"La SF pour les nuls"

Avis sur Perdus dans l'espace

Avatar Phiron
Critique publiée par le

C'est comme ça qu'on aurait pu sous-titrer Perdus dans l'espace.
Quand on part sur une idée de scénario déjà 1000 fois traitée, il y a deux solutions. Soit on fait quelque chose d'inintéressant , sans prise de risques et soporifique, soit on adapte très bien le concept, on rythme parfaitement le scénario et on innove pour surprendre.
Perdus dans l'espace est hélas loin, très loin de prendre cette seconde voix. Bien au contraire. On a le droit à des clichés vieillots du cinéma avec la méchante, vraiment méchante, calculatrice et vile confronté aux gentils. Des gentils représentés par la famille Robinson. La maman battante qui se laisse pas marcher sur les pieds ! Le mari qui est une sorte de commando à lui tout seul. Le fils un peu naïf qui a pas très confiance en lui et qui se sent un peu reclus, mais heureusement ses deux soeurs, la battante et la fragile, l'aide à se sentir mieux.
Bref, rien de fou à l'horizon. Et le problème n'est même pas là. Il existe plein d'oeuvre qui jouent sur les classiques pour surprendre ensuite dans l'évolution de son scénario. Mais Perdus dans l'espace est juste un bel exemple de la loi de Murphy façon lourdingue et excessive.
Sans même évoquer le robot schyzo que le fils découvre, tout se passe mal dans cette série. Et c'est bien là la pire des mauvaises idées. Certaines scènes sont totalement dénués de sens tellement l'action est gratuite et ne sert juste à appuyer lourdement sur l'héroïsme des forces conjugués de la jolie famille américaine typique. "Si on reste soudé, on peut tout surmonter !" ZZzzzZzZzzz...
On notera également la prestation des acteurs tout aussi lourde. Mention spéciale à Max Jenkins, le fils, qui campe le gamin fragile a outrance avec l'actoring d'un parpaing... Parker Posey qui joue la "vilaine méchante mentalement instable" et qui n'est pas pas en reste tant elle surjoue. Son personnage n'a aucun sens. Globalement on peine énormément à s'attacher aux personnages tellement ça manque cruellement d'identité. Tout est téléphoné... De l'ado qui tombe amoureuse du fils de l'autre famille, la mère qui n'est plus amoureuse de son mari... mais en fait encore un peu quand même, sans compter la poussière dans l’œil qui aveugle totalement le héro dans un moment crucial de vie ou de mort (Oui oui, ils l'ont fait) .
Le tout se termine avec un twist final absolument navrant. Encore une fois, il fallait justifier une suite potentielle à la série donc on prend le rebondissement le plus facile possible on le met, le gamin sort un gimmick nul et clap de fin.

Bref, sans être absolument indigeste, Perdus dans l'espace est une série qui ne surprend pas, qui n'apporte rien, et qui ne prend vraiment aucun risque. Je me suis ennuyé pendant 10 épisodes en me demandant à quel moment la série allait réellement tirer son épingle du jeu et ce moment... Il n'arrive jamais.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3505 fois
28 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Phiron Perdus dans l'espace