Le retour aux valeurs.

Avis sur Platane

Avatar Romain Massa
Critique publiée par le

Je suis un fan inconditionnel d'Eric et donc du duo qu'il forme avec Ramzy. Le duo -qui n'en était pas encore un à l'époque- a explosé avec "H". Sans aucun doute, la meilleure série comique française qui a bercé ma jeunesse. Je me rappelle que dans un bonus DVD de la série, Eric & Ramzy parlaient déjà d'une relation fusionnelle entre eux et s'accordaient sur le fait qu'avec Jamel, il y avait "plus de retenues". Nos deux compères se sont donc lancés dans une longue carrière avec des films en pagaille et des "one man show". Évacuons directement leur deux spectacles sur scène qui ne sont pas bons. Leur relation fusionnelle, évoquée précédemment, permet d'expliquer en grande partie cet échec artistique, le spectacle vivant a une forte dimension de proximité et leur complicité en devient presque un élément excluant pour le public. En revanche, l'écran de cinéma ou de télé crée lui-même cette séparation très salvatrice pour eux. On ne vient plus voir alors -souvent à grands frais-, deux potes faire les cons sur scène mais ce sont eux qui s'invitent chez nous pour un coût plus modique. La sensation n'a rien à voir. Surtout que même s'ils semblent ingérables, ils peuvent être au moins cadrés par la production ou les artifices techniques dans le cadre de la réalisation d'un film. Sur scène en revanche c'est .... Open Bar ! Ils ont été très productifs au cinéma avec du très bon et du médiocre. En tant que supporter -et je sais de quoi je parle-, je les ai soutenu dans les bons et mauvais moments. Revue d'effectif très rapide :

  • La tour Montparnasse infernale : Chef d’œuvre comique du XXIème siècle.
  • Double Zéro : Quelques passages très drôles (et Dieu sait que ça devient rare).
  • Les Daltons : A l'époque de sa sortie j'étais le seul à me marrer au cinéma, avec le recul il n'est pas spécialement drôle (Notons que le choix de la production de virer Hazanavicius pour mettre Haim est plus ou moins équivalent en terme de qualité stratégique à la dissolution de l'Assemblée de Chirac). Je pense que l'échec de ce film repose entièrement sur le réalisateur qui à écouter les interviews d'Eric & Ramzy à littéralement "violer" le projet initial.
  • Steak : Un très bon film malhonnêtement vendu comme une œuvre comique. Quentin Dupieux a prouvé depuis que c'était un bon.
  • Seul Two : Ma plus grosse déception vu qu'il a été réalisé par les deux loustics et le rendu est assez médiocre. Même si encore une fois il y a quelques scènes hilarantes (notamment celle du curling). Leur complicité fait mouche.
  • Hallal Police d'Etat : Injustement flingué par la critique, c'est sans doute un de leurs films les plus aboutis. De la punchline au kilomètre.

Depuis plus rien. Ils semblent faire de plus en plus chambre à part avec plus ou moins de réussite. Tout ça pour dire que je pars conquis d'avance.

C'est dans ce contexte qu'intervient Platane avec un Eric qui se lance (presque) seul en piste. Cette série a reçu des critiques assez mitigées et encore une fois je n'ai pas compris. Peut être qu'Eric & Ramzy se sont entièrement grillés et qu'il leur faudra un peu de temps avant de regarder l'esprit des "pros" du cinéma. Cette série, dans sa première saison, évoque d'ailleurs ce rapport avec les critiques et le cinéma en général. Dans "Platane", Eric fait sa rédemption et veut donc passer de l'humour potache au film d'auteur. Tous les épisodes sont conçus de la même manière, il enchaine connerie sur connerie et se met dans des situations improbables. Je ne pourrais plus citer les passages les plus drôles, il y en a tellement ! Les invités de prestige sont très bien utilisés et à l'image d'Eric, ils se caricaturent eux-mêmes. Mention spéciale à Monica Belucci, Guillaume Canet et Vicent Cassel, ce dernier est d'ailleurs absolument fantastique. De l'autodérision en pagaille, son duo formé avec Benamar est génial ! Eric Judor a un sens du dialogue remarquable et un amour pour le burlesque qu'il maitrise très bien. Ceci est sans doute le fruit de sa collaboration avec Quentin Dupieux. Cette série est un immense délire mais très travaillé, il est jubilatoire de voir un clown se dépeindre sous un aspect aussi peu flatteur. La fin de la saison 1 est un peu décevante mais le génie comique d'Eric arrive à la sauver.

Quant à la saison 2, elle est nettement plus aboutie, la fin est d'ailleurs géniale. Très déçu de ne pas avoir vu une saison 3 mais peut-être est-ce bien que ça se termine ainsi (sur le requiem de Mozart !). Dans le deuxième Opus, l'ensemble du passage en Guadeloupe est hilarant, le directeur de l'hôtel joue très bien son rôle. Je n'ai pas grand chose à dire que cette série est une très très bonne réussite, bien au dessus de Kaboul Kitchen. Et si vous avez des préjugés sur Eric, il faut les balayer pour capter ce qu'il y a de mieux dans "Platane" : de l'humour, des gags, une excellente qualité d'écriture, un rythme parfaitement maitrisé et une critique assez judicieuse du milieu du cinéma (faux-culs, opportunistes, hypocrites etc...). Si dans la série, le montage est nickel et nous permet de très bien suivre les passages entre fiction et réalité, je me demande qu'elle est la part de réalité dans ce portrait désastreux qu'il montre de lui.

Un retour réussit sur le petit écran, un très bon retour aux valeurs. Pour mieux repartir ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 997 fois
1 apprécie

Autres actions de Romain Massa Platane