Badass Style

Avis sur Person of Interest

Avatar Bunzer
Critique publiée par le (modifiée le )

Person of interest, c'est un peu le melting-pot de toutes les bonnes idées qui fonctionnent et fonctionneront toujours : tu prends une machine pour prédire les meurtres, tu prends un héros tellement badass que t'en deviendrais gay, tu prends un big boss autant mystérieux que charismatique mais sans tomber dans la caricature, et tu prends un contexte qui parle à tout le monde, ici étant l'après 11 Septembre.

Et même si ça ne révolutionne pas le genre, force est de constater que ça fonctionne. Le personnage central est juste génial, tant au niveau de l'interprétation qu'au niveau de son histoire, ou plutôt de sa non-histoire. Michael Emerson quant à lui confirme l'essai, après un personnage brillant dans Lost, et joue ici la carte du grand manitou mystérieux mais sans être le badass sombre de base. Ici, on a affaire à un personnage humain, qui se dévoile malgré tout (notamment grâce à notre ami John Reese, le personnage principal, qui ne peut s'empêcher de tenter tant bien que mal d'en apprendre plus sur son boss si atypique), et l'on finit par s'y attacher également, car il a de vraies raisons d'agir ainsi et n'est pas juste là pour être là.

La série prend la forme de beaucoup d'autres, en adoptant le format désormais classique du "une intrigue par épisode, et les personnages centraux évoluent tout du long". Très honnêtement, après avoir vu une bonne partie des épisodes, on ne voit pas d'autre façon de faire, tant c'est cohérent avec le synopsis, et tant c'est finalement assez logique compte-tenu de la substance de chaque "enquête", un tirage en longueur n'ayant pas pu servir correctement cette façon d'avancer.

Je ne vais pas mentir, je n'ai pas encore vu tout les épisodes proposés, mais je suis clairement séduit, et clairement convaincu. Le duo principal est diablement bon et porteur de la série, tandis que les intrigues sont plutôt bien construites et arrivent à surprendre malgré un côté binaire qui peut sembler trop évident au début (victime ou agresseur ?). Les musiques sont vraiment efficaces, et les épisodes bien structurés. Je dois avouer que j'avais commencé à regarder pour la Lost Touch qui en coulait (JJ Abrams et Michael Emerson, tu peux pas test), mais finalement la série existe bel et bien en tant que telle, et elle n'a pas besoin d'une telle pub pour avoir le droit d'intéresser. A essayer Person of Interest ? Clairement !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1629 fois
14 apprécient

Bunzer a ajouté cette série à 1 liste Person of Interest

Autres actions de Bunzer Person of Interest