Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

6,5 en réalité :)

Avis sur Harper's Island

Avatar Gaby Aisthé
Critique publiée par le

Harper ´s Island est une série d'horreur. Chouette se dira-t-on. On va avoir le temps de planter une ambiance sympas, de creuser les personnages, leur passé, d'avoir un rythme alternant moments de stress intense et accalmies pour reprendre son souffle. On va avoir le droit à un vrai méchant bien complexe avec une histoire....
Bon, il y a un peu de cela, soyons juste. Mais malheureusement la série reprend également quelques défauts des films d'horreurs, et tout à coup, une oeuvre qui aurait pu être vraiment très bonne et très bien ficelée retombe un peu pour n'être qu'une bonne petite série pour se faire frissonner.

Je m'explique. (Et note au passage que je n'ai vu que la VF malheureusement et que ma critique en sera probablement affectée).

Côté scénario de base, le tout, s'il est peu original, semblait alléchant. Un tueur supposé être mort et enterré qui ressurgit 7ans après ses derniers crimes sur une île, il y a du potentiel. D'autant plus que le fait qu'il soit déjà mort implique qu'on ne le suspecte pas immédiatement et que l'on se demande le pourquoi du comment.
Les morts apparaissent au compte goutte, la tension monte petit à petit et on finit par se retourner le cerveau en suspectant un peu tout le monde.
Les doses de sang, de sursauts et de course poursuite sont vraiment bien dosées et le tout fait plutôt bon effet. J'admet d'ailleurs (mais je ne suis pas une grande courageuse) avoir fermé mes fenêtres et mes volets histoire de ne pas voir surgir un tueur fou chez moi. Et je ne vous raconte pas l'enthousiasme que j'avais à l'idée d'aller promener mon chien la nuit entre deux épisodes...
Bref, pour l'ambiance et le fond de l'histoire, on est dans le juste.

Ensuite, les personnages. J'admet que le mélange bourgeoisie potiche s'unissant pour la semaine avec les petits loubards lourdingues m'a fait un peu peur au départ. Ca sentait un peu trop les bimbos et la bière à mon goût, mais après tout, on est sur un mariage. Alors j'ai laissé coulé et cette impression de film pour ado passe assez vite.
Globalement, les différents personnages se complètent bien et font tout aussi bien preuve de lacheté (enfin qui les blâmerait ?) que de courage.
Au fil des épisodes, chacun s'étoffe petit à petit, même si certains restent en retrait, et les magouilles des uns et des autres alimentent assez bien l'intrigue principale (quoi que je me sois dit un moment que l'histoire des billets était un peu too much).
Abby est plutôt crédible dans le genre jeune femme au passé tourmenté voulant surmonter ses angoisses et les trois hommes de sa vie ne font pas tâche dans le décor. Le gentil et taquin petit poissonnier et l'ami fidèle sont deux béquilles sur lesquelles Aby et le spectateur se reposent. Ni trop nian nian ni trop sombre, un juste dosage.
Le shérif quant à lui, sème bien le trouble dans la tête de tout le monde, entre veuf et père dépassé, flic obsédé et petit cachottier.
L'histoire d'amour des uns et des autres n'empiète pas trop sur le reste de la série et on s'en réjouit.

Bref, me direz vous, jusque là tout va bien ! Bonne ambiance, petits frissons, bon dosage des effets divers, alors qu'est ce qui cloche ?

Et bien il cloche que la série fait quelques boulettes.

Et notamment, la plus chiante des chiantes dans n'importe quel film : malgré la capacité de se mettre à 4 contre 1 pour stopper le méchant, les personnages en laissent systématiquement un se sacrifier pour filer. Idem pour le coup du "oui j'ai un flingue, oui je pourrais m'en servir pour sauver mon pote qui va se faire tuer, mais je préfère fuir avec. Bon, que ca ne fasse pas mouche quand un personnage tire, je veux bien. On ne s'improvise pas pro de la gâchette comme ca. Mais il y a quand même plus d'une belle occasion ratée, où on aurait pu en finir avec le tueur !

Ensuite, on nous sert deux personnages à fort potentiel. Bon, que la médium ne soit là que pour donner des petits coups de stress à Abby, je peux le comprendre. Mais Madison ?! Une enfant spé comme tout, qui dit parler aux esprits, et on ne s'en sert que comme appât et comme menteuse ? Ne pas partir dans un trip surnaturel, je veux bien, mais alors évitez de lui faire entendre des voix ! Ou servez vous en... Grosse déception donc pour Mady, qui aurait put être exploitée de manière bien plus efficace et angoissante.

Le manque d'inquiétude quasi chronique vis à vis des disparus m'a également agacé. Le premier mort déjà. Qu'on ne s'inquiète pas qu'il loupe le bateau, c'est compréhensible puisqu'il est "toujours en retard". Mais au bout d'un moment (surtout deux jours) on s'inquiète un peu ! Et l'oncle Marty alors ? La seule famille d'Henry, et il disparaît sans qu'on ne le cherche.
Idem pour le grand copain Booth (l'excuse du : il a eu un problème à la maison et il a dû rentrer, il n'assistera pas à ton mariage... Henry n'essaye même pas de le joindre !!)

Il y a donc quelques petits détails par ci par là (car il y en à d'autres) qui agacent un peu et font perdre quelques points à la série.

Néanmoins, comme je l'ai déjà dit, elle atteint son but avec moi : j'ai sursauté, j'ai frémis, et j'ai même chercher à me protéger sous ma couverture. Le genre de série à ne pas regarder seul(e) lorsque l'on est trop sensible lol.
Le rythme est bon et permet de souffler entre deux frayeurs, de chercher des pistes entre deux meurtres, et c'est ce que j'aime, car on ne s'essouffle ou ne s'ennui pas.

Si les demi points étaient acceptés, je mettrais donc 6,5 à cette série. Disons donc que je passe sur quelques détails irritants pour mettre un 7.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1459 fois
5 apprécient

Gaby Aisthé a ajouté cette série à 1 liste Harper's Island

Autres actions de Gaby Aisthé Harper's Island