Avis sur

Grimgar, le monde des cendres et de fantaisie par Everett McGill

Avatar Everett McGill
Critique publiée par le

J'ai du mal à comprendre comment cet anime peut avoir une aussi bonne note moyenne sur Sens Critique. Encore qu'elle est passée de 8,1 à 7,5 entre le moment où je l'ai ajouté à mes envies et celui où je l'ai maté. Le concept est sympa : des jeunes se trouvent bloqués dans un espèce de MMORPG sans être vraiment conscients du truc, du coup ils doivent survivre à la manière des RPG, et ça c'est pas mal. En plus ils sont vraiment nuls, tuer un pauvre gobelin devient une tâche très compliquée j'ai bien aimé cette idée. Autre idée sympa : voir le gobelin souffrir, avoir une volonté de vivre lui aussi, être autre chose qu'un ennemi. Chouette. Les graphismes, vraiment très beaux. Le personnage de Merry qui est pas mal.

Faire mourir un des personnages principaux très tôt c'est une bonne idée également.

Tout le reste est décevant ou nul, à commencer par les personnages qui sont assez insupportables. La magicienne est une cruche d'anthologie (faut la voir se viander comme une merde à cause d'un pauvre pigeon même pas agressif, et la scène se veut pas ridicule ce qui évidemment accroît le ridicule), Ranta t'as envie qu'il crève ou qu'il se taise, mais le mieux serait qu'il se taise puis qu'il crève.
Le rythme est mou de chez mou mais des fois tu regardes un film/série/anime et tu sens que le rythme flotte un peu et que c'est du manque de maîtrise, là tu sens que les gars sont satisfaits de leur truc : ils pensent que c'est poétique et contemplatif mais c'est juste mou et chiant, plusieurs fois y'a des scènes ou chaque personnage annonce dans le vide ce qu'il va faire, c'est supposé être un dialogue de groupe mais en fait t'as "Quand on sera sorti du donjon moi j'vais acheter cette compétence" "moi j'vais faire ceci" "moi j'vais faire cela" et personne rebondit sur ce que les autres disent. Et puis y'a le gros nounours qui est Guerrier mais qui adore cuisiner et coudre, c'est sympa au début mais plus ça avance plus il paraît simplet. Vers la fin, à force de le voir cuisiner avec son air bête, on se demande s'il met pas de la drogue dans sa bouffe et si ça expliquerait pas la bêtise générale du groupe d'aventuriers. Le narrateur commente vaguement l'action. Enfin trop vaguement, lui aussi s'il se taisait ce serait pas plus mal. Ceci étant c'est dur de choisir entre vouloir qu'il se taise ou accepter que ses commentaires permettent de cacher un peu les incohérences et la paresse du scénario. Par exemple, à un moment Ranta est bloqué un étage de donjon plus bas que les héros. Ceux-ci décident de le sauver mais pas en descendant, en remontant encore un étage pour "reprendre nos esprits et mieux revenir". Okay, pas d'autre explication, c'est pour "mieux revenir". C'est quoi "mieux revenir" ? Une entrée ailleurs, un raccourci, une embuscade ? Que dalle, c'est juste pour que le scénario avance : Ranta remontera tout seul et si les glandus étaient descendus bah ils se seraient manqués donc c'est plus sympa que lui remonte et tombe sur eux qui sont en train de "mieux revenir".
Sinon l'humour est mauvais, il va y avoir des discussions et des quiproquos longs, insipides et gênants autour de la taille des seins des membres féminins de l'équipe, qui d'ailleurs prennent pas de décisions c'est un groupe de couilles. C'est moins ça vers la fin pour être honnête. Y'a aussi beaucoup de plans racoleurs pour que le poireau du spectateur puisse se faire son idée quant à la taille des seins des personnages féminins. C'est interactif m'voyez.

Enfin voilà, les idées sont bonnes mais toujours gâchées, on sent la flemme parce qu'avec le concept + l'aspect visuel + un peu de boobs les gars se sont dit que ça suffirait pour faire du blé. Et quand on voit la note assez élevée qu'il se paie ici, bah on se dit qu'ils ont bien raison de pas se faire chier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7705 fois
25 apprécient · 7 n'apprécient pas

Autres actions de Everett McGill Grimgar, le monde des cendres et de fantaisie