It's called the Steins;Gate, this thing. S-T-E-I-N-S;G-A-T-E. That's ok, culture shock.

Avis sur Steins;Gate

Avatar Kmeuh
Critique publiée par le

Qu'est-ce que je pourrais bien dire sur Steins;Gate, à part que c'est une grosse surprise et un énorme coup de cœur ?

Lorsque j'ai commencé le visionnage, il faut dire que je ne m'attendais pas à ce genre de scénario. Je suis pourtant friand des pitchs temporels, et Steins;Gate a réussi à me surprendre dès le début en introduisant une nouvelle forme d'histoire de voyage dans le temps. Car ici il n'est pas question de VRAI voyage dans le temps à bord d'une DeLorean pour changer l'histoire à sa guise.
Non non, Steins;Gate innove, et on se retrouve avec un groupe de jeunes adultes en passe de créer un micro-onde qui se connecte au téléphone portable pour envoyer des mails dans le passé. Rien que ça. Et c'est là toute la différence. Grâce à cette invention, n'importe qui peut TENTER de changer son propre passé ou ses actions antérieures en conseillant le destinataire via portable. C'est à très haut risque, car comme je viens de le dire, on ESSAYE de modifier l'histoire, on ne va pas DANS le passé, et une fois le mail envoyé, on se retrouve directement dans le présent que l'on vient de changer. C'est ça le petit truc qui fait tout.

Une fois que l'on a saisi ce principe, nous pouvons faire plus ample connaissance avec le fameux groupe auquel nous allons être amenés à suivre pendant 24 épisodes.
- Daru, le "SUPAH HACKA !" légèrement enrobé, très brillant en informatique et avec une motivation à toute épreuve lorsqu'il s'agit de pirater.
- Mayuri / Mayushi, la plus jeune, qui adore le kawaii, parfois un peu idiote sur les bords mais mystérieuse au fond d'elle. La plus pacifiste du groupe.
- Makise Kurisu, CHRISTINA ZOMBIE !, la tsundere scientifique au grand cœur, compréhensive, toujours à l'écoute et allant jusqu'au bout de ses idées.
Et enfin, Okabe Rintarô / Okarin, personnage central et chef du laboratoire, souffrant visiblement d'un dédoublement de personnalité, légèrement fou.

Toute la première moitié de Steins;Gate en a rejetée plus d'un, au vue des critiques. Je ne vais pas vous contredire, elle est extrêmement confuse. Les dialogues longs et incompréhensibles s'enchaînent, ça parle d'accélérateur de particules, de mini trou-noirs de Kerr, d'IBM 5100 qui se fait la malle, revient à la maison et se rebarre. Beaucoup d'informations sont révélées en peu de temps, et il faut s'accrocher pour comprendre le minimum syndical. De plus, je rejoins également la 2ème cause de ce mécontentement de mi-saison : les relations entre les personnages.
Les blagues de bas-niveau fusent, les références perverses et les joutes verbales gratuites sont légion, notamment avec Kurisu et Okabe. Mais en même temps, ils sont censés se détester l'un de l'autre, donc ils se repoussent et chacun rabaisse l'autre dès qu'une phrase à connotation douteuse se présente. Pour autant ces rivalités sont un peu poussées à l'extrême. Après on rit ou on trouve ça chiant à force, mais pour ma part ça ne m'a pas gêné plus que ça.

Pour en revenir au synopsis général, c'est tout simplement du pur génie. Tout est excellent, tout est orchestré et mis en scène convenablement, rien n'est laissé au hasard (pour une série qui exploite à fond le voyage dans le temps, c'était prévisible, et c'est ce que j'ai toujours voulu avoir).
La science est également un point très important dans Steins;Gate, comme l'effet papillon qui joue beaucoup dans l'intrigue, les lois de la physique, les lignes d'univers multiples et j'en passe. Tout est expliqué de manière simple et compréhensible, et une fois toutes ces théories mis en place, c'est juste jouissif. On imagine des possibilités infinies qui peuvent naître grâce au voyage dans le temps, les paradoxes de malade, TOUT. C'était la fête dans mon cerveau, j'ai vraiment adhéré à fond sur le scénario.

Toute l'histoire pourrait se résumer par la découverte du pouvoir négligé du micro-onde, permettant donc d'envoyer des D-mails à n'importe qui, à n'importe quel moment passé. Fascinés par cette invention qui va changer l'Histoire, Okabe et son assistante "Celeb-17" se mettent à travailler ensemble pour perfectionner la machine, mais ils devront également échapper à une organisation malveillante voulant s'emparer de la machine pour contrôler le monde. Entre-temps d'autres personnages feront leur apparition et joueront un rôle plus que crucial pour la suite.
Ajoutez à cela quelques références geek et des séquences émotions qui font mouche, voilà, vous avez une œuvre inoubliable.

J'ai beaucoup aimé cette complicité qui grandit au fil des épisodes, la traque, le stress, la peur et la paranoïa qui sont parfaitement maîtrisés et transmis à l'écran de manière tellement énorme que l'on ressent exactement les mêmes sentiments que les protagonistes.
J'ai également adoré le personnage d'Okabe, car il est littéralement projeté au premier rang dans la 2nd moitié de la série, à partir du moment où l'on se rend vraiment compte du danger de la situation, des sauts temporels. À partir de cet instant, tout s’accélère. On passe du quotidien d'Akihabara mouvementé à une vraie course contre la montre dans lequel il va devoir lutter pour sauver tous ses amis. On redécouvre un autre Okabe, plus sérieux et plus sensible également. C'est extrêmement touchant.
Ca nous colle au siège, les sueurs froides montent, les tripes en prennent un coup. On ne peut pas relâcher, on ne veut plus reculer, on veut savoir ce qu'il va arriver.

Et pour couronner toute cette epicness, ils se sont bien entendu sentis obligé de nous pondre un opening et un ending de taré, mystiques, composés de paroles profondes sur le thème de Steins;Gate.

Il vous en faut plus pour vous convaincre de le regarder ?
N'attendez plus et lancez-vous dans ce voyage temporel sans fin, vous ne le regretterez pas.

Time waits for no one.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 15037 fois
81 apprécient · 3 n'apprécient pas

Kmeuh a ajouté cet anime à 4 listes Steins;Gate

Autres actions de Kmeuh Steins;Gate