I felt it

Avis sur It's Okay to Not Be Okay

Avatar Zosha
Critique publiée par le

Croyez-le ou non, c'est mon premier drama avec Kim Soo-Hyun (oui, non, je n'ai pas regardé My Love From The Stars, j'ai vraiment pas envie ^^''). Je suis passée par là attirée plutôt par Seo Ye-Ji, qui est sans doute l'une des plus belles actrices à mes yeux ('Belle' au sens long, large et profond du terme). Bon, je me suis pas précipitée dessus parce que je pensais que ça allait être un drama assez lourd en tragédie, et en fait non, pas plus qu'un autre drame romantique. Il y a même beaucoup d'humour, même si je n'ai pas ri à tout.

Le coup de coeur est très personnel, j'ai rarement l'occasion de pouvoir m'identifier aux personnages ou même à saisir précisément ce qu'ils ressentent, or là, ça a bien fonctionné. J'étais immergée dedans, j'ai ressenti ce qu'ils ressentaient, et je pense que les acteurs y sont pour beaucoup : ils sont imprégnés, ils disparaissent sous leur personnage. Que ce soient les principaux ou les secondaires, les caricaturaux ou les plus mesurés, ils ont tous une véritable essence.

Après, bon, voilà. Le personnage de Seo Ye-Ji est assez peu réaliste, mais on l'accepte à cause de la dimension "conte de fée" qui plane autour d'elle. J'aurais tout de même aimé qu'elle soit enfin débarrassée de son maquillage-qui-reste-même-pour-dormir à la fin du drama, parfois on a franchement l'impression qu'elle se l'ait fait tatouer, son maquillage. Probablement que sans Seo Ye-ji pour le porter, ce personnage, avec sa voix, ses cris, son regard, sa bouche, tout son visage qui exprime tant de choses, de la froideur à l'hystérie, de la satisfaction à l'excitation.... ça n'aurait pas été pareil.

Kim Soo-hyun n'est pas en reste, honnêtement, son personnage évolue énormément au fil du drama et ses expressions suivent. C'est un acteur très vivant, ça me donne envie de savoir ce qu'il a fait d'autre. Il est peut-être un peu trop "beau", ça rend certains plans un peu trop "pub beau gosse" alors qu'il n'a pas tellement l'air d'essayer. Mais bon. C'est pas sa faute hein ! xD

Je n'ose pas me risquer à dire que la performance de Oh Jung-Se est superbe. Elle l'est, elle l'est, il ne perd jamais son personnage, il est cohérent dans ses gestes et ses attitudes, il l'a. Je ne suis pas certaine par contre que le personnage soit toujours crédible, ce serait plutôt son écriture que je mettrais en question (dans les moments de contact physique par exemple, bon, je ne m'y connais pas assez sur le sujet de l'autisme pour juger, donc je préfère ne pas trop me prononcer). Dans tous les cas le personnage est très attachant et il tient une place énorme dans le scénario, d'une certaine façon il le porte, même.

Sur le plan scénaristique, ya du bon et du moins bon. Je dirais que le message fait du bien, le drama évolue à un rythme qui n'a pas trop fait paniquer mon petit coeur, sans l'ennuyer non plus. Et le sujet des troubles mentaux ou émotionnels (traumatiques) est abordé avec beaucoup de tact et de précision. Les personnes malades sont des personnes à part entière, quel que soit leur trouble.

Puis dans la réalisation... bon, la BO est plutôt agréable et très peu intrusive. Comme c'est souvent LE point qui me gave le plus dans les dramas, les BO répétitives qui sont jouées trop fort, parfois même au dessus d'une autre musique, bah j'apprécie toujours quand elle fait sagement (et correctement) son boulot sans trop la ramener.
Par contre, encore une fois, trop de flash backs. Je ne sais pas, peut-être que c'est utile quand on regarde la série un épisode par semaine, histoire de refaire le lien entre telle et telle chose (j'en suis même pas sûre, franchement, parfois c'est tellement rapproché que ça n'a juste aucun intérêt), en tout cas quand on regarde d'une traite c'est lourd.

En gros, c'est un huit, sûrement pas davantage, mais un coup de coeur personnel quand même ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Zosha a ajouté cette série à 1 liste It's Okay to Not Be Okay

Autres actions de Zosha It's Okay to Not Be Okay