Mob psycho 100 ou le manuel de l’acceptation de soi

Avis sur Mob Psycho 100

Avatar Andraina Andriamiseza
Critique publiée par le

Il était une fois un collégien doué de pouvoirs psychiques, toi-même tu sais : tordre des cuillères, faire voler des voitures, toussa toussa. Waouh trop badass ! Moi aussi j’aimerais bien avoir ce genre de capacités ! « Avoir des pouvoir ne te rend pas supérieur aux autres ». Ne nous voilons pas la face, objectivement si, bien sûr que si: quelqu’un capable de faire voler des voitures par la seule force de ses pensées…personnellement je ne connais personne qui en soit capable, mais quelqu’un comme ça inspire forcément le respect. Eh ben Shigeo, notre naïf collégien pas comme les autres a une tout autre manière de penser. Personne ne lui arrive à la cheville, pourtant pour lui, ses pouvoirs ne sont pas un moyen de se distinguer des autres. Au contraire il veut être comme tout le monde. Donc nous suivons son combat contre lui-même pour essayer d’être comme les autres, ses combats contre les esprits que lui seul peut exorciser et ses combats contre les autres détenteurs de pouvoir (eh oui, il y en a d’autre !) qui ont pris la grosse tête et pourtant qui n’ont pas le dixième du potentiel de notre humble shigeo.

L’humilité ? Il me semble que c’est un message central dans ce animé au caractère design si épuré mais pas désagréable. On a évidemment plus de mérite à réussir à la force de notre volonté que quand tout nous est donné sans qu’on ait à faire d’effort. Bref cela donne lieu à des scènes des plus frustrantes quand notre petit Shigeo, qui met un point d’honneur à ne pas utiliser ses pouvoirs sur les gens, préfère s’agenouiller devant des racailles de la pire espèce plutôt que de les défoncer à grand coup de distorsion spatio-temporelle ! Chose que toi et moi n’aurions sans doute pas hésité à faire, oui parce que toi là, derrière ton écran, toi qui est frustré(e) devant ce genre de scène, toi qui à la place de Shigeo n’aurais pas hésité, si c’est le cas, alors tu ne vaux pas mieux que les méchants vilains qui utilisent leurs pouvoirs afin de faire justice eux même et d’imposer au monde leur vision des choses à grand coup de failles distro-spatio-gravito-temporelle. >.< Si tu veux tant leur casser la figure, alors entraine toi pour te battre à armes égales, fais des pompes tous les matins et défies les à mains nues ! Si tu ne t’en sens pas capable alors…fais comme Shigeo et mets toi à genoux. =)

Toute l’intrigue de l’animé repose sur le fait d’avoir des pouvoirs ou non. Et on en a pour tous les goûts: du petit collégien chétif et malingre possédant un potentiel psychique incommensurable et inégalé jusqu’à la fin de l’animé, bataillant pour se faire une place dans l’échelle de popularité collégienne, à celui côtoyant les hautes sphères de cette échelle et qui s’est hissé là à la seule force de…son esprit et de ses pouvoirs. Et n’oublions pas les gens normaux qui se couperaient une main pour pouvoir faire voler une allumette (Shigeo’s brother). Donc pour résumer, il y a ceux qui ont des pouvoirs et qui aimeraient être normaux, ceux qui ont des pouvoirs et qui font tout pour se différencier des autres et ceux qui n’ont pas de pouvoir mais qui feraient tout pour en avoir. Et tout ce petit monde se prend la tête joyeusement, pour notre plus grand plaisir ! Et si on se mettait tous d’accord pour s’accepter comme on est ? Et si on se mettait tous d’accord que les pouvoirs ne nous rendent pas différents des gens qui n’en ont pas ?

Les capacités de notre petit Shigeo intéressent tout un tas de personnes, à commencer par toi derrière ton écran qui n’attends qu’une chose, c’est que notre petit Shigeo soit poussé à bout pour qu’enfin il défonce tout ceux qui le méritent, et ce, au détriment de sa santé mentale. Shame on you ! n’as-tu donc pas retenu la leçon ? >.< Gravite aussi autour de lui son escroc de mentor, "sensé" avoir des pouvoirs bien plus puissants que ceux de Shigeo, mais qui ne voit pourtant ce dernier que comme une vache à lait. Et pourtant c’est cet arnaqueur professionnel qui inculque ses valeurs morales à Shigeo : « N’utilise pas tes pouvoirs sur les gens, avoir des pouvoirs ne te rend pas supérieur aux autres, tu as aussi le droit de fuir ». Paradoxalement donc, lui qui n’a aucun scrupule à exploiter Shigeo est pourtant indispensable à son si fragile équilibre mental de.

Donc si vous pour aussi vous, vos pouvoirs psychiques sont plus un fardeau qu’une manne ou si au contraire vous ne vivez que pour pouvoir faire voler des allumettes, alors n’hésitez plus ! Partez à la découverte de ce manuel sur l’acceptation de soi, qui vous expliquera sur un ton divertissant combien le fait d’être en paix avec soi même peu être agréable.

Ah oui, Shigeo est amoureux d’une fille de son collège…mais pour le peu d’importance que semble avoir cette relation dans animé, je me dis que j’aurais même pu ne pas l’évoquer. :/ peut être le seul point négatif.

Regardez-le !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2802 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Andraina Andriamiseza Mob Psycho 100