Avis sur

Jojo's Bizarre Adventure par Virevolte

Avatar Virevolte
Critique publiée par le

Âgé de vingt-cinq ans et seulement pourvu d’une série d’OAV illustrant la troisième partie de l’histoire, Jojo’s Bizarre Adventure est finalement adapté en anime. Extrêmement populaire au Japon (70 millions de tomes y ont été vendu), le manga n’aura pourtant pas fait grand bruit lors de sa sortie en France, paraissant après un Hokuto no Ken déjà adapté en dessin-animé et ayant un style graphique fort similaire.

Pourtant, les lecteurs aux nez creux (dont je ne fais d’ailleurs pas parti) ne se seront pas laissés leurrer, et auront tout de suite décelé l’extraordinaire potentiel du destin de la famille Joeystar, auquel nous pouvons assister à notre tour depuis le 5 Octobre 2012, par le biais de cette adaptation flamboyante.

Jojo’s Bizarre Adventure conte l’histoire de Jonathan Joeystar et de ses descendants dans leur lutte contre un mal, tant mystérieux que redoutable, venu des profondeurs du Mexique Central (et associé à l’ancienne civilisation Aztèque). La série se décompose en plusieurs parties, illustrant chacune le combat d’un membre de la lignée Joeystar. Cette adaptation de 2012, de 25 épisodes, lèvera le voile sur les deux premiers actes de la saga.

L’anime se démarque donc tout de suite par sa densité. L’histoire progresse à toute allure, et au contraire des luttes typiques et très hiérarchisées du bien contre le mal dont nous abreuvent les shonens, Jojo file à l’essentiel. Proposant une séquence courte, haletante et riche en émotions.

Au contraire du manga, dont le visuel brouillon, un peu sale et fouillis m’aura découragé à l’époque de sa sortie, l’adaptation est de toute beauté. Moderne, chatoyante et léchée, elle réussit à conserver l’aspect très kitch et extravagant de l’œuvre originale. Les bruitages sont dépeints à l’écran pour donner de la force à l’action, les plans sont d’une extrême originalité et fantaisie, surtout conçus pour mettre en valeur les personnages dans leurs monologues et positions fantasques.

Jojo est un anime grandiloquent, puissant, qui assume parfaitement son côté kitch et rustique. Le doublage donne une pleine dimension aux répliques, contenant de pleines charretées d’interjections à l’emphase certaine, monologues saugrenus qui donnent de la couleur à l’œuvre, et contribuent à vous emporter dans la très bizarre aventure des Joeystar.

Très soigné dans l’animation comme dans la musique, régulier et sans surprise dans sa qualité globale, la série se dote en outre de fabuleux opening et ending, qui comptent parmi les meilleurs qu’il m’a été donné de voir, et qui tout de suite vous mettent dans l’ambiance. Qui promettent une saga épique et ne déçoivent pas.

Partant d’une trame aux allures classiques, qui finit par décoller pour devenir un véritable OVNI, Jojo est une œuvre qui surprend, qui touche, et qui décidément, a beaucoup à offrir. Les choix de l’auteur, aux moments clefs de l’intrigue, ont quelque chose de génial et de généreux, qui promettent bien du plaisir.

Jojo’s Bizarre Adventure est sans conteste mon cœur de coup des animes de 2012.

Petits conseils :

- Pour un aperçu viable de ce que l’anime a à proposer, visionner au moins les deux premiers épisodes.

- Pour un aperçu viable de ce que l’histoire souhaite réellement nous raconter et tramer, allez jusqu’à l’épisode 10.

- Je crois le contenu de ce genre d’histoires s'avérer un peu rebutant à première vue. Tout paraît très gros, très exagéré. Si vous ne parvenez pas à vous faire au surjeu ambiant et constant, et n’y prenez aucun plaisir, c’est dommage mais ce n’est manifestement pas une série pour vous.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5221 fois
36 apprécient · 1 n'apprécie pas

Virevolte a ajouté cet anime à 3 listes Jojo's Bizarre Adventure

Autres actions de Virevolte Jojo's Bizarre Adventure