N'écoutez pas les fanboys réactionnaires, c'est pas tout à fait aussi nul que ça en a l'air.

Avis sur Saint Seiya : Soul of Gold

Avatar skyinho
Critique publiée par le

(écrit après l'épisode 7)

Suite aux échecs (critiques) d'Omega et de Legend of Sanctuary, la Toei cherchait un nouveau moyen de faire fructifier sa franchise phare (et de vendre de la Myth Cloth par palettes) et nous pond donc ce Soul of Gold un peu sorti de nul part en essayant cette fois-ci de ne pas se mettre à dos les fans de la première heure.

Finis l'académie de chevaliers à la Poudlard, les armures en spandex ou avec des LEDs et qui changent de catégorie par magie, les éléments à la Naruto ou les réécritures complètement what the fuck des personnages (je suis pas encore remis du numéro musical de DM...). Les ingrédients de ce nouveau spin-off seront des trucs qui ont fait leur preuve. Asgard comme décor, pour revenir à l'un des arcs les plus réussis de la série des années 80 qui a l'avantage d'être un filler et qui évite donc de foutre le bronx dans les plans et la chronologie de Kurumada pour la suite, et les chouchous des fans, les Gold Saints.

Ces derniers sont donc ressuscités en ces terres nordiques pour des raisons inconnues et découvrent que le nouveau boss des lieux a des plans assez obscurs à base de botanique et de pompage d'énergie vitale. Vu que ce sont des types biens, ils décident donc d'intervenir et se heurtent à la nouvelle brochette de God warriors.

On ne sait pas trop d'où sortent ces derniers et ce qu'ils foutaient pendant que les Bronze Saints tatanaient leurs collègues mais on espère que ça va être expliqué par la suite. Évidemment, l'écriture de leur personnage est très en dessous de ce que proposait la série de 1984, mais il faut reconnaitre qu'en 13 épisodes de 20 minutes, c'est pas non plus super évident de développer une grosse demi-douzaine de persos. Et puis aussi les auteurs s'en foutent.

Afin de ne pas rabaisser les 12 chevaliers d'or aux yeux des fans mais de leur proposer quand même un peu de challenge, on apprend donc que ces derniers sont diminués à proximité d'Yggdrasil, ce qui évite qu'ils éclatent leurs adversaires en moins de temps qu'il n'en faut à Athéna pour se faire enlever par un méchant lambda, ce qui devrait logiquement arriver vu qu'en plus de leur force déjà connue, ils subissent un joli upgrade de leurs armures en God Cloth. En gros, ce sont les mêmes armures en un peu plus saillantes et décorées et avec de gigantesques paire d'ailes dans le dos. C'est classe les ailes. Même sur un lion ou un taureau.

On savait que le sang d'Athéna avait des effets magiques sur les Cloths, SoG nous informe que ça marche aussi pour ses larmes qui sont donc responsables de l'amélioration des armures d'or. On peut donc imaginer que c'est à peu près pareil pour tous ses fluides corporels et on espère vivement que les auteurs s'arrêtent là dans la surenchère avant que ça ne devienne complètement dégueulasse.

Au niveau des combats, format de la série oblige, c'est du vite expédié et ça manque du souffle épique que l'on connaissait. La beauté du truc souffre aussi énormément de l'absence des compos musicales de dingue de Yokoyama qui ont très largement contribué au succès initial de la série.

A côté de ça, on a du mystère mystérieux avec le vrai rôle de Lyfia et ses "absences", le plan d'Andreas ou l'identité du God warrior masqué (perso je parie sur Isaak, rapport à la cicatrice à l'oeil).

Les auteurs font également un léger effort pour que ce ne soit pas trop linéaire, en évitant le schéma "un gold vs un gw par épisode" ou encore avec

le changement d'allégeance de Camus.

Techniquement, ça alterne entre le plutôt bon (notamment au niveau des décors) et l'absolument gerbant, les persos ressemblant parfois aux versions Dolan d'eux-même. Le chara design des GW et leurs armures me plaisent plutôt et sont loin des trucs d'Omega qui brulaient la rétine.

On a aussi droit à quelques incohérences toutes pourries, les auteurs nous expliquant qu'Aldebaran serait mort pendant l'arc Asgard ou qu'Aiolos a enlevé Saori 12 ans plus tôt alors que c'est 13. C'est un détail et ça change rien à l'histoire, mais c'est quand même un sacré aveu d'amateurisme et de non-respect du matériau de base.

Au final, malgré l'évidence que cette série n'existe que pour des raisons commerciales, ce n'est pas le naufrage annoncé, surtout en comparaison de ce qu'était Omega. Il faut dire que ça aurait été très compliqué de faire pire.

(Je me réserve le droit de complètement changer d'avis après avoir vu les six épisodes restants)

EDIT : Fin de la série vue.

J'avais failli rajouter un point à ma note suite aux épisodes 11 & 12 qui sont assez réussis techniquement, mais l'épisode final est d'une médiocrité incroyable et complètement plat, en plus de redevenir aussi moche que les premiers. Et les auteurs arrivent à placer un vieux retcon pourri par rapport aux évènements d'Elysion.

Globalement, c'est la déception qui domine, tout en gardant à l'esprit que ça aurait pu être bien pire. La nostalgie de revoir les Golds faisant son œuvre, on ne ressort pas totalement déçu de l'expérience même si ça en dit long sur la qualité du truc que le fan service en soit la qualité principale.

Apparemment la série n'a pas trop mal marché, on est donc pas à l'abri de revoir les 12 gugusses qui ressusciteront encore une fois (alors que certains l'ont déjà été 3 ou 4 fois, soit plus que Krilin).

Pour terminer, pour ceux qui ne sont pas au courant, il existe une interview assez surréaliste du directeur de la réalisation de la série où l'on apprend que sa médiocrité est totalement assumée, voire travaillée. Pour faire court, il y dit en substance :"ouais on a choisi Asgard, parce que bon, pour 13 épisodes on allait quand même pas s'ennuyer à créer une nouvelle partie de l'univers", "Ouais les Golds sont des grosbill et les GW des gros nazes mais on savait pas trop comment faire pour équilibrer les puissances donc ça ressemble à rien" ou encore "non mais Shingo Araki est mort et c'est impossible de faire d'aussi beaux dessins que lui, du coup on a même pas essayé".

Good Job, la Trollei Animation.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 7186 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

skyinho a ajouté cet anime à 1 liste Saint Seiya : Soul of Gold

Autres actions de skyinho Saint Seiya : Soul of Gold