Une parodie d'isekai qui vire de sympa a lourdement repetitive, mais une drolerie des visages

Avis sur Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo!

Avatar davidson
Critique publiée par le

Cet isekai serait une exception. Ce serait l'isekai qui se moque de l'isekai et ce serait drole. Pour ce qui est de la parodie, on a plutot une histoire ou les personnages sont ridicules et l'aventure ne tourne qu'aux peripeties comiques. Est-ce vraiment cela faire une parodie ? Normalement, une parodie, c'est un peu mordant, non ?
Pour le cote comique, le personnage de Megumin est celebre. Ah bon ? Elle est ininteressante au possible et elle ne constitue qu'un gag de repetition, un running gag. Elle a du potentiel, mais snobe tout ce qui n'est pas la magie d'explosion. Et comme les explosions sont ultra puissantes, elles la vident de son energie, donc elle ne s'en sert qu'une fois par jour. Pour ajouter au personnage comique, on a juste les petits mensonges d'amour-propre, du genre qu'elle ne doit jamais faire pipi ou son amour pour les robots kawai, etc. Elle fait un peu de show avant de lancer son attaque ou en se presentant, mais meme pas de maniere comique en fait. Elle a quoi d'autre ? Le bandeau sur l'oeil qu'elle avoue avoir mis pour faire style, et c'est tout. Je ne comprends pas la popularite de ce personnage, mais alors pas du tout. A la limite, elle symbolise la grossierete du joueur qui aime bien ne profiter basiquement que de la super competence et tout detruire, mais c'est pas raccord avec ce qu'elle fait dans l'anime. La chevaleresse ou croisee qui veut fuir sa condition de fille de la grande noblesse du royaume, c'est la catastrophe. Sur le papier, cela a du potentiel : elle est masochiste et a des desirs pervers, elle veut affronter un ennemi puissant qui triomphe d'elle et l'outrage. Le probleme, c'est qu'on a un running gag tres mal mis en scene qui a mon avis doit lasser a peu pres tous les spectateurs. Tout tient dans ses rougissements et son sourire d'ange, en fait, qui la rendent une gentille perverse attachante, sinon il y a un melange un peu appele entre recevoir des coups et l'erotisme, ce qui ne casse pas trois pattes a un canard malgre les dialogues varies pour mettre en scene l'idee. Le heros, pour sa part, il n'a aucune coherence. C'est un otaku a fort recul critique, non surpris par ce qu'il se passe, indifferent a tout, cynique, qui, dans le cas des blagues de fan service sexuelles n'a plus aucun respect d'autrui et qui, dans certains cas, a rebours de la logique d'otaku et de sa faible force dans ce monde, se la joue viril du genre j'en ai rien a foutre que tu sois noble viens te battre je vais te mettre mon poing dans la tronche. Il est neet ou pas neet ? Faudrait savoir. Il agit de maniere posee, rien a voir avec un neet tout au long des aventures.
Le seul personnage attachant, c'est la deesse. Rappelons l'intrigue de depart. Le heros est un otaku ou neet japonais. Il croit qu'il a eu une mort heroique, mais en fait elle a ete ridicule. Epuise par trois nuits blanches, il a cru sauve une jeune fille qui sur la route allait etre renversee par une camionnette. En realite, il a mal apprecie la situation suite a son epuisement, ce n'etait qu'un tracteur, la fille aurait survecu dans tous les cas et lui n'a pas ete renverse, mais il a tellement panique que son coeur a lache.
Cette scene parodie d'autres isekai, ok bon c'est fait, et donc le heros decede se retrouve face a une deesse qui lui accorde une reincarnation dans un monde comparable a un jeu video dont pour sortir il devra vaincre le roi demon, et il a droit a apporter quelque chose avec lui, meme une arme puissante imaginaire pour ne pas se louper. On peut d'ailleurs penser que certains personnages monomaniaques comme Megumin sont sans doute dans la meme situation que lui, Megumin ne maitrisant que la magie d'explosion la plus puissante et refusant le reste, ce qui est louche. Bref, pique au vif, il choisit la deesse, plus meme pour se venger que pour profiter de ses super pouvoirs. Le probleme, c'est qu'elle est stupide, irresponsable, alcoolique et maladroite. Il la declare inutile car il croyait qu'avec des pouvoirs de deesse elle allait tout faciliter, mais elle n'a que des pouvoirs de guerison et un super pouvoir pour tuer les demons, pouvoir assez mal defini dans la serie car elle tue certains monstres et pas d'autres finalement. Elle pleure souvent de detresse, elle fuit comme une frele femme et sa magie passe souvent pour du tour de passe-passe divertissant. Pourtant, elle est volontaire, travailler dur, accepte de vivre dans une etable. Bref, le personnage est attachant sans etre coherent du tout en gros.
Ceci dit, une fois dans ce monde, si c'est une inversion parodique de voir le heros chercher surtout a vivre confortablement et gagner sa vie sans s'occuper du roi-demon dont l'armee va venir a lui, il n'en reste pas moins que les episodes ne font plus avancer une histoire. Chaque episode a son sujet du jour, son intrigue du jour, et on a droit a des petites aventures figees avec les personnages qui font a chaque fois les memes betises qu'on leur connait.
Le fan service sexuel, quand il y en a, est assez glauque, ce que camoufle peut-etre un peu le cote bon enfant du reste de la serie et surtout des relations entre le groupe de heros principaux.
Un point positif toutefois. Si le charadesign est passe-partout avec des tetes milles fois vues, on a souvent des dessins simplifies avec des visages nettement dessines a main levee, ce qui cree un dessin imparfait, grossier, mais un dessin qui exprime parfaitement le comique de situation, le comique de caracteres. Ce systeme est pas mal exploite dans le generique d'ouverture de la seconde saison, pas moyen de le manquer, c'est vraiment le charme esthetique superieur de cette serie, le truc a avoir vu pour lequel j'hesite a remonter la not d'une etoile. On peut avoir un contour flottant des dents, de la machoire, ou bien des yeux particuliers, ou bien carrement un ovale de visage fantasque. L'utilisation de ces mauvais dessins droles est tres dynamique et efficace.
Apres, on rit de temps en temps, c'est vrai, mais parce que c'est contagieux d'humeur bon enfant. Quelques gags passent bien, c'est vrai, mais c'est quand meme pas fort imaginatif ni prenant comme petites histoires. Le generique d'ouverture de la seconde saison hypnotise par le cote on va passer un bon moment avec des gens sympas, mais apres le contenu des episodes, c'est les plus jeunes qui restent dans la feerie posee par le generque d'ouverture.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 14 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de davidson Kono Subarashii Sekai ni Shukufuku wo!