Un quelque chose de House of Cards

Avis sur Profit

Avatar Hitar
Critique publiée par le

La destinée de Jim Profit, qui vient d'intégrer la grande entreprise Gracen and Gracen, et qui a bien l'intention d'en gravir les échelons.
En gros, la série consiste à montrer les manigances du héros pour monter au sommet et écarter les inévitables obstacles (ce qui signifie détruire des gens).
Le personnage est remarquablement immoral. Même de nos jours, la série se démarquerait assez du reste des séries. Par exemple, Profit couche avec sa belle-mère et n'hésite pas à l'appeler maman...
C'est assez jouissif de voir un personnage aussi dissimulé, sans aucune empathie. Amusant de voir Profit faire la grimace quand il est contraint de serrer dans ses bras quelqu'un et de le rassurer.
Le concept du "carton" (que je vous laisse découvrir) est aussi une bonne trouvaille.
Parfois, le héros brise le quatrième mur et s'exprime face caméra, nous confiant sa conception des gens et du monde. Le héros fait d'ailleurs beaucoup penser à Frank Underwood
Néanmoins, la série n'est vraiment pas belle (type années 90) et avec toutes ces histoires de coucherie et de manipulation, on a parfois un peu l'impression de se retrouver devant un soap.
Aussi, la mécanique de la série est toujours la même.
Néanmoins, le héros est tellement singulier (et merveilleusement interprété d'ailleurs) que j'aurais bien aimé que la série ne se soit pas arrêté et qu'on puisse connaître le fin mot de l'histoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 24 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Hitar Profit