Putain de théière !

Avis sur La Tempête du siècle

Avatar Gaby Aisthé
Critique publiée par le

La tempete du siecle (série)?

Après avoir lu - que dis je dévoré - le scénario de Stephen King, il me tardais de regarder cette mini série.
Et puisqu'après tout un scénario offre moins de recours à l'imagination, pourquoi attendre que les images dans mon esprit se tasse ? Plur une fois, je comptais bien enchaîner les deux sans grande inquiétude.

Et de fait, il n'y en avait pas beaucoup à avoir.

Bon, je dois l'admettre, j'ai pêché par empressement et n'ayant pas d'autre choix pour le moment, je me suis farcis la Vf.
Alors mon premier désarroi fut face au traitement de la première partie. Hum, M6 aurait couper un passage ? Hum, disons que mon enregistrement était foireux.
Il n'empêche que les premières minutes m'ont laissé un peu perplexe, ne parvenant pas à faire ressortir le côté hautain et détestable de maire ou le courage teinté de frousse des du constable et de son adjoint lors de l'arrestation de Linoge.
Mais soit, globalement, le script est respecté (et on ne va pas en vouloir au réalisateur de ne pas avoir mit les petites réflexions de King !)

En ce qui concerne l'histoire, le scénario de Stephen King est respecté (mis à part quelques exceptions, la plus notable concernant le final durant lequel aucune femme n'apparaît pour aider Mike à ramasser ses courses, ce qui n'est pas plus mal. C'était là le seul "impair" de King et il est réparé.)
Pour celles et ceux qui n'auraient pas lu le script, je dois dire qu'il est vraiment bien tourné, laissant la pression monter tranquillement mais surement pour aboutir à un final au dilemme démoniaque. Peu de gens pourraient en effet se targuer de pouvoir donner une réponse à Linoge en son âme et conscience, en pouvant se regarder dans le miroir. Seul le héros s'en tire à peu près, mais après tout, c'est le héros, et sa place n'est guère enviable.
Le réalisateur parvient généralement à s'en tenir aux instructions de l'auteur et met bien en scène son propos. Une mention spéciale est à donner pour le conseil d'administration de l'île, moment où les habitants doivent décider s'il donnent ou pas à Linoge ce qu'il exige. Étonnement, la scène m'a collé les mêmes frissons que lorsque je la visualisais durant ma lecture et le rendu est très bon.

Du côté visuel, il faut admettre deux choses : les 2 millions (il me semble que c'était le nombre annoncé par King) mis dans la neiges ont été bien investis : la tempête est des plus réelle et ces rues enneigées sont impeccables. Ceci dit, on ne peut pas en dire autant des effets spéciaux, spécialement lorsqu'il s'agit de montrer l'effondrement de la jetée, les vagues frappant le phare puis la capitulation de ce dernier... Honnêtement, même si ce ne sont que de courtes prises de vue, elles auraient put être bien plus soignées.
Ceci dit pour le reste, l'image correspond à l'ambiance et les scènes en extérieurs ne prêtent pas a sourire.

En ce qui concerne les acteurs, même en VF on peut voir s'il y a du bon ou du mauvais. Et grosso modo, cette version donne envie de voir l'originale.
L'acteur interprétant Linoge parvient à retranscrire l'aspect à la fois classe, sur de lui et effrayant dans sa quiétude de son personnage. Moi qui craignait au vu de l'affiche, de voir un personnage hyper maquillé, je n'ai pas été déçue. Le maquillage n'intervient qu'en de rares occasions et servent uniquement à montrer le reel visage de Linoge (qui n'est pas plus jeune qu'humain rappelons le). Mon seul gros reget quant à lui, est que le réalisateur (par choix ou faute de choix) ai plus insisté sur' es canines démoniaques de Linoge que sur son regard (qui n'est pas moins sensé l'être).
Quoi que le constable m'ait laissé un peu dubitative au départ, l'acteur lui donne du charisme à mesure que le film avance et son personnage atteint son meilleur niveau lors de la meilleur scène (qui se trouve dans les dernières minutes de la série).
La même chose est d'ailleurs vrai de sa charmante épouse.
Ceci dit, je réserve mon jugement final, je dois l'avouer, pour le moment où j'aurais regardé la VO.

La série n'est certes pas celle du siècle, mais elle bénéficie d'un très bon scénario où les réflexions et les questionnements sont plus angoissants que les faits de Linoges.
La musique soutien agréablement le niveau et l'ambiance froide de ce huis clos. Pour ma pars je l'ai regardé en deux fois n'ayant pu résister à la tentation de la regarder hier soir avant d'aller me coucher. J'ai coupé le visionnage aux deux tiers, et une telle coupure n'est pas plus mal afin d'éviter des pertes d'attention ou de trouver le temps trop long.

Une jolie découverte donc qui, si elle n'égale pas la mini-série que j'avais tourné dans ma tête, s'en rapproche grandement.
À vrai dire mon seul vrai bémol, c'est cette putain de chanson de merde à la con qui me trotte dans la tête et n'en veut pas sortir.
Alors avis aux amateurs !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 714 fois
5 apprécient

Autres actions de Gaby Aisthé La Tempête du siècle