Treat Yo Self

Avis sur Parks and Recreation

Avatar PFloyd
Critique publiée par le

Eh bien voilà, après six ans, mais sept saisons, de bons et loyaux services Parks & Rec s'en va.

Je suis triste.

Parks and Recreation a des défauts bien sûr. Qui n’en a pas, hein ? Sa première saison est molle, trop timide dans son écriture, certaines situations ne font pas toujours rire, Tom fait toujours les mêmes mimiques…

Non en fait, je ne vais pas faire semblant plus longtemps. Parks and Rec a des défauts, mais je m’en fous. Tout le monde en a. Même The Wire en a. Oui, même la série à plus de 9 de moyenne ici.

Dur de ne pas avoir de défauts en 6 saisons. Mais vous savez ce qui est encore plus dur ? De savoir se réinventer quand l’on a une centaine d’épisodes derrière soi. Pour une sitcom, c’est crucial. Combien de shows sont tombés dans ce cercle vicieux après quelques bonnes premières saisons ? How I Met Your Mother a tenu 3 saisons avant de commencer à décliner (vraiment à partir de la 6) ; The Big Bang Theory, 4 ; Même Friends, Seinfeld ou Community récemment ont eu des trous noirs. Plus une sitcom est longue, plus faire rire est compliqué. Les personnages commencent à avoir du vécu, et il est facile d’écrire des épisodes basés sur une réplique ou une connerie d’un personnage. C’est rapide et comme l’audience sera au rendez-vous, pourquoi se fouler ?

Parks and Rec a certes eu son trou noir, cette fameuse première saison, mais elle n’a cessé de monter en puissance depuis. Pas de grandes révolutions, mais des petites touches apportées ici et là, assez suffisantes pour ne pas basculer vers l’ennui poli. Comme Archer, il y a toujours une blague qui te fait marrer, une situation hilarante. Ou même un moment touchant. Car oui, Parks and Rec est une série qui sait être touchante et faire vivre ses personnages, les rendre humains. Ça compte, même dans une sitcom. De Ron Swanson – best character ever – à Leslie Knope, on a affaire à des vrais êtres humains, pas que de simples stéréotypes. Cette dernière saison le montre bien d'ailleurs, avec un ton plus grave où l'émotion prime, ainsi que les personnages.

Si l’écriture de la série est excellente – ça serait trop long de citer la tonne de scénaristes, dont les comédiens eux-mêmes parfois, Parks and Rec ne serait pas aussi drôle sans une bonne distribution. Nick Offerman, Amy Poehler, Aubrey Plaza, Rashida Jones, Chris Pratt, Adam Scott, Rob Lowe, Jim O’Heir, Retta, Aziz Ansari : si la série est une vraie tuerie, c’est aussi grâce à eux. Ce qui est vraiment intéressant, c’est que chacun apporte sa touche personnelle à l’édifice : Nick Offerman campe un libertarien fonctionnaire maître dans l’art de déclamer des punchlines ravageuses, tout le contraire d’un Rob Lowe qui a cependant le même rôle ici ; Aziz Ansari est plus dans la bêtise pure, comme Chris Pratt - qui est cependant plus en retrait depuis qu'il a perdu sa ventre à bière ; Aubrey Plaza est méchante par plaisir ; Amy Poehler, Rashida Jones et Adam Scott apportent de la stabilité au tout, en étant plus dans l’émotion du fait de leurs rôles ; quant à Jim O’Heir, c’est un running gag à lui tout seul. Et n'oublions pas Billy Eichner, alias Craig Middlebrooks, parfait en hystérique dévoué jusqu'au bout à Leslie, ou encore Ben Schwartz en Jean-Ralphio - un running gag lui aussi, et sa cinglé de soeur - et son gynéco de père toujours aussi taré depuis Arrested Development. Ni même Jon Hamm le temps d'un caméo. Bref, vous l'aurez compris, Parks & Rec brille grâce à ses personnages tous plus fous les uns que les autres.

Mais outre le rire, les répliques de Nick Offerman ou les bêtises de Pratt, la série se démarque aussi par son ton et ses thèmes. On évoque le travail de fonctionnaire, l’ambition politique d’une femme dans un monde masculin, les responsabilités envers les citoyens, les coupes budgétaires… Tout ceci est certes traité sous l’angle de l’humour, il n’en reste pas moins que la série est quand même assez désabusé dans son ton, loin de tracer une route droite à Leslie Knope. Mais sans tomber dans le pessimisme, car une déception peut rapidement être suivie d’une réussite – ce que montre la fin de la saison 6. La saison 7 lui fait suite directement, en 2017 donc, et même si elle n'est pas la meilleure de toutes, elle rempli parfaitement son office de conclusion, sans oublier d'égratigner comme toujours des groupes - les homen par exemple, ou la vie politique américaine. Le tout dans un futur pas si fictionnel que ça au final - ce qui est très intéressant d'un point de vue narratif. Mais comme je l'ai dit plus haut, l'essentiel était vraiment de rendre un vrai hommage aux acteurs et aux personnages, ce qui était finalement la meilleure chose à faire avec ce format raccourci - 13 épisodes contre 24 auparavant. Même si tous les épisodes ne sont pas brillants, certains sont même assez longuets, il y a toujours cette volonté de développer les personnages, de conclure leurs histoires. Et c'était sans doute la meilleure chose à faire, car le double épisode final est une vraie réussite de ce point de vue là.

Alors, après ce long pavé rempli d’amour, il est temps de se poser la question qui tue : Parks and Rec est-elle la meilleure sitcom de tous les temps (vu que j'ai mis 10) ?

Ce à quoi je répondrais : dans son genre, oui. Mais c’est avant tout un énorme coup de cœur. Comme certains adorent Friends, d’autres ne jurent que par Seinfeld ; certains aiment le The Office anglais, d’autres l’américain. Il est compliqué de comparer des sitcoms n’ayant pas grand-chose à voir au final. La seule chose qui compte, c’est ce que l’on en pense. Et je pense que Parks and Rec vaut littéralement un bon gros 10. Surtout pour cette fin, qui va hanter tous les fans de la série pour longtemps et qui conclut parfaitement la série.

Faites-vous plaisir, regardez Parks and Rec, vous ne le regretterez pas. Quand à moi, je vais aller pleurer un bon coup et me refaire l'intégrale encore une fois. Pour toi Ron.

PS : https://www.youtube.com/watch?v=VK4kQF6Zu6w

et ça aussi : https://www.youtube.com/watch?v=KlLyZEfGQIU

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3271 fois
92 apprécient · 2 n'apprécient pas

PFloyd a ajouté cette série à 6 listes Parks and Recreation

Autres actions de PFloyd Parks and Recreation