Avis sur

Kidnapping par Nielk

Avatar Nielk
Critique publiée par le

Intéressante série danoise en huit épisodes dont les péripéties se déroulent autour de la Baltique entre Danemark et Pologne avec en prime quelques incursions en France et avec la présence d'une officier de police française interprétée par la délicate Charlotte Rampling, la plus française des britanniques et la plus britannique des françaises, titre qu'elle dispute à Jane Birkin.

Kidnapping a tout d'une série policière tout à fait crédible avec ses rebondissements, son suspens, mais elle n'est pas que cela. Elle s'inscrit également dans la complexité de tout ce qui relève du désir d'enfant et de la politique d'offre et de demande qui se greffe sur cette question. Le seul reproche que j'adresserais à Torleif Hoppe, son scénariste, est un recours fréquent aux flash-backs, pas toujours suffisamment distingués des péripéties mises en parallèle. Ce qui demande toujours une attention très soutenue.

Par la diversité des thèmes abordés, Kidnapping gagne à être mis en perspective avec le film argentin L'histoire officielle de Luis Puenza et avec Magdalena sisters de Peter Mullan. En tout cas, cette série entre de plain-pied dans un questionnement très actuel qui mérite des développements plus longs. Développements que la série ne peut évidemment pas prendre en charge à elle seule. Kidnapping a le mérite d'être l'amorce de cette réflexion pour le grand public. En voilà, un beau travail !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 68 fois
2 apprécient

Autres actions de Nielk Kidnapping