Décevant malgré de bonnes intentions

Avis sur Suits : Avocats sur mesure

Avatar Nash Tulsa
Critique publiée par le

Suits a, ou plutôt avait tout pour séduire : un univers classe, des personnages à l'égo démesuré et sur d'eux, des intrigues ou les coups bas et manipulations sont la règle et des acteurs plutôt convaincant. Malheureusement rapidement la série s'avère être une parodie de mauvais goût d'elle même. Poussant le vice jusqu'à déconstruire ce qu'elle a pu bâtir pour n'en laisser qu'une pastiche ridicule et écervelé digne d'une mauvaise télénovela.

Tout n'est pas à jeter cependant, le scénario sans être exceptionnel s'avère relativement efficace, tout du moins sur les 2 premières saisons. D'un côté on a le meilleur avocat de la ville à l'égo démesuré de l'autre un jeune imposteur qui tente tant bien que mal de gagner sa vie, après un rapide twist ce dernier se retrouve à intégrer le plus prestigieux cabinet d'avocat de la ville de NY sans avoir validé de diplôme. En permanance menacé par son secret il tente de grimper les échelons. On suit donc avec plaisir la relation entre Harvey le top avocat de la ville et son protégé imposteur Mike qui a eux deux vont former la dream team de la profession confronté aux différentes menaces internes et externes lié à leur profession.

Après 2 premières saisons assez intéressantes d'un point de vu scénaristique la saison 3 tourne en rond et s'essouffle, la saison 4 tente de relancer l'intrigue mais revient vite en arrière pour reprendre les travers de la saison 3. L'autre souci viens de l'écriture et de l'évolution des personnages, si au départ tous ont un profil intéressant rapidement ils se retrouvent assez ennuyant voir irritant. Seul les personnages de Harvey et de Jessica Person restent constant au fil des saisons malheureusement les personnages de Mike, Rachel et Louis deviennent insupportables. La faute entre autre à la relation amoureuse entre Mike et Rachel mielleuse et mièvre consternante de naïveté et digne d'une série pour ado... Cette relation viens vampiriser et nuire à l'ensemble du scénario. L'autre gros point noir vient du personnage de Louis, si au départ il passe pour le sadique détestable qui aime affirmer sa position à ceux inférieurs à lui, il en devient rapidement ridicule et niait voir complètement insuportable et finit par décrédibilisé jusqu'au ton de la série. Enfin le personnage de Mike semblera ne pas vraiment évoluer et servira juste de faire valoir à Harvey. Au final on à l'impression que les auteurs on changé de cap en cours de route.

La série souffre également d'un manque de moyen, au niveau des décors et situations, il y a pas mal de recyclage dans ceux-ci et malgré la bonne volonté global voulu, on aura tendance à percevoir ce côté cheap comme un frein à l'idée classe et raffiné pourtant vanté par le postulat de départ. La série navigue donc en pleine contradiction surtout à partir de la troisième saison.

Suits c'est au final une promesse non tenu, une tromperie sur la marchandise. On aurait aimé plus de constance et plus de maitrise, on aurait aimé moins de fantaisie scénaristique... Suits nous a vendu un produit qui sur la durée ne tiens pas la route. On pourra toujours lui trouver quelques points positif surtout au début, mais avec le recul on se rendra compte de la supercherie et on se dit qu'on ne nous y reprendra plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2337 fois
4 apprécient

Autres actions de Nash Tulsa Suits : Avocats sur mesure