Edddie-donc, édible et dicible

Avis sur The Eddy

Avatar ChrisLausanne
Critique publiée par le (modifiée le )

Oui, édible car très comestible: c’est une bonne série, à déguster sans modération !
Et c'est dicible, n’en déplaise à des esthètes difficiles qui font la fine bouche sur un détail sans vouloir considérer la réussite globale.

On peut ergoter sur la mise en scène qui varie (un peu) avec les metteurs en scène justement, sur quelques répétition d'un épisode à l'autre, sur l'intrigue un peu trop policière, sur le Paris limité à des banlieues qui justement ne sont pas Paris. Voilà pour un regard, subjectif, sur les côtés perfectibles.

Mais sur l'autre plateau de la balance, il y a plein de choses que j'encourage les spectateurs à aller découvrir, sans se priver et sans chercher ce qu'on pourrait bien critiquer au sens négatif du terme.

D'abord il y a la musique. N'ayant pas choisi la série, je n'en connaissais pas du tout le thème, à part avoir entendu "c'est sur le jazz"... J'imaginais une série sur les origines ou les grands moments de l'histoire du jazz (comme Vinyl pour le rock, qui m'avait ennuyé après 3 ou 4 épisodes). Pas du tout. On tourne autour d'un club de jazz parisien repris par un talentueux jazzman new-yorkais qui a eu des malheurs dans sa vie et s'est exilé en France avec un ami français pour se retrouver et se reconstruire. Mais le club ne tourne pas, tous les membres en vivotent en faisant autre chose à côté, et une mauvaise affaire avec la mafia va tout compliquer.

Ensuite les acteurs sont bons, et leurs personnages ont chacun leur histoire, qu'on approfondit une par une, épisode par épisode. Cela donne un angle nouveau à chaque épisode et évite l'ennui ou la répétition.
Passons à l'intrigue : oui on peut la trouver un peu alambiquée, ou chargeant trop le pauvre Elliot de tous les malheurs du monde, mais personnellement je trouve que ça se tient. En enlevant quelques couches de la trame, la série se serait vue taxée de plate et ennuyeuse.

Ce qui m'a le plus gêné c'est le Paris de pacotille. OK c'est un choix délibéré de ne pas montrer le Paris intra-muros que tout le monde connait et s'attend à voir, pour ne le montrer que comme un fond de carte postale et aller placer l'action dans la banlieue Est, avec un environnement pas du tout touristique et des habitants vivant comme ils peuvent dans leurs galères respectives. Mais ça a du mal à fonctionner avec le jazz.

Au final, une bonne surprise.
On espère une saison 2, même si elle est très hypothétique au vu des critiques mitigées que cette première saison est en train de se prendre. Je trouve cela très injuste. Dommage pour la suite qu'on n'aura peut-être pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
2 apprécient

Autres actions de ChrisLausanne The Eddy