The Golden Girls

Avis sur Les Craquantes

Avatar plezirdezie
Critique publiée par le

Ce que j’aime bien dans Golden Girls, c’est que chaque personnage a son type de blague. Sofia, par exemple, crache régulièrement : “What am I ? [blind/two years old/etc]” lorsqu’on la traite avec condescendance. Tandis que Dorothy va corriger ceux qui posent des questions idiotes avec un sarcasme : “No, Rose, Im upset because [Phyllis George left the morning news/souvent une référence culturelle de l’époque qui vieillit mal]”. J’aime bien aussi comment Dorothy, Blanche et Rose couvrent tous les secteurs professionnels, Dorothy (l’intellectuelle) travaille dans l’éducation, Blanche (la traînée) dans la culture, et Rose (la gentille) dans le social, avant de perdre son job et de changer plusieurs fois de branches dans la série, pour passer du service (serveuse dans une cafétéria) aux médias (assistante pour un talk-show) et à la santé (aide-infirmière dans un hôpital). Tout ce qui se passait dans les couloirs de la série est assez intéressant aussi. À la mort de Bea Arthur, Betty White a fait du remous en déclarant que Bea Arthur n’avait jamais été très folle d’elle. Thank you for being a friend ! (Je trouve ça très drôle cependant qu’elle se soit exprimée là-dessus SEULEMENT après sa mort, Bea Arthur devait vraiment être intimidante.) Rue McClanahan a fait un commentaire très amusant (et amusé) là-dessus, expliquant que Betty White a toujours adoré les bouffonneries pour le public alors que Bea Arthur était très “quatrième mur”.

Je crois que ce qui a fait aussi la popularité du show, c’est que ces trois quinquagénaires qui emménagent ensemble et qui font des plans culs, évoquent aussi un peu une colocation de pédés. Ce sont des personnages qui s’émancipent en dépit des discriminations.

Il y a beaucoup de références à The Golden Girls dans Rupaul’s Drag Race mais la plus chouette est sans doute cette vidéo dans laquelle Alaska interprète un air de la série. Il s’agit d’un hymne à la ville de Miami que les Golden Girls composent et chantent dans un épisode.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 838 fois
2 apprécient

Autres actions de plezirdezie Les Craquantes