Différent mais juste différemment mauvais.

Avis sur Marianne

Avatar ShineGHood
Critique publiée par le

L'initiative est louable. Il faut être fou pour le nier. C'est une tentative qu'il ne faut pas renier du paysage audiovisuel français car quoi qu'on en dise ça va être le point de départ d'une vague de projets qui oseront également un tas de choses.

Cependant, ça aura été physiquement une souffrance à regarder. Doliprane et sieste de deux heures à la suite. Il y a beaucoup de choses à dire. La direction d'acteurs est aux fraises tout le monde surjoue et pas de manière agréable. Quand ça en arrive au point qu'un acteur joue une émotion à l'inverse de la scène dans laquelle il se trouve cela ne donne pas un style à la série mais ça donne une caricature ďune fonction qui vous sortira automatiquement de la fiction. C'est un souci qui va de paire avec les ruptures de tons constantes qui sont très mal venues car mal gérées. L'alternance Horreur/Comique est bancale de par son rythme à côté de la plaque. Ce qui laisse beaucoup trop de place aux moments gênants de comédie FRANCAISE entre les deux. Et c'est là qu'on découvre les dialogues pauvres et sans reliefs.

L'humour d'Alban Lenoir est ce qui aurait donné sa fraîcheur à l'ensemble mais l'utilisation qu'on offre à son personnage est trop limité. Cette série devient compliquée à regarder car elle passe son temps à dire plus qu'à montrer. Et le peu qu'elle montre s'étale dans tout les sens. Voici tout les codes qui sont utilisés en huit épisodes : Les bébés, les personnes âgées, les enfants, la possession, les démons, les sorcières, le ouija, l'écrivain alcoolique, les cauchemars, les coins sombres, le phare, l'église, le vieux grimoire, le couteau de cuisine, les lampe torches, le corbeau, le mec sous le drap ou encore la bande de potes.

Il subsiste quelques citations subtiles à l'exorciste ou à Ça mais sinon les coutures sont toujours visibles. Pour finir, les transitions sous formes de pages feuilletées comme dans un vrai livre c'est l'enfer ça va à l'encontre de l'esthétique de la peur qui tente d'être établit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1875 fois
14 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de ShineGHood Marianne