Cours !

Avis sur Run with the Wind

Avatar Tanja
Critique publiée par le

Commençons par Kaze ga Tsuyoku Fuiteiru titré Run with the wind en France. Cet anime est adapté d’un roman de l’auteure Shion Miura paru au Japon en 2006. Tous les romans de cette écrivaine semblent être adapté avec succès au cinéma ou en anime comme The Great Passage (Fune no Amu) entre autre. En ce qui concerne Run with the wind, il a eu droit déjà à une adaptation en manga par Sorata Unno et en film live action en 2009. La série qui vient de débuter cet automne comptera 23 épisodes, elle est disponible tous les mardis soir.

Des étudiants s’entraînent pour participer à la plus grande course de relais universitaire du Japon. Véritable marathon, long de plus de quelque 217 kilomètres, cette épreuve mythique se déroule entre Tokyo et la ville de Hakone. Au début ce n’est pas du tout de leur plein gré. Haiji rassemble autour de lui un groupe hétéroclite dont un seul semble aimer la course, en revanche Kakeru dit ne pas savoir travailler en équipe. Problème c’est une course de relais. On est d’accord que c’est mal barré cette histoire !
Une personne sensée ne miserait pas une cacahuète sur ces braves garçons, pourtant au fil du temps tout le monde va y trouver son compte et se surpasser. Et, oui c’est ça le sport.

Je déteste la course, j’en ai fait en cours d’EPS mais cela a toujours été une torture, pour ça je me sens proche du Prince qui le vit plutôt mal, même si au fond ça fait lui fait du bien. Ce qui fait la force de cet anime, c’est qu’on ne sent pas qu’on vous fait la morale. Fumer c’est mal, bouger, manger 5 fruits et légumes par jour etc. Ça passe crème, c’est une pure série feel good qui a défaut de vous donner envie d’aller faire un footing le dimanche matin vous donne envie de croire en vous et en vos capacités à vous surpasser même quand tout semble dire que c’est impossible. C’est déjà pas mal non ?

L’humour est aussi présent. Entre le Prince qui a vraiment du mal avec le sport, le chien qui est trop mignon et les soirées bien arrosées… Chaque personnage semble traîner un background intéressant qui va être développé au fil des épisodes, rajoutant de la profondeur au récit.

C’est le studio Production I.G qui s’est occupé de l’anime, un gage de qualité. Vous pouvez y aller les yeux fermés (enfin ouvrez les quand même pour regarder l’anime…). Les deux génériques sont très sympa, j’ai tout de même une préférence pour celui de fin reset de Taichi Mukai, mais Catch up, latency de UNISON SQUARE GARDEN est pas mal aussi.

Allez ! Courrez regarder cette série et plus vite que ça ! A petite foulée s’il vous plait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1529 fois
4 apprécient

Tanja a ajouté cet anime à 2 listes Run with the Wind

Autres actions de Tanja Run with the Wind