Sadomasochisme audiovisuel

Avis sur Soda

Avatar DevilDuck
Critique publiée par le (modifiée le )

Actuellement la mode pour les chaînes télévisées, LA chose chic pour ces chaînes, est d’avoir une mini série comique. Bien sûr la diffusion de ces séries se déroulant souvent après le repas (et le téléfilm du soir), les personnages principaux doivent obligatoirement faire partir de la même famille. Ainsi pour la plupart de ces séries le principal ressort comique est la différence de génération entre les membres de la famille ainsi que les pseudo haine familiale. Actuellement trois chaînes se battent pour savoir qui aura, la petite et maigre attention de la ménagère de 50 ans et de ces enfants. Nous avons M6 avec « scènes de ménages » qui commence à lasser mais qui reste quand même en bonne position, en rivalité constante avec TF1 et sa série sur les rapports entre voisin qui a un petit goût , aussi petit qu’une montagne, de déjà vu. Et il y a la dernière chaîne : W9. Je ne sais pas exactement où classer cette série, c’est très difficile de savoir si elle est affreusement mauvaise ou si elle excelle dans l’art d’exaspérer. Cette série surf sur la minable vague Kev’ Adams et profite ainsi de son succès auprès des jeunes pour faire naître dont l’humour est semblable à celui de l’humoriste. La série ne semble pas souffrir de succès, à tel point que W9 la diffuse aussi le samedi en fin d’après-midi. Néanmoins une bonne audience ne veut pas dire que la série est forcément bonne, et justement, je vais vous montrer à quel point cette série est minable et ne vaut pas le coup d’être vu, ou alors juste une fois par pur masochisme.

Abordons d’abord le titre : « Soda ». Titre passe partout ne donnant que peu d’indice sur la série en elle-même, mis à part le fait que l’homme ayant eu l’idée du titre a du faire bac+7, en effet « Soda »= « Ados ». Ce « jeu de mot » reflète parfaitement l’esprit de la série : Lourd, lourd et très lourd. Le synopsis se révèle,lui aussi, très cherché: « C'est le quotidien d'Adam, 18 ans, avec ses parents, sa petite sœur diabolique, ses deux meilleurs potes, ses angoisses et ses rêves d'ado, face à son plus grand défi : Le monde des adultes. » C’est cette base scénaristique qui va fournir de nombreux « sketch » à la série. Nous avons donc Adam, notez la boutade avec le nom de l’humoriste, ado de 18 ans qui est confronté à la crainte de devenir grand. C’est dans cette crainte que Adam va se comporter comme un enfant, avec le même humour et logique. Adam n’étant pas orphelin, malheureusement, il est bien sûr accompagné de sa famille avec :
-La mère qui essaye tant bien que mal de garder avec elle ses « bébés » et de se montrer comme une femme forte.
-Le père « jeune dans sa tête » avec une certaines surcharges pondérale, qui essaye d’avoir des relations « ami » à fils avec Adam, tout en voulant garder une certaines part d’autoriser qui est probablement enfouis sous son double menton.
- La sœur , diabolique, qui tente tout pour noyer son frère sous une honte et en se montrant souvent plus intelligente que lui. Pour faire d’elle l’icône féminine de la série, les scénaristes l’ont paré d’atour tel qu’un appareil dentaire sortit des années 90 et d’une coupe aussi vieux que le temps lui-même.
- Ajout de la nouvelle saison, la grand-mère se rajoute à la famille et comme tout les grands-mère elle est sur facebook et se comporte comme un catin.

L’humour de la série étant basée sur cette famille ainsi que les relations d’Adam avec ses amis, ses professeurs et la fille de ses rêves. C’est donc dans cette optique que les scénaristes ont eu la fabuleuse idée de, dans un but purement ironique, ressortir les pires blagues de notre enfance, tout en n’oubliant pas de s’inspirer de l’œuvre drolatique de Kev’ Adams. Chaque « sketch » dure moins d’une minute et réussi à creuser de plus en plus profond dans la nullité.

J’aimerais terminer par un conseil, si vous avez des problèmes gastriques, cette série peut se révéler très efficace pour vous faire évacuer le mal par la petite porte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1458 fois
4 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de DevilDuck Soda