleux, fadasse, une série médicale de plus.... et bien non GA c'est beaucoup plus que ça.
Au fil des années l'héroïne principale (pas très appréciée à la base) va évolué de façon judicieuse. Elle ne fera plus les sujets centraux des épisodes, la série va intelligemment amener des protagonistes en développer leurs histoires à part entière parceque Grey's Anatomy ce n'est pas seulement Meredith (le personnage paumée facilement identifiable), c'est aussi, Christina (l'antiphatique et talentueuse interne), c'est aussi Bailey (le pilier de l'hôpital), c'est Georges (le coeur du groupe),...

GA marche parcequ'elle ose, parce qu'elle fait face.
Elle ose aborder des sujets délicats en primetime : le racisme, l'homosexualité, l'avortement, le changement de sexe, l'abandon, le rejet de soi, le suicide, le divorce, l'infidélité...
Et elle va les présenter sans en faire tout un plat, sans être moralisateur, laissant toujours la possibilité aux spectateurs de faire son propre choix.

Et elle fait face à des départs qui ont forgés et qui ont été le ciment de la série (Katherine Heigl, TR Knight, Isaiah Washington) et la série fonctionne aussi bien avec eux que sans eux. (Allez voir du côté D'XFiles : une saison sans les principaux protagoniste aura été un vrai calvaire)
Et bien Grey's Anatomy l'a géré parfaitement. Car elle sait parler 5 ans après de ces personnages qui sont partis sans amertume.
Ils nous manquent mais d'autres comédiens les ont sans problème remplacés.
De plus cela aura permis à des personnage comme Callie (un des meilleurs de la série : mon avis personnel) d'abord second rôle à évoluer et avoir sa propre identité et sa place en personnage principal.


Ok Grey's Anatomy n'est pas bien réalisé, ok les histoires maladies patients qui reflètent les problèmes des personnages principaux et les font s'interroger et faire des choix sur leur propre vies ne sont pas toujours présenter de façon ingénieuse.
Ok on te balance 5 chansons indé par épisode qui facilitent la larme à l'oeil (mais que tout le monde va aller chercher sur youtube).
Ok l'image est aseptisée.
Ok les histoires commencent à être moins originale qu'au début...
Mais n'empêche que ça marche ! Et ça va faire 10 ans que ça marche, ça va faire 10 ans que l'audience est toujours là et évolue avec son temps et à raconter des choses qui ne sont pas vide de sens.

Oui ok Urgences aussi a fait tout ça me direz-vous (et je préfère Urgences que Grey's Anatomy pour ma part) mais Grey's Anatomy le fait de façon plus douce.
Urgences était plus réaliste et inventive pour la réalisation et plus psychologique pour les personnages. On se prend de nombreuses claques (je reste encore traumatisée par la mort de Lucy)
On se sentait mal dans les urgences, les lieux étaient plein de réalisme et de douleur.
Dans Grey's Anatomy, on se sent dans un cocon même en pleine chirurgie cardio et encore plus quand Bon Iver vient y poser sa voix.
Je pense que GA est aussi bien pour ça et c'est pour ça que je la défend, parceque malgré ses imperfections elle tient la route, elle aborde des sujets durs et renvoit à la réalité à des heures de grande écoute (sur une chaîne non câblées entendez moi)

On ne demande pas à Grey's Anatomy d'être une série chef d'oeuvre comme Mad Men, Breaking Bad ou Six Feet Under.
On demande à GA d'être honnête et sans prétention. Et le contrat à été remplis.
On a vu meilleurs comédiens, on a vu meilleures séries oui mais bravo à Shonda Rhimes (une des rares femmes présente sur le terrain des séries) qui à réussi l'ensemble de la série.
OogBoog
7
Écrit par

il y a 8 ans

Grey's Anatomy
__Clap
7

Critique de Grey's Anatomy par __Clap

L'univers des séries a vraiment du mal à jouer la carte de l'originalité. Nous voici à nouveau dans un monde hospitalier parsemé de jeunes gens, beaux, forts et intelligents, qui passent leur temps à...

Lire la critique

il y a 12 ans

30 j'aime

Grey's Anatomy
amarie
9

Et soudain un rayon de soleil

Hier journée toute pourrite, clients gavants, collègues lourdingues, pluie, froid etc ensuite fin de journée les courses ouaissssss trop bien. Je rentre chez moi passablement de mauvaise humeur, bon...

Lire la critique

il y a 8 ans

25 j'aime

13

Grey's Anatomy
keipoth
2

Critique de Grey's Anatomy par keipoth

Urgences + Gossip girl + Sunset Beach = Grey's anatomy, la série qui vous enlève votre cerveau sans opération.

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

2

Buffy contre les vampires
OogBoog
9

Joss est un génie !

Série pionnière dans le genre, Joss a tout compris à l'adolescence et la traite avec de nombreuses métaphores fantastiques. Il a crée avec cette série une vraie mythologie ! Certains effets et...

Lire la critique

il y a 11 ans

2 j'aime

1

La Grande Odalisque
OogBoog
9

Sydney Bristow en plus cool et en BD !

Je n'avais pas éclaté de rire devant une BD depuis longtemps. C'est chose faite. Je suis tombée pour la première fois amoureuses d'héroïnes de BD. Le trio nous plonge dans l'univers déglingos de...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

Ringer
OogBoog
3
Ringer

Ouch !

C'était l'une des séries de la rentrée US les plus attendues... Indigeste, chiante et mal jouée ! Retour scabreux de SMG qui ne perce pas le petit écran (et pourtant on l'attendait feu...

Lire la critique

il y a 10 ans

1 j'aime