BOUGE, damn it !

Avis sur Tokyo Revengers

Avatar LuluCrapibou
Critique publiée par le

Beware : spoilers ahead ! pour un résumé, voir en bas.

Parce que mon avis coup de gueule post visionnage des 22 épisodes sortis ne saurait être complet sans un minimum d'exemplification. (Bon, maintenant, je l'ai fini, je peux au moins dire que le cliffhanger est correct).

Au risque de répéter un peu ce que disent les autres critiques de cet anime, oui, il a deux (trois) énormes problèmes qui ne font que s'amplifier à mesure que les épisodes avancent.

Souci numéro 1 : les facilités scénaristiques.
Déjà, première question, pourquoi Naoto, un gamin mature pour son âge, gobe l'histoire du retour vers le passé quand Takemichi lui en parle ?! À ce compte-là, le perso principal (mc) n'a qu'à le crier sur tous les toits et voir qui mord à l'hameçon, on irait plus vite en besogne (surtout que vu le caractère de Mikey, il y croirait direct). N'oublions pas que Akkun, après le premier retour vers le futur de Takemichi, pense immédiatement au voyage temporel pour expliquer le sauvetage de ce dernier (mais je suis mauvaise langue, on sait tous que c'est un pouvoir courant dans notre société actuelle). Mais passons... En deuxième, on a les relations ultra simplifiées des héros : comment entrer en contact avec le chef du gang ? Facile, il te voit, il te kiffe, il t'embauche ! La rencontre Mikey/Draken n'avait pas de sens, celle de Baji/Chifuyu était cute. Dans les autres facilités vient la question du voyage dans le temps déjà évoquée dans plusieurs critiques, donc je ne m'y étendrai pas : ça fait très peu sens.

Souci 2 : le MC est une pleureuse.
Le test pour choisir son seiyû s'est sûrement concentré sur sa capacité à imiter les pleurs parce que c'est au bas mots 50% de ses dialogues. Tant qu'on en est à parler personnages, la meuf du MC est une plante verte : tu la poses, elle fait jolie dans la pièce, son utilité se résume à te remonter le moral, et tu fais tout pour pas qu'elle crève. J'ai un gros faible pour le BL et les amitiés inébranlables, donc le côté bande de potes m'a bien plu. Les flashback étaient sympas.

Souci 3 : un sentiment de frustration qui monte, qui monte, qui monte !
On va y aller pêle-mêle parce que je vois même pas comment structurer ça, mais je commencerai par la tentative d'assassinat sur Draken en me posant la question suivante : Takemichi a-t-il déjà vu une série policière ? Non, parce que s'il l'avait fait, il saurait que hurler le nom de la victime pendant DIX minutes en restant à côté d'elle, ça ne sert à rien. Fais au moins pression sur la plaie !!! Pourquoi ils ne se sont pas intéressé un peu plus à Kisaki si, dès le départ, Naoto savait que sa rencontre avec Mikey était un moment décisif ? On dirait qu'ils tombent des nues quand ils se rendent compte que "le problème ne vient peut-être pas de Mikey"... Bref, des moments comme ça, y en a plein, mais l'apogée, c'est les épisodes 20-21... Takemichi sait ce qu'il va se passer, pourtant, il reste figé, pleure, se répète que ça y est, le destin va de nouveau mener à la mort de sa copine et Il NE BOUGE PAS, NE S'INTERPOSE PAS entre Mikey et Kazutora. De son côté, Baji refuse que Kazutora soit responsable de sa mort et choisit de se poignarder...? Il suffisait qu'il s'asseye et attende l'ambulance, il suffisait qu'il ne meurt pas, bordel, et le problème était réglé. Tant que j'y suis, pourquoi aucune infos sur Kisaki et ses actes ne remonte à Mikey ? Rien, nada, que tchi, au bout d'un moment, c'est juste...!!! FRUSTRANT !!!

Oui, cet animé a des moments cool, ça reste un shonen très lisse qui n'est pas si désagréable à regarder, mais bon sang, des fois, j'avais juste envie de hurler... On verra si les derniers épisodes font monter ma note, mais j'en doute (Ha ha, nope, ça n'a pas été le cas).

Le positif :
- Des graphisme particuliers, mais pas dégeu, et une animation relativement correcte.
- Opening et ending qui collent bien
- Des personnages globalement attachants
- Un concept sympa et une histoire dans la lignée des shonens
Le contre :
- Un personnage principal pleurnichard et faible, avec un love interest pas terrible
- Des facilités scénaristiques comme s'il en pleuvait
- Des incohérences en chaîne
- Des moments d'inaction du héros aussi incompréhensibles que frustrants

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 952 fois
6 apprécient

LuluCrapibou a ajouté cet anime à 1 liste Tokyo Revengers

  • Séries
    Cover Vus en 2021 : animes

    Vus en 2021 : animes

    Ordre de visionnage, les plus récents en premier. Les quelques annotations persos ne sont pas spoiler free.

Autres actions de LuluCrapibou Tokyo Revengers