Pas assez de nichon

Avis sur The Witcher

Avatar muig
Critique publiée par le

La catastrophe -inévitable ?- de Netflix

C'est vraiment pas bon... On en parlait depuis des années, et la voilà enfin. La série sur Le Sorceleur et Netflix n'a fait que des mauvais choix... Très basiquement filmée, aucune prouesse ou recherche de mouvement de caméra, être une série ne pardonne pas tout non-plus. On peut superposer à cela un filtre grisâtre constant, un vilain procédé beaucoup trop usité par les piètres faiseurs ou bien par des nodocéphales pensant que Moyen Âge = gris, terne, froid, mort. Ces derniers, conspuons-les car cela ne reflète que leur inculture ainsi que leur médiocrité. Et puis... ce n'est pas en mettant la caméra en diagonale que tu deviens un artiste, tout au plus un émo skyblog qui se prend pour un artiste...

On sent qu'ils (les gens derrière cette série) n'avaient pas d'inspiration, du coup toute la BO est une resucée de celle de The Witcher III: Wild Hunt, il y a même certains morceaux qui démarrent sur les mêmes notes. Alors c'est bien beau de dire que vous n'avez fait qu'adapter les livres, mais piocher chez CD Projekt Red c'était un de vos interdit, non ? Certes on retrouve quelques sonorités slaves pour tenter de rendre vaguement hommage à cette culture mais c'est vain. On ne retient rien de la musique, il n'y a qu'un seul thème principal et il est assez pauvre. Pour ma part, je retiendrai que les ballades de maître Jaskier, qui collent tout à fait aux ambiances des livres, jeux et même de cette chose qu'ils appellent série.

Dans le précédent paragraphe je disais que Netflix avait pioché des élément des jeux, c'est aussi ce qu'a fait Henry Cavill en tentant d'imiter le Geralt du troisième volet. On ne va pas se mentir, même si l'idée est louable et que Cavill est sûrement bourré de bonnes intentions, son interprétation est mauvaise. Il en fait des caisses sur sa voix, c'est beaucoup trop forcé et ridicule une fois couplé à son faux jeux de mec blasé alors qu'on dirait juste un homme sous l'emprise de stupéfiants. Et puis désolé mais il est ridicule tout boudiné dans son costume, qui, comme sa perruque rappellent la série Conan des années 1990, une petite vague de nostalgie pour les séries de merde non ? On peut ajouter par dessus ça que plusieurs comédiens portent des lentilles et c'est un petit peu ridicule quand même. Le principe d'une adaptation c'est d'adapter pour un format "artistique" différent par de suivre à la lettre un bouquin. Autant sur Yennefer ça ne fait pas trop moche, mais sur Ciri, Istredd ou le sylvain c'est d'une laideur... Pendant que j'écris encore sur les costumes: les armures sont moches, que ce soit les fameux plastron en peau de bourse des Nilfgaardiens, ou bien les amures Jouet Club en plastique des chevaliers. Mais, tout ça est compensé par les décolletés des magiciennes, sûrement pour attirer le chaland et le faire rester. Toutefois: on voit des nichons (des beaux mêmes) et ça c'est bien.
Pour revenir un peu sur le jeu et les personnages: c'est interprété trop mécaniquement, les acteurs récitent leur texte les bras ballants et sans conviction. Yennefer se fait chier tout le temps, Ciri a juste une pauvre tête de paumée, Geralt semble être un cousin de Doc Gynéco, Triss n'est pas assez payé pour faire ça, Foltest est un gros qui joue mal... ça en devient gênant par moment, j'ai jamais été totalement à l'aise en regardant ce truc. Les seules interprétation correcte reviendrait à Tissaia, Jaskier, Borch et Ablette. Ce sont les seuls comédiens à faire un truc à peu près bien, que cela soit dans le jeu ou dans leur personnages ainsi que le travail d'adaptation des livres.

Le scénario est bien trop confus pour un néophyte, les intrigues des trois personnages principaux se déroulent dans des temporalités différentes et ça n'a pas de sens de démarrer l'intrigue de Ciri dès le premier épisode. Évidemment, tout se rejoint à la fin, mais ce fut trop laborieux pour être intéressant. De plus, je tenais à dire que la série précipite beaucoup trop ses intrigues au lieu de prendre le temps de faire monter la sauce. Déjà rien que le premier épisode -qui reprend l'une des premières nouvelles du premier recueil- est totalement accéléré, on ne ressent jamais le dilemme morale, la tension qui monte, on ne montre presque pas la foule du marché, les enjeux ne sont pas bien saisis... Mais, les combats sont classes, pas au niveau d'un John Wick bien sûr, mais très correctes. Le même schéma se répètent pour les épisodes 2, 3, 4, 5, 6. A chaque fois le récit progresse beaucoup trop vite et ne laisse pas le temps à ses personnages de respirer, or c'est cocasse c'est ce qui faisait le sel des jeux. Comme quoi, des blédards polaks peuvent faire bien mieux que des amerloques tâcheront, et avec beaucoup moins.
L'intrigue de Yennefer n'est pas la pire, cependant elle est totalement gâché par sa romance avec Istredd, on a l'impression de voir des ados de série américaines, c'est fait avec les pieds, et bien sûr, ce n'est pas dans les romans (leur romance à ce moment j'entends, la nouvelle L'éclat de glace dépeint quelque chose de bien mieux fichu). Quant à Ciri, elle ne fait que subir l'histoire, dommage pour un personnages qui a pourtant beaucoup plus de gueule dans les bouquins.

On note quand même que l'épisode 7 est une purge sans nom, ni queue, ni tête, mais que le suivant vient quand même un peu redorer un peu cette pauvre série un peu morte née, ou bien à l'image de la strige, de sang royale, elle ne devient qu'un vulgaire monstre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 970 fois
8 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de muig The Witcher