De l'utilité de demander Grasse

Avis sur Riviera Détente

Avatar egovox
Critique publiée par le

À noter : le 8 février 2019, le journal Libération a révélé les agissements de La Ligue du LOL, groupe dont Henry Michel faisait partie. Il revient à chaque auditeur de prendre ses responsabilités en connaissance de cause. J'ai sincèrement apprécié le travail et le talent du créateur de Riviera Détente. Depuis ces révélations, c'est le silence radio du côté de la Lambda Cave, ce qui était sans doute la meilleure chose à faire, c'est-à-dire profil bas. L'avenir nous dira si Henry reviendra. Si j'ai été très heurté en tant qu'auditeur, je souhaite qu'il donne envie à celles et ceux qu'il a pu blesser ou qu'il a déçu de lui donner une deuxième chance.

L'article de Libération : https://www.liberation.fr/checknews/2019/02/08/la-ligue-du-lol-a-t-elle-vraiment-existe-et-harcele-des-feministes-sur-les-reseaux-sociaux_1708185

Le témoignage de Benjamin LeReilly : https://medium.com/@LeReilly/jai-il-y-a-huit-ans-et-pendant-plusieurs-ann%C3%A9es-%C3%A9t%C3%A9-harcel%C3%A9-par-la-ligue-du-lol-eaf80034652a

Les fidèles d'After Hate ("Le podcast qui déconstruit la pop culture malgré le décalage horaire et les latences de Skype") ne pouvaient objectivement pas échapper à ce programme. À force d'en entendre parler, il était certain qu'un beau jour (ou peut-être une nuit), ils pousseraient la porte capitonnée de la Lambda Cave pour pénétrer dans un univers ensoleillé joliment bercé par le tintement des glaçons (non, Bertrand Blier n'a pas le monopole du seau).

Tous les quinze jours, le sémillant (d'après le Larousse : "Qui est d'une vivacité pétillante et gaie") Henry Michel s'empare du micro en compagnie de ses acolytes (ou de membres de sa famille) pour une parenthèse provençale surréaliste (non, les Bretons – surtout quand ils s'appellent André – n'ont pas le monopole du genre), improvisée et profondément réjouissante.

Écouter Riviera Détente, c'est s'exposer aux rayons bienfaisants d'une solaire bonne humeur. C'est vivre un moment de joie auditive... mieux, c'est une invitation : c'est partager le rire communicatif de son maître de cérémonie et, à son tour, saupoudrer le quotidien et les échanges qu'il implique de cette même fantaisie drôlatique. Pour peu qu'on adhère à la formule, le bien-être est à portée d'oreille.

Dilatez vos membranes : http://www.henrymichel.com/riviera-detente/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1502 fois
11 apprécient

Autres actions de egovox Riviera Détente