Une série policière finalement très classique mais aussi très sympathique.

Avis sur Lucifer

Avatar Vy Ty
Critique publiée par le

Les adaptations de comics en séries télévisuelles deviennent assez courantes. Peu cependant osent la fidélité, ni par la narration ni par l'essence.

Quelques-unes, souvent de qualité respectable, malgré tout, restent fidèles à un certain esprit d'origine, Daredevil, Jessica Jones, Powers ou la série The Walking Dead qui tente de retrouver aussi la narration du comics.

D'autres se veulent plus grand public aussi et rejoignent un nouveau type de série, orienté super-héros, mais inspiré des vielles séries policières. Ce type de séries est loin d'être nouveau, et modernise des séries comme celle des années 90 "Lois et Clark les nouvelles aventures de superment. Limitées par leurs humbles ambitions et à destination d'un public large, on y retrouve la plupart des adaptations actuelles de qualité très variable : Arrow, Flash, Agents of Shield, Mutant X, Super girl. A côté de ça, un nouveau type d'adaptation de comics apparait ces derniers temps ne s'inspirant plus fortement des séries policières mais revendiquant quasiment ce genre, et d'un de ses sous-genres pour être précis auquel appartient Lucifer.

Les séries policières relèvent d'un genre télévisuel fondamental, véritable pilier indéboulonnable au cours des décennies. Cependant, il a dû lui-même régulièrement se moderniser. Dans les années 90, il s'est rapproché du monde judiciaire pour se renouveler. Puis progressivement dans les années 2000, deux types de séries policières ont émergé et ne cesse depuis de se cotoyer. D'abord les séries typés, experts-scientifiques, mettant en avant l'aspect scientifique des enquêtes par une équipe entière. Puis le type "consultant" apparait mettant en avant un binôme d'enquêteur, l'un classique appartenant à la police proprement dite (ou assimilés), l'autre étant un consultant original ayant des compétences originales. Prolifique ces dernières années et de qualité très variables aussi (Castle, Mentalist, Lie to Me, White Collar, Medium, the listener, Numbers, Bones, John Doe, ), ce type de séries repose entièrement sur le charisme du consultant et l'alchimie entre celui-ci et sa partenaire. Très codifié tant dans leur narration, laissant apparaitre ou non un fil rouge au cours de la saison, que dans les rapports qu'il implique entre les deux personnages principaux, la recette fonctionne souvent efficacement tant que le consultant apparait charismatique et sympathique.

Probablement en manque d'inspiration, dernièrement ce genre de série recherche donc ces personnages du côté des comics, notamment à travers la série Izombie mais aussi Lucifer. Deux séries de comics mineurs mais relativement cultes, n'appartenant pas aux "gros comics" actuels en terme de ventes (elles ne sont d'ailleurs pas traduits encore en français, espérons que ces séries télé motivent nos éditeurs français à se lancer), elles ont cependant acquis une reconnaissance critique et se sont attachés l'affection d'un public restreint mais très enthousiaste ! Si vous faites parties de ce public, et que vous recherchez une adaptation de votre comics, vous allez être très déçus. Si on évalue en tant qu'adaptation ces deux séries, elles sont très mauvaises !!! Ce sont avant tout des séries de "consultant", il faut donc au préalable apprécier ce genre de séries pour avoir une chance d'accrocher ou non.

Personnellement, si les séries policières classiques d'antan, ou les séries typés expert, m'ont toujours profondément ennuyés, au contraire les séries de consultant m'ont toujours attiré de par leur personnage principal haut en couleur et charismatique. Et de ce point de vue là, j'avoue que Lucifer Morningstar, le héros de cette série, comble mes attentes. Incarné à merveille par Tom Ellis, il allie à la fois le charisme d'un héros à la moralité relative. Il n'a aucun respect pour les morales de moeurs actuelles, lui donnant un côté subversif assumé. Attention, je parle ici d'une subversion morale et non narrative. On retrouve très souvent ce type de personnage à la télé, il ne détourne donc pas les codes narratifs du genre. Mais sans aucun doute, une telle morale assumée par une personne dans la réalité, serait subversive ! Cette amoralité sociale se conjugue cependant à une moralité très manichéenne du personnage de par son rôle, abandonné mais toujours naturel, de gardien des enfers. Ainsi, Lucifer aime punir les méchant.
J'aime beaucoup cet aspect du personnage, qui pour le coup est assez original. La préoccupation première n'étant pas d'aider les innocents mais bien de punir et de faire souffrir les méchants. Il y avait déjà un peu ce côté dans Dexter, sauf que Dexter contrairement à Lucifer ne le faisait pas réellement pour se conformer à une vision de la justice qui lui est propre, mais bien pour répondre à des besoins intérieurs. Lucifer lui est porté par une conception personnelle et originale de la justice. Cet aspect là permet de varier les expression du personnage devenant régulièrement pendant quelques secondes véritablement effrayant. De quoi est-il capable ce personnage ? La série se voulant, je pense très grand public, n'ira probablement jamais nous présenter le personnage dans des situations extrêmes. Cependant, j'ai apprécié justement ces scènes qui me firent me demander jusqu'où son sadisme le pousserait-il s'il n'était pas entravé par les circonstances.

Tom Miller excelle justement dans ces changements d'émotions, faisant passer sans transition le personnage de libertin charmant à celui de bourreau inquiétant. Au passage, je sais que beaucoup regretteront les aspects convenus de la série, dans sa structure et dans sa moralité en générale. Cependant certains aspects restent plus subversifs pour une série aussi grand public, comme l'amoralité de la tractation de séances de psychanalyses contre des séances de jambes en l'air. Sachant qu'en plus, la thérapeute n'est pas dans son état normal étant donné le pouvoir de séduction propre à l'ange déchu.

Qu'en est-il des autres personnages ? Personnellement, l'inspectrice qui formera un binôme avec Lucifer est très basique, un gramme trop, elle n'a par exemple pas le charme et la présence de l'inspecteur Beckett dans Castle. Le duo de Castle créant une alchimie qui serait similaire à celle recherchée dans cette série, entre Lucifer et l'inspectrice. L'ex-fiancé de l'inspectrice incarné par Kevin Alejandro est pour moi, l'un des points faibles les plus visibles de la série. Peu convaincant dans son jeu, l'acteur subit véritablement l'écriture caricaturale du personnage. A côté de ça, un autre personnage secondaire apparait régulièrement, la fille de l'inspectrice, et j'avoue ici mon coup de coeur pour la classique mais efficace combinaison dans un personnage très jeune, de la naïveté innocente à une certaine perspicacité quant aux caractères cachés des gens. Son attachement immédiat pour le personnage de Lucifer affirmant ne pas aimer les enfants est très mignon ! Un dernier personnage secondaire apparait, Maze, servante de Lucifer, venue des enfers. J'avoue qu'après cinq épisodes, j'ai du mal à me faire encore un avis sur le personnage, bien que son actrice soit définitivement très attirante !

Qu'en est-il enfin de la touche fantastique, qui vient de la très libre inspiration du comics. Je la trouve personnellement globalement réussi. J'émettrais bien quelques réserves d'abords. Premièrement les apparitions d'un autre ange m'apparaissent régulièrement un peu kitch, les effets spéciaux ne réussissant pas à bien intégrer la touche fantastique à la réalité de notre monde contemporain. On sent un décalage. Lorsque les yeux du personnage principal aussi deviennent celui du démon, on n'est guère convaincu. Bien moins que lorsque le visage démoniaque apparait dans sa totalité. Je trouve aussi que la relation entre Lucifer et l'Ange, qui souhaite son retour aux enfers, n'est pas très clair. On sent bien un soupçon de peur de la premier malgré sa rébellion et ses provocations faussement désinvoltes. Cette étrange combinaison nécessiterait quelques explications. Pourquoi le craint-il etc... ? Cette mythologie avance très très très peu, elles n'est finalement qu'un fil rouge, c'est dommage car elle intrigue. L'inspectrice personnage très basique, intrigue elle-aussi par son inscription dans le fantastique et la mythologie de la série. Pourquoi peut-elle résister aux pouvoirs de Lucifer ? Alors qu'elle semble finalement terriblement basique, quelle place lui reste-t-il dans cette cosmogonie angélologique ?

L'avenir de la série tient cependant à ces questions. La touche fantastique n'apparait pour l'instant qu'en fil rouge annexe et ne vient ainsi pas contrevenir à la structure très classique de séries de "consultant". Cependant au fil de l'intrigue avec l'inscription de l'héroïne dans le fantastique quand elle admettra enfin la véritable nature de Lucifer, et qu'on en saura plus sur son don de résistance, mais avec le dénouement de l'intrigue principale confrontant l'ange déchu à l'ange gardien, la série devra de manière générale assumer de plus en plus sa mythologie et ne pourrait alors plus se conformer aux codes des séries de consultants. Comment ce changement va-t-il être géré ? Ce changement qu'implique ce début de saison sera-t-il esquivé, rendant bancal l'ensemble ? Certains aspects comme l'amoralité du personnage semble de toute façon déjà entravée par la relation avec l'héroïne qui semble humaniser Lucifer pour le rendre plus normal, banal. Mais si la série assume davantage une mythologie fantastique, le destin de Lucifer pourrait être alors plus variable (avec les habituels revirement de personnalités propres aux séries fantastiques) qu'il ne le semble pour l'instant.

A coup sûr, Lucifer a réussi a s'attirer ma sympathie. Je ne pouvais m'empêcher d'espérer une adaptation plus fidèle du comics, et j'ai bien entendu donc ressenti une légère déception au début de la série. Mais une fois le deuil passé, et l'association de la série aux genres assez classiques des séries à consultants, j'ai finalement cédé au charme de son personnage principal qui me fait attendre avec impatience l'épisode de la semaine prochaine. Outre le charme, la série m'intrigue aussi sur son développement futur qui pourrait être très intéressant ou finalement très bancal. La série ne semble pas vouloir hausser ses ambitions au fil de l'intrigue, cependant certains éléments nécessitent un tel développement. Alors quoi ? Alors je verrai avec plaisir où tout cela va...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1435 fois
6 apprécient

Vy Ty a ajouté cette série à 1 liste Lucifer

Autres actions de Vy Ty Lucifer