L’hélicoptère, la fin du monde et le problème de certaines émissions sur le Web

Avis sur Minute papillon

Avatar Hécatios
Critique publiée par le

Donc, Minute Papillon est une webémission produite par « Kriss ».

L’émission est composée d’épisodes au format très court, où « Kriss » explique son sujet avec humour, vitesse et rapidité. Il ponctue régulièrement son sujet, plutôt sérieux, par des microsketchs où il fait intervenir divers personnages stéréotypés (interprété par lui-même) apportant un humour décalé. Les sujets sont extrêmement variés même si l'on retrouve certaines récurrences (notamment une obsession pour critiquer le féministe que je trouve légèrement malsain à la longue).

Pour moi, cette émission est typique de nombreuse webémission qu’on trouve sur Net. Et possède les mêmes problèmes. À savoir, ce sont des émissions mortellement sérieuses sur le fond. Il y a, certes, de l’humour, qu’on ne peut ou non apprécier. Mais cet humour est largement périphérique au sujet, chaque affirmation de Kriss est ainsi ponctuée par un mini-sketch appliquant un ou plusieurs de ses personnages, mais la réflexion, l’affirmation de Kriss reste fondamentalement sérieuse.

Alors, certes, ça fait un peu tache pour une émission humoristique, mais bon, pourquoi pas, quand on traite des sujets relativement peu sérieux comme les stroumpfs.

En revanche, j’ai beaucoup plus de problèmes quand on utilise le même procédé avec un sujet sérieux et/ou polémique. Typiquement des réflexions d’ordre politique. Alors, avoir une réflexion politique, c’est très bien, le problème est que quand s’est passé avec la pilule de l’humour, on appelle ça de la manipulation. Quand on rit, on n’est pas forcément dans la meilleure condition pour analyser la chose politique. Alors je ne dis pas non plus que la politique devrait être traitée toujours avec sérieux. On peut rire de la politique, heureusement. Prenez un vidéaste politique comme Troublefait : il lui arrive de faire de petits sketchs dans ses vidéos pourtant sérieuses et traitant d'un sujet politique. Mais ces sketchs sont courts et ne représentent que peu de chose par rapport à l'analyse. Kriss, c'est un Troublefait, mais qui réduis sa vidéo de 30 minutes à 5 minutes. Dont plus de la moitié est composé de sketchs.

Cette courte durée amène au second problème : à savoir que notre Kriss est plus souvent dans l'affirmation que dans la réflexion. L’émission est atteinte d’une hyperactivité qui empêche le spectateur de souffler 5 secondes devant chaque affirmation. Et le plus souvent, ces affirmations ne sont pas étayées. Quand on reste à des affirmations d'ordre « philosophique », ça peut encore passer, mais lorsque ces affirmations sous-tendent des choses qui se veulent factuelles, mais qui peuvent être contestable. Ça devient problématique de ne pas avoir une ou deux sources sous le bras. Parce dans ce cas-là, le Kriss me demande de le croire sur parole. J'ai bien du mal avec cette façon de procédé. Certes, notre homme à de la culture, certes, je serais bien d'accord avec certaines de ces affirmations. Mais ce n'est pas tellement le contenu de ces affirmations que je critique que la manière dont ces affirmations sont sourcées, ou plutôt leur absence de source.

Le troisième gros problème, celle que Kriss partage avec de nombreux vidéastes sur la toile, c’est que quand on pointe les problèmes de son émission. Plutôt de les corriger ou de les assumer. Kriss va employer une excuse, l'excuse ultime des vidéastes politiques de son genre, l’excuse Greg Tabibian, l’excuse Raptor Dissident, à savoir :

C’est du second degré.

Non ! Triplement fois non, si les mots ont encore un sens dans ce pays, ce n’est pas du second degré que fait Kriss. Qu’est-ce que sait que le second degré ? Le second degré, ça signifie qu’on donne un propos volontairement faux, et on le sait, mais qui amène une réflexion dans le fond qui peut être en revanche pertinente. Faire du second degré en politique, c’est possible, mais ça demande du talent. Typiquement, faire du second degré en politique, ça serait grossir le trait d’une réflexion politique jusqu’à un niveau absurde, mais qui amène réflexion sous-jacente qui, elle, est intéressante. Par exemple, sur le sujet de l'avortement, ça serait de pousser la position pro ou anti avortement jusqu’à un niveau parfaitement absurde, dire que si l'on doit protéger les fœtus, il n'y a pas de raison qu'on protège les virus et les bactéries qui tuent des millions de personnes, car après tout, elles aussi ont le droit à la vie. Ou au contraire, pour le cas inverse, dire que si la vie d'un fœtus ne vaut rien, il n'y a pas de raison pour que la vie d’autres êtres vaille et commencer à parler de meurtre « acceptable ». C’est évidemment parfaitement idiot, personnes de n’utilisera ces arguments sérieusement(sauf peut être certains débiles finis sur des réseaux sociaux) pour militer pour ou contre l'avortement. Mais l'idée ici, le second degré, c'est d'interrogé la valeur de la vie. La vie est-elle une valeur ? Si oui, quelle valeur doit-on donner la vie ? Et quelle application concrète amène cette valeur de la vie sur le champ politique ? Un second degré bien fait permet de poser de manière sous-jacente des questions très pertinentes. Le second degré est un humour absurde, mais un humour absurde qui a du sens. C'est aussi un humour difficile à maîtriser, qui demande beaucoup d'expérience.

Pour avoir regardé la quasi-intégralité des « Minute papillon », je n'ai trouvé cet humour que très rarement, pour ne pas dire jamais. Parce si les mini-sketchs de Kriss mettent en scène des personnages caricaturaux, ce n’est que pour que juste après un Kriss viennent le commenter, le corriger ou poursuivre le propos qu’il avait commencé juste avant. C'est des propos politiques saupoudré d'humour, mais ce n'est clairement pas du second degré.

Enfin, dernier bémol, le fait que ces problèmes, de plus en plus présents du fait de la politisation de plus en plus générale de la chaîne, s'accompagne depuis quelque temps d'un autre problème : l’homme de paille. Kriss a toujours utiliser des hommes de paille dans son émission, des personnages ne pensant pas comme lui avec des comportements et de propos caricaturaux. La chose s'est cependant amplifiée depuis quelques années, c'est devenu quelque chose de redondant.

Alors, est-ce que je vous conseille de regarder Minute Papillon ? Si vous avez envie d'avoir un humour pas très subtil, mais qui marche, avec un fond politique très sérieux tout en n’étant pas traité avec beaucoup de sérieux. Vous pourrez trouver des choses intéressantes. Sinon, les autres sont conseillés d'aller voir ailleurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 391 fois
2 apprécient

Autres actions de Hécatios Minute papillon