Des cendres, l'Angleterre naîtra

Avis sur The Last Kingdom

Avatar Bastien Rae
Critique publiée par le

On m'a souvent parlé de cette série en bien, j'ai mis longtemps à m'y mettre principalement parce que je suis pas le genre à regarder 250 séries en même temps. Mais, une fois commencée, je n'ai pas pu arrêté et j'ai regardé toute la série. The Last Kingdom raconte donc, de manière fictionnel, la naissance de l'Angleterre. Adaptée des romans de Bernard Conrwell nommé Histoires Saxonnes, chaque saison de la série adapte deux livre de l'auteur. Une quatrième saison est déjà commandée ce qui est une excellente nouvelle. Pendant longtemps, j'ai considéré Game of Thrones comme la meilleure série télévisées de tous les temps. Et bien, The Last Kingdom m'a prouvé le contraire. En seulement 3 saisons, la série m'a complètement convaincu: j'ai rarement vu un tel réalisme et un tel impact dans une série. Retour sur la claque visuel.

La série nous compte les aventures d'Uthred, un jeune fils de saxon, enlevé puis élevé parmi les danois. En grandissant, il voit toute sa famille se faire massacrer par un autre danois. Il n'a pas d'autre choix que de se rendre en Wessex et se voit obligé de prêter allégeance au nouveau roi du Wessex, le roi Alfred. A travers des batailles qui marqueront l'histoire du peuple saxon, Alfred, accompagné par Uthred, rêve d'une Angleterre unie...

Cette série est tout simplement incroyable. Honnêtement, j'ai rarement vu une série d'une telle qualité. La grande force de la série se trouve dans la durée de chaque saison. 8 épisodes pour les deux premières et 10 pour la troisième. Ce que j'apprécie vraiment, c'est que chaque saison possède vraiment un début et une fin. Mais, cela touche à la temporalité de la série: de ce point de vue-là, c'est un véritable merdier. Mais, cela n'enlève rien au plaisir de découvrir chaque épisode. De plus, la série ne perd pas de temps en épisode inutile. Ils ont tous une utilité, que ce soit pour apprendre à connaitre mieux les personnages ou voir des batailles vraiment épiques.

La série monte en puissance au fur et à mesure des saisons. La première saison est vraiment remarquable, très bien écrite, parfaitement mise en scène mais, elle reste un peu timide. On sent que les créateurs ont encore beaucoup à raconter mais, il fallait avoir une première saison qui trouve son public. Malgré tout, le dernier épisode de la saison 1 offre une bataille vraiment incroyable. Elle m'a vraiment foutu le frisson du début à la fin. De plus, la série n'hésite pas à faire mourir des personnages clés. C'est un point fort indéniable: aucun personnage n'est à l'abris de mourir, excepté Uthred et encore, je ne suis pas sûr qu'il soit tant à l'abri que cela.

La deuxième saison offre son lot d'épisode surprenant. Elle est moins unilatéral que la précédente. Il y a deux lignes narratives différentes dans la série. Ces deux lignes narratives fonctionnent vraiment bien ensemble et permettent à certains personnages clés de se révéler (je pense notamment à Ragnar). Mais, cette seconde saison suit aussi la première saison notamment dans la relation entre les personnages. Les relations entre les personnages se complexifient, évoluent, se durcissent. Cette seconde saison offre aussi son lot de personnage fascinant. C'est une des forces de la série: les personnages secondaires sont vraiment passionnants, ils ont chacun le droit à une ligne narrative crédible, puissante et qui fonctionne très bien.

Nous arrivons donc à la troisième saison et là... et là... Là on atteint vraiment l'excellence. Cette troisième saison est la plus maîtrisée, plus complexe, plus aboutie. J'avais peur que cette saison soit trop longue notamment à cause des 2 épisodes supplémentaires. Mais, c'est tout le contraire, ces deux épisodes en plus permettent d'ajouter de la tension, de la violence et un côté psychologique à la série. L'épisode 10 est vraiment l'épisode ultime de la série. La bataille finale est totalement dingue. Le final de la saison 3, voit la mort d'un personnage culte de la série et cela amène de nouveaux éléments à la série: les cartes du pouvoir se voient redistribuer, des personnages évoluent et l'ensemble nous offre vraiment un final épique.

De manière plus générale,visuellement, la série est une vraie claque. La reconstitution de l'époque, les coutumes, les costumes, les batailles, tout est vraiment parfaitement pensé. Il y a une vraie volonté d'offrir au spectateur une expérience la plus totale. Mais, il faut bien avouer que le point fort de la série réside dans ses batailles. Je n'avais pas autant vibrer devant une bataille depuis Le Retour du Roi même si ce film reste inégalable. Mais, clairement, The Last Kingdom offre des batailles bien plus épiques et abouties que Game oh Thrones, soyons honnête.

Il y a une chose qui me rend fou cependant. Comment Alexander Dreymon, qui joue Uthred, n'est-il pas plus connu. Ce mec possède tellement de charisme, tellement de classe. Il est vraiment celui-ci qui porte la série. A chaque épisode, il se transcende dans son rôle. Il a vraiment une puissance de jeu remarquable. Surtout dans les passages où il doit jouer avec l'émotion pur et dure, il est vraiment touchant et incroyable je trouve. Bitch, give him an emmy!! Le reste du casting est vraiment parfait, notamment l'acteur qui joue le roi Alfred.

The Last Kingdom est vraiment une série remarquable.Je ne pensais pas être autant pris par une série de ce style. La série fait preuve d'un réalisme à faire pâlir la réalité, un casting de fou porté par Alexander Dreymon qui est juste incroyable et trop méconnu. Malgré le fait que l'histoire soit purement fictionnelle, on se prête vraiment à croire que l'Angleterre a vraiment connu une telle histoire pour sa création. J'ai tellement hâte que la saison 4 débarque même si la saison 3 est vraiment une bonne conclusion. I'm Uthred, Uthred Ragnarsson

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 235 fois
6 apprécient

Autres actions de Bastien Rae The Last Kingdom