Casting de dingue pour une sacrée surprise !

Avis sur Marvel's Jessica Jones

Avatar Romain Bouvet
Critique publiée par le

Jessica Jones n’est clairement pas une série que je pensais regarder un jour, ni même que j’attendais. Pour une raison vraiment simple, je ne connais absolument pas ce personnage, hormis ses rares apparitions dans les Avengers auprès de Luke Cage dans la période post-Civil War. Je n’ai même pas lu Alias, préférant voir la série d’abord. Mais voilà, il y a eu Daredevil et l’attente pour Jessica Jones est devenue presque insoutenable.
Jessica Jones (Krysten Ritter) est un détective privée de New York. Se nourrissant uniquement de bourbon, elle enquête essentiellement, avec sa mauvaise humeur et son sarcasme, sur des affaires d’adultère, souvent en partenariat avec l’avocate Jeri Hogarth (Carrie-Anne Moss).
Jessica possède une force surhumaine, atout non négligeable pour son métier, mais c’est tout, elle refuse d’être une héroïne, au grand dam de sa meilleure amie, sa presque sœur, Trish (Rachael Taylor), un profond traumatisme l’ayant marqué, ce qui l’a plongé dans l’alcool et réduit à cette vie assez misérable, il faut bien reconnaître.
Sa dernière enquête, l’amène à rechercher la jeune Hope Shlottman (Erin Moriarty). En acceptant cette enquête, Jessica ne se doute pas qu’elle va alors recroiser la route de Kilgrave (David Tennant), un homme capable de contrôler à sa guise la volonté des gens, et surtout le responsable de son traumatisme. Hope est sa nouvelle victime ! Envisageant d’abord la fuite, son manque d’argent va la pousser à chercher à sauver Hope, l’amenant ainsi à revivre la nuit qui a changé sa propre vie, faisant remonter d’affreux souvenirs. Mais Jessica comprend que tout cela risque d’être compliqué, lorsqu’une fois sauvée, Hope abat froidement ses parents dans une cage d’ascenseur ! Comment affronter un homme capable de forcer un père à abandonner son fils sur le bord de la route, de convaincre un homme de passer sa main au mixeur, de persuader un flic d’assassiner quelqu’un de sang froid, tout cela en étant conscient de ses actes ?
Et pourtant, Jessica va décider de tout faire pour arrêter ce Kilgrave, quitte a risquer de sombrer encore davantage, à revivre les horreurs qu’elle cherche à oublier, et tout simplement à retomber entre les griffes de Kilgrave ! Mais dans sa mission, et malgré elle, elle va pouvoir compter sur Trish, sur Simpson (Will Traval) un flic qui cache de terrifiants secrets, sur Malcom (Eka Darville), son voisin toxico, ou encore sur Luke Cage (Mike Colter), un barman avec des super pouvoirs.
A l’instar de Daredevil, la grande force de Jessica Jones, en plus de son intrigue, tient dans ses personnes et ses acteurs. Le casting est une pure réussite. Comment ne pas commencer par David Tennant qui livre une prestation prodigieuse en psychopathe dément donnant des ordres comme on distribue des flyers. « Tranche-toi la gorge » « Saute par la fenêtre », je finissais par attendre chacune de ses scènes avec une impatience fébrile. Krysten Ritter livre une belle performance, avec un personnage d’une grande force mais d’une profonde et touchante fébrilité, Mike Colter et son charisme naturel ou encore Rachael Taylor et les émotions qu’elle arrive à dégager.
Bref, Jessica Jones est une sacrée claque, je ne m’attendais pas à être autant captivé, happé par cette série. Une intrigue prenante et d’une grande richesse, un casting absolument fabuleux et un ennemi jouissif au possible. Gros, gros coup de cœur. J’espère, très fortement, une saison deux, et je ne serais pas surpris d’y trouver un certain Nu… en grand méchant…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
2 apprécient

Autres actions de Romain Bouvet Marvel's Jessica Jones