Mais pourquoi avoir arrêté cette série?

Avis sur Mindhunter

Avatar Guillaume Mailhan
Critique publiée par le

Une série Netflix de 2 saisons (la 3è étant suspendu pour un temps indéterminé) réalisée par David Fincher.
Celle-ci décrit la mise sur pied et les débuts de la Behavioral Science Unit du FBI chargée de l'étude des tueurs en série (dont le terme semble avoir été inventé par cette unité d'ailleurs) et en s'appuyant sur le récit autobiographique d'un ancien de l'unité.

On retrouve le style sobre et à la lumière sombre chers à David Fincher et on pense immanquablement à son film Zodiac sur le même sujet et se déroulant à peu près à la même époque.

Si on suit tout d'abord l'agent Ford (Jonathan Groff), on découvre très vite 2 autres compères aux styles très différents, l'agent Tench (Holt McCallany) et le docteur Carr (Anna Torv).

La première saison s'attarde surtout sur la mise en place de l'unité et de ses méthodes, on suit aussi l'interview de plusieurs tueurs (basées sur les enregistrements de celles-ci) le plus souvent méconnus par le grand public, mais parfois vraiment terrifiants. Le style sobre et grave, couplé à un script plus complexe que l'on ne pourrait croire, permet de suivre la saison avec un intérêt certain. Evidemment, on échappe pas aux vicissitudes des différents personnages, aussi bien personnelles que professionnelles. On a aussi la résolution de une ou deux affaires.

La seconde saison s'oriente au départ vers le même chemin, puis s'attarde vite sur une seule affaire en particulier (le scénariste a changé à ce moment-là), le tueur d'enfants d'Atlanta. Ceci permet de détailler les ramifications policières, mais aussi politiques de ce type d'affaire, ainsi que la difficulté à présenter des pistes sortant de la perception ordinaire. A côté de cela, la série perd quelque peu en rythme et suit de plus une trame personnelle parallèle pas nécessairement indispensable sur les difficultés personnelles de l'agent Tench.
Inversement, l'introduction lors de la première saison de BTK l'étrangleur passe là aussi au second plan alors même qu'il s'agit du fil rouge de la série (destiné à être résolu ultérieurement).

En conclusion, je ne peux que regretter la mise sur la touche plus ou moins prolongée de cette série. De par la réalisation de David Fincher et un casting solide, elle crée une ambiance et un intérêt certain qui la distingue des autres séries policières, y compris sur le même sujet. Espérons que la saison 3 voit le jour rapidement

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 26 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Guillaume Mailhan Mindhunter