Infinite Shitstorm

Avis sur Infinite Stratos

Avatar Jeff-D-Phenix
Critique publiée par le (modifiée le )

La dernière vague traversant le monde de l'animation japonaise est centrée sur l'adaptation de light novels, qui consistent en des séries de romans de 300 pages publiées à intervalles réguliers et qui ont leur petit succès, ce qui a donné naissance à des animes qui se font faits rapidement connaître : citons Sword Art Online, Shiki et HighSchool DxD pour faire court, et vous avez un bref aperçu du phénomène.

Malheureusement, au milieu de toutes ces adaptations, il y a eu divers échecs, que l'on peut classer en deux catégories : ceux qui ont eu lieu parce que la série n'a pas pu suffisamment se connaître, soit parce que les studios ont eu de la merde dans les yeux. Et inutile de le cacher, Infinite Stratos fait sans doute partie de la seconde catégorie, impression qui ne fait que s'aggraver avec le temps.

Infinite Stratos, pour faire simple, c'est l'histoire d'une bonne idée, du moins pas mauvaise en soi, qui a été très mal exploitée. Soyons clairs ici, le genre des light novels repose essentiellement sur deux caractéristiques fondamentales : la qualité de l'intrigue et celle des personnages, puisque ce sont ces deux points qui entraînent dans leur sillage tout le reste, et ici, le résultat est raté. Clairement.

Commençons d'abord par le scénario. Infinite Stratos, c'est le nom d'une armure exo-squelette qui, pour une raison initialement inconnue qui sera par la suite révélée complètement bidon, ne peut être utilisée que par des femmes, et dont la technologie a éclipsé très rapidement toutes les autres technologies militaires de la planète. Ce qui a rapidement mené vers une société où le schéma hommes/femmes connu s'est radicalement inversé. Et arrive au milieu de tout ça Ichika Orimura, un adolescent qui se charge de remettre en cause le nouvel ordre établi en se révélant également capable d'utiliser un IS.

Et c'est là le début d'une série d'aventures complètement décousues qui soulignent à chaque fois un peu plus le manque d'intrigue. Ichika se retrouve ainsi être le seul mec dans une académie évidemment remplie de filles et chaque épisode va avoir droit à son gros gag débile, dans lequel Ichika est comme d'habitude l'idiot qui ne réalise toujours pas que toutes les filles de l'académie lui courent après. Et c'est comme ça à chaque épisode. Du coup, à la fin de la première saison de l'anime, on sait à peine que les IS n'ont pas vraiment besoin de pilote pour fonctionner et qu'ils ont même un mode berserk dangereux. La seconde saison ne rattrape pas le coup et se contente juste de poser quelques personnages supplémentaires qui servent tout juste à dire "y a quelque chose de louche dans cette affaire", mais jamais on ne rentrera dans le coeur du sujet.

Pour vous donner une idée d'à quel point le scénario est creux, je vais juste effectuer une simple comparaison statistique. Sword Art Online, au bout de 25 épisodes, avait utilisé les intrigues de 4 tomes, soit 1200 pages, ce qui correspond à 6 tomes d'un manga classique, et se rapproche de la cadence moyenne des animes japonais classiques. Au bout de seulement 18 épisodes, Infinite Stratos est arrivé ... à la fin de son volume 6. Ce qui fait donc une cadence deux fois plus rapide de la moyenne, c'est vous dire à quel point il n'y a justement rien à dire.

Et comme si ça ne suffisait pas, non content d'être simple, sinon simpliste, l'intrigue comporte son beau lot d'incohérences et de trucs effarants. Déjà, rien que la base de l'histoire : elle repose sur le fait qu'une scientifique japonaise ait réussi toute seule, et sans qu'aucune institution militaire quelconque ne soit au courant, à mettre au point une armure comportant un dispositif antigravitationnel, une intelligence artificielle extrêmement développée et un réacteur à fusion nucléaire à froid pour l'alimenter. Rien qu'avoir réussi un seul de ces trois points vous ferait déjà passer pour le génie scientifique du siècle. Deuxième point, le premier prototype d'armure IS a réussi à lui seul à pulvériser avec son armement 2341 missiles balistiques et sol-air sans se manger la moindre égratignure, et la pilote à l'intérieur, si l'on se réfère à la timeline, avait seulement 14 ans quand elle a réussi ça. Dernier point, pour enfoncer le clou encore plus, l'armée allemande, qui est visiblement composée exclusivement d'ex-officiers nazis selon l'auteur, a mis au point des soldats génétiquement modifiés dont le génotype s'avère amélioré pour s'adapter à l'IS. Sauf que les deux seuls soldats présentés dans l'histoire ... ont 15 ans, sachant que l'existence de l'IS a été révélée il y a 10 ans. Je vous la refais, en gros l'armée allemande a mis au point des soldats prédisposés à l'utilisation d'une exo-armure 5 ans avant son dévoilement, alors même que c'était sensé être un projet top-secret qui a modifié à lui seul l'ordre mondial.

Et comme si ça ne suffisait pas, les personnages sont aussi caricaturaux les uns que les autres, déjà qu'ils ont tous sans exception un problème avec leur famille (abandonnés, morts dans un accident, enfant illégitime et autres idioties du même acabit), vous ne pourrez pas vous empêcher de gueuler à un moment ou à un autre 'CLICHE' en voyant leur réaction. Que ce soit Houki, qui est comme par hasard une Japonaise à caractère tsundere et que la nature a forcément bien gâté, Ichika qui, on ne le répètera jamais assez, ne s'aperçoit pas de trucs dont n'importe quel adolescent de son âge remarquerait, à défaut de se douter sérieusement de quelque chose, Laura aka "je joue les dures mais en fait, je suis bien naïve dans mon genre", et je pourrais continuer sans problème la liste.

Tout ça pour dire qu'en fait, ce n'est pas suffisant d'avoir une bonne idée de départ, c'est aussi de savoir où l'on va avec, et clairement, au vu des épisodes et des light novels, l'auteur ne savait pas du tout où il allait. Ce qui nous donne à l'idée un résultat plus que décevant. Dernier point, il y avait des rumeurs selon lesquelles Izuru Yumizuru prévoyait un reboot de la série afin de réécrire et de consolider l'histoire. Inutile de préciser que c'est resté au stade de rumeur et que ça va le rester jusqu'à preuve du contraire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1147 fois
1 apprécie

Autres actions de Jeff-D-Phenix Infinite Stratos