Extrêmement satisfaisant mais...

Avis sur Love, Death & Robots

Avatar Chris Moltisanti
Critique publiée par le

Bon voilà, (ouai je parle comme Tales From The Click et alors? LOL) j'ai adoré les 18 épisodes, c'est jouissif et purée que c'est beau ! Les histoires sont furtives mais remarquablement écrites.
Les morales sont toutes aussi instructives et marquantes que dans Black Mirror même si elles sont parfois identiques. De plus certains épisodes tendent vers le jeu, car oui le jeu-viéo inspire et respire le cinéma depuis pas mal de temps maintenant.

Le travail sur l'animation est incroyable, les dessins sont formidables, le détail des textures sont d'une telle précision que l'on pourrait s'y m'éprendre. C'est pourquoi je voudrais parler du sujet suivant : pourquoi utiliser l'animation pour montrer dans chaque épisode les sexes des personnages? Il y aurait un peu de nudité dans un ou deux épisodes mais là c'est un poil poussif, certes il y a bien l’avertissement au moins de 18... Je ne suis pas un puriste, je m'arête juste sur ce point car j'ai l'impression de voir des dessinateurs frustrés par leurs vie sexuelle qui utilisent cette excuse pour mettre des femmes et des hommes nus partout afin de pouvoir combler un manque d'une certaine façon, j'imagine? J'en fais surement des caisses vous allez me dire, et je serais en partie d'accord avec vous mais voilà je trouve ça dommage de voir ça dans une série qui a pour but de nous faire réfléchir, cela nous éloigne de l'intention finale.
Pour ma part j'ai beaucoup plus retenu ces images de sexe hors propos, que la finalité et le dénouement de certaines histoires.
Malgré tout j'ai été emballé par ces dystopies et ces dessins hallucinants qui font le charme de cette série, l'univers est parfois bluffant. Cette version raccourcie et animé de Black Mirror est à voir, si vous vous êtes friands de série animée dans ce genre vous ne serez pas déçus c'est une garantie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 558 fois
3 apprécient

Autres actions de Chris Moltisanti Love, Death & Robots